Les relations diplomatiques entre le Burundi et d’autres pays se dégradent, l’UPRONA s’inquiète

https://i1.wp.com/www.isanganiro.org/IMG/arton10034.jpgA la veille de la commémoration du 54ème anniversaire de l’assassinat du Prince Louis RWAGASORE, héro de l’indépendance, la présidente du Parti UPRONA a animé une conférence de presse ce lundi le 12 octobre 2015 dans laquelle elle s’est montrée préoccupée de la détérioration des relations diplomatiques entre le Burundi et les pays amis.

« Le Parti UPRONA est préoccupé par la dégradation des relations diplomatiques entre le Burundi et ceux de l’Union Européenne » a annoncé Concilie NIBIGIRA. Embarrassée par cette situation, elle demande au gouvernement de faire son possible pour renouer de bonnes relations diplomatiques au moins avec ses voisins.

La présidente du parti UPRONA espère que l’Union Européenne ne va pas abandonner le Burundi : « Le Parti UPRONA demande aux pays de l’Union Européenne, en particulier la Belgique dont la coopération date de très longtemps, de continuer à soutenir le Burundi surtout dans cette période postélectorale ».

Concilie NIBIGIRA demande aux pays de l’Union Européenne de ne pas prêter oreille aux « détracteurs du gouvernement » qui se trouvent chez eux en exile.


Où est passé le héros de l’indépendance ?

« Je pense que la manifestation de samedi dernier devant l’Ambassade de la Belgique au Burundi ne va pas empirer la situation », s’inquiète le leader du parti UPRONA. La question « où est passé l’héro de l’indépendance » qui était sur les pancartes des manifestants devant l’Ambassade de la Belgique à Bujumbura ne doit plus inquiéter la Belgique, on l’a toujours posé. L’UPRONA l’a posée dans les négociations d’Arusha et cela n’a pas empêché la Belgique de continuer à nous aider, renchérie Concilie NIBIGIRA.

La présidente du parti UPRONA estime qu’en cas de crise diplomatique, il faut utiliser la stratégie d’échange et de dialogue avec tous les concernés pour trouver des solutions concertées. Concilie NIBIGIRA promet que le parti UPRONA va élaborer un mémorandum qu’il va adresser au gouvernement pour lui montrer sa position sur les questions de l’heure.

Cette sortie médiatique du parti UPRONA intervient au moment où les déclarations du parti au pouvoir et celles du gouvernement contre l’Union Européenne se multiplient, cela après que l’Union Européenne ait pris des sanctions contre 4 personnalités du parti du Président de la République. Toutes sont accusées de violation des droits humains.

Isanganiro , lundi 12 octobre 2015  à 20 : 17 : 46

Advertisements

9 réflexions sur “Les relations diplomatiques entre le Burundi et d’autres pays se dégradent, l’UPRONA s’inquiète

  1. Avuze ngo Ntibasubire kumviriza izo mbuzi ziri iwabo zibahenda ni babandanye ba soutena Uburundi mumafuti barimwo !Ntanisoni agira bayoooooo!Kubona batabona canke ngo bemere ibibi bakora birababaje basi! None ko umuntu asaba pardon abanje kwamera ikosa, none bo nigute?

    J'aime

  2. M. Les Gringoux:

    Cette dame est l’exemple typique d’une classe politique qu’a connu le Burundi depuis la chute de la monarchie! Les hommes et les femmes patriotes sont partis avec le prince Louis Rwagasore! C’est pourquoi chaque politichien qui veut se valoir invoque le nom du Prince mais se comporte comme Nkurunziza! Elle a soutenue mordicus les violations des lois qui regissent le pays, elle ferme les yeux aux massacres de citoyens et elle ose dire que les relations diplomatiques sont au point mort? Une mastrubation politique qui n’a pas de nom mais les patriotes se preparent pour frapper fort et donner du sens à la gouvernance de la nation. Le peuple a besoin d’un répit!

    Les Concilie, Rwasa, Sindimwo seront dans les places qu.ils méritent!

    J'aime

  3. Concilie Nibigira a osé se présenter alors qu’ellle n’avait pas de message spécial à un moment spécial! Le ridicule ne tue pas.
    Mais pour ceux qui la connaisse, il ne pouvait en être autrement:

    elle croule sous les contradictions qui pèsent sur sa conscience et l’empêchent de dormir malgré les imbonerakure qui assurent sa securité (contre les autres imbonerakure agacés par son opportunisme trompeuse):
    Elle sait très bien que elle avait préferé casser l’UPRONA en « aile Mukasi-Concilie » et les autres, pour contester fortement contre les négociations de paix d’Arusha, avec comme argument « qu’il était hors de question de s’assoire sur la table de négociation avec – disait-elle- ces TRIBALO-TERRORISTES DU CNDD/FDD »! Ivyo bose baracavyibuka, ntavy’imbeshere birimwo.
    Mukasi a depuis préféré quitter le pays pour ne pas se dénier. Uwo ni umugabo w’ukuri, yemera guhangayika aho guhemuka no kwihindukiza mw’ijambo kubw’inyaga. Mais voilà, Concilie qui était son adjointe et plus hurleuse, a pris le chemin inverse mais ose prendre la parole, au nom de l’UPRONA et deu Héros de l’indépendance nationale, pour roter, toute honte bue, en soutien aux bévues criminelles et suicidaires des mêmes DD qu’elle se jurait de combattre jusqu’à ses dernières énergies!
    Concilie, après avoir juré de ne s’asseoir sur la table de négociations de paix avec les « tribalo-Terroristes du CNDD/FDD » pour négocier la paix, a déaigné – sans tellement se faire prier d’ailleurs – se baisser sous leur table de mets pour ramasser les mièttes qui leur échapent aavec regret, celles qui passent par les mailles des serres de l' »Aigle »! (L’aigle dont le CNDD/FDD a pris pour sigle est vorace, mange sa sa proie assi deçus et ne partage jamais. L’option de la honte, et de l’auto-humiliation, étonnant pour qui ont connu Concilie dans sa jeunesse militante!
    Quel gâchis! Mais ça, Concilie ne le fera plus longtemps parce que le jeu qu’elle a choisi de servir se meurt de jour en jour, en partie parce qu’elle l’a pousssé dans le gouffre en le soutenant dans ses fouvvoiements.
    Je lui conseillerais aussi de tirer son plan tant qu’elle le peut car elle n’aura pas de pardon devant l’histoire, autant chercher à ce que quand le moment viendra elle ait circonstances atténuantes

    J'aime

  4. Bene data hageze igihe abarundi bose twiga guhaza ingorane at’amaraso asesetse,dufataje munda uwigenza nabi abibwigwe mugabo ntiduhige kugonbera nabi uburundi bwatwibarutse,inzaea ntiyica umunyepolitike ariko umunyangihugu atagira icoyivye igihugu akabika.bene data twese turibamwe Imana yaremye Adam na Hawa abazungu nibo baduteye iyimbuto mbi y’ubwoko dusubize imitima inyuma ababigenza nabi batore akarirero kuri twebe tureke kwamatwisamburirako nk’impene ,uburundi nirwacu .

    J'aime

  5. Foutaise, tous les partis politiques qui cohabitent avec un gouvernement illégal, sont aussi illégaux! Il faudrait plûtot rayer le Burundi des pays membres de l’ONU jusqu’au retablissement prochain de l’ordre par les patriotes combatants.
    Cette femme a le meme statut que les JACQUES FNL et consors. Qu’ils se ressaisissent avant qu’il ne soit tard!

    J'aime

  6. Rien d’etonant mr francois.Quoi d’autre pouvais tu attendre de cette ane de nkurumbi appelee konsiriya?aujourd’hui elle contente d’avoir eu ses miettes mais bientot elle saura a qui elle a vendu son ame qd ces tribalo terroristes vont l’a traite coe agathe uwilingiyimana(violee et torturee enfin tuee)abaporona mutama francois baragiye guhabuza igihugu hasigaye ingwerigweri zirongowe niyo ngwerigwerikazi.

    J'aime

  7. Je pense que Mme Concilie (qui, merci de le préciser, n’est pas le leader du parti Uprona, mais le leader du parti Uprona – branche Concilie) est plutôt intéressée par son portefeuille que par la qualité des relations avec l’UE.

    Par ailleurs, il faut voir quelle est la cause de la dégradation des relations entre l’UE et le gouvernement du Burundi. Cette cause est la violation des accords d’Arusha, les cas de torture, d’emprisonnement abusifs (Bob Rugurika, Pierre-Claver Mbonimpa, …), les assassinats (soeurs de Kamenge, …), l’entraînement des Imbonerakure au Congo, la distribution d’uniformes militaires et de police à ces même Imbonerakure, la fermeture des radios indépendantes, etc.

    Il est décevant que Mme Concilie reste en surface, mais oublie totalement les causes du refroidissement des relations entre le Gouvernement du Burundi et l’UE.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s