Reynders : « L’éviction de l’ambassadeur belge au Burundi est inacceptable »

https://i0.wp.com/ds2.ds.static.rtbf.be/article/image/770x433/3/4/c/f9a325eeb537335085a48ee8ac9a4b0e-1444482947.jpg

« Nous avons peut-être été plus directs dans nos contacts avec les autorités burundaises mais cela ne justifie pas de telles actions », selon Didier Reynders. – © THIERRY ROGE – BELGA

L’ambassadeur belge du Burundi Marc Gedopt est remercié par le les autorités burundaises. Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders (MR) n’accepte pas de telles actions : « Nous avons pris un ensemble de dispositions pour réduire notre action d’aide à la coopération au Burundi. Des sanctions individuelles ont été prises à l’égard de certaines personnalités du pouvoir burundais pour violation des droits de l’homme. Nous ne pouvons pas accepter que de telles actions soient prises simplement parce qu’un ambassadeur a appliqué la politique voulue par la Belgique mais également l’Union européenne ».

Le Burundi est plongé dans une crise profonde depuis plusieurs mois et l’annonce de la candidature de Pierre Nkurunziza pour un 3e mandat présidentiel. Depuis le début du mois, la Belgique a suspendu sa coopération. La décision burundaise viendrait de là même si d’autres ambassadeurs européens n’ont, eux, pas subi le même sort : « Nous avons peut-être été plus directs dans nos contacts avec les autorités burundaises mais nous agissons de concert avec les autres membres de l’Union européenne« .

Rudy Demotte: « Un geste inamical »

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rudy Demotte, a qualifié de son coté cette décision de « geste inamical » alors qu’une crise diplomatique majeure s’annonce entre les deux pays.

« J’ai exprimé la désapprobation de la Belgique par rapport à ce qui se passe » au Burundi, a-t-il affirmé à l’agence Belga depuis Erevan, la capitale de l’Arménie, où il a participé à une réunion ministérielle de la Francophonie.

M. Demotte y a rencontré le ministre burundais des Affaires étrangères, Alain-Aimé Nyamitwe, avec lequel il a eu, selon ses propres termes, un « échange franc« .

La demande du gouvernement burundais de remplacer M. Gedopt témoigne de « tout sauf d’une volonté de dialogue« , a ajouté le ministre-président francophone.

http://www.rtbf.be/info

Advertisements

4 réflexions sur “Reynders : « L’éviction de l’ambassadeur belge au Burundi est inacceptable »

  1. Abo badd buzuye ubusazi tout simplement.
    Mbega none bazoronka aho bakwirwa mu bitaro kwa Legentil ?
    Yamara bamwe bazotikira bataravurwa ! ! ! !
    Qu’est-ce qu’ils ont à exiger ? Imfashanyo si ideni (l’aide n’a jamais été une dette). Kuva kera ba sokuru baca umugani ngo » ntawuharira n’uwumuhamba « . On aura tout vu avec ces déréglés mentaux, devenus fous à cause de l’argent et du sang de leurs frères.
    Amaraso arahuma ! ! ! Ubu ndaveyemera caaaane !

    J'aime

  2. Merci Didier pour tes propos limpides.
    1. C’est inacceptable en effet qu’un ambassadeur soit remplacé simplement parce qu”il aurait communiqué, dans des termes clairs, une decision de son gouvernement, contre le regime de BJM.
    2. Si une faute personnelle lui était reprochée, Bujumbura doit l’exhiber et en presenter les preuves. Sinon, il est hors de question que Marc Gedopt soit renvoyé pour un crime qu’il n’a pas commis. Négatif! comme disent les militaires.
    3. Le regime de BJM a un choix: (a) reconsiderer sa decision et cela sans conditionalités ou (b) maintenir sa position et ne pas s’attendre a ce qu’un autre ambassadeur belge lui soit proposé. Ca n’arrivera jamais et la Belgique n’est pas prête à ceder d’un iota sur ce dossier. Il y va de sa crédibilité et de la protection de l’integrité de ses chefs de mission diplomatiques.
    4. Si BJM veut réellement un bras de fer, la Belgique l,attend de pied ferme. Et que BJM suspende son aide budgetaire a la Belgique, par reciprocité.
    5. A ceux qui ont une memoire courte: en 1994 au Rwanda, des paras belges en mission onusienne de la MINUAR ont été fauchés par la horde des génocidaires hutus rwandais. Aujourd,hui le réseau extrémiste Hutu du CNDD-FDD faisait un réchauffement pour une action similaire, dans ce qu’ils ont appelé Manifestation de Soutien aux forces de l’ordre. Leurs écriteaux en disent long sur l’agenda de leurs sponsors.
    6. Un conseil gratuit a Nkurunziza et sa clique. Le peuple belge garde encore en memoire le douloureux geste de leurs militaires qui, en 1994 au Rwanda ont, au moyen de leurs baïonnettes haché en morceaux le beret ONUSIEN qu’ils portaient, révoltés par la mort gratuite des leurs, dans une mission de paix mal foutue.
    7. Le regime de BJM doit savoir que les Belges les tiennent à l’oeil. L’histoire ne se répétera pas, tout au moins pour leurs compatriotes, et surtout pas au Burundi voisin! Les blessures sont encore béantes!

    J'aime

    • Je soutient le commentaire precedent de Me Lead tout en précisant que ce sont les mêmes interahamwe ont étaient assis devant l’embassade de Belgique perdre de vue ou oublier cette ligique est une erreur majeure.

      J'aime

    • Je soutient le commentaire précedent de Me Lead tout en précisant que ce sont les mêmes interahamwe qui étaient assis devant l’ambassade de Belgique perdre de vue ou oublier cette logique est une erreur majeure.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s