Le CNDD-FDD s’attaque aux bailleurs de fonds !

https://i1.wp.com/www.igihe.bi/IMG/jpg/gelase.jpgAlors que les relations Burundi-partenaires sont dans une situation délétère, la déclaration du CNDD-FDD vient tourner le couteau dans la plaie. Pour ce parti, ce ne sont que des bailleurs de fonds du maintien de la division, des bailleurs des putschistes.

Le parti au pouvoir, le Conseil National pour la Défense de la Démocratie-Forces pour la Défense de la Démocratie, CNDD-FDD, accuse les anciens pays colonisateurs d’appuyer et de financer les fauteurs de troubles au Burundi.

Dans une déclaration sorti ce mercredi et lu jeudi par Daniel-Gélase Ndabirabe, porte-parole du Cndd-Fdd, ce parti au pouvoir accuse ces pays et certains médias internationaux d’alimenter une haine ethnique.

« Sans aucun doute que ces assassins terroristes sont matériellement et financièrement appuyés par certains Pays néocolonialistes et des médias internationaux qui diffusent des messages incendiaires et même divisionnistes en affirmant gratuitement qu’il s’agit d’une crise ethnique », peut-on lire dans ce communiqué.

Le Cndd-Fdd qualifie même les bailleurs de force destructive néocolonialiste n’ayant d’autre objectif que de bloquer la marche du pays vers le progrès socio-économique.

Il accuse les donateurs de gratifier aux bénéficiaires des aides par la main gauche pour les retirer « en même temps par la main droite sans s’empêcher d’affirmer que le Pays ne peut rouler que sur des aides ».

Alors que le Burundi vit à plus de 50 pourcent du budget des aides des bailleurs de fonds, le CNDD-FDD estime que cette question sur les aides est obscure car selon lui, « plus de 80% des appuis retournent aux donateurs à travers multiples consultance et experts internationaux et le Pays dit bénéficiaire n’en reçoit que 20 pourcent alors qu’il est obligé de rembourser la totalité des 100% ».

Le parti au pouvoir jette tous les maux sur les donateurs. Il les accuse de vouloir même saboter le dialogue inter-burundais récemment annoncé par le gouvernement et demande plutôt des sanctions contre eux car selon le CNDD-FDD, ils financent les divisionnistes et les autres fauteurs de troubles tels que les putschistes.

« A l’heure où nous sommes, le Parti CNDD-FDD et le Gouvernement qui en est issu ont compris que même le dialogue inter burundais mis en avant risque d’être perturbé aussi longtemps que les bailleurs de fonds de maintien de la division dans le Pays n’auront pas comparu devant la justice ».

Les relations entre le Burundi et certains donateurs tels que l’Union européenne et la Belgique ne sont pas au bon fixe. Récemment, l’Union Européenne a annoncé des sanctions contre certaines hautes personnalités militaires et policières du pays pour leur implication négative dans la crise actuelle, suivie de la Belgique qui a suspendu certaines aides.

Selon le parti au pouvoir et son gouvernement, ces sanctions et mesures restrictives ont été prises injustement et devraient être revues.

Le CNDD-FDD invite tous les spécialistes burundais du droit de se lever afin de porter plainte contre les Pays qui, selon lui, « cherchent toujours à détruire le Burundi en attisant des haines inter-ethniques, en provocant des massacres qui se voient presque tous les 10ans dans le Pays, en bloquant l’essor économique du pays ».

Isanganiro , jeudi 15 octobre 2015  à 22 : 40 : 05

Advertisements

4 réflexions sur “Le CNDD-FDD s’attaque aux bailleurs de fonds !

  1. Il est en peu logique qu’on trouve des hommes non intelligents mais permettez moi à trouver une appelation dans le camp dd en l’occurence son président et son porte parole

    J'aime

    • mbega ivyo bijuju vyinjiye igihugu kubusa bitanarwanye,nibimaramarire hariya.ko vyari vyavuze ngo naho batabaha amafaranga yamatora,ngo barikwije,nubu baracikwije nibareke guta ubwoko,ntibohaibisuma vyubahuka bikiba umunyagihugu.amafaranga nayabo nibarondere ayabo,bareke kwica umunyagihugu kuko umunyagihugu niryo tunga rya mbere rigize igihugu.iyo secret niyo batazi bo babona ko bishe,baba babaye abagabo babahizi kumbe ntibamenye ko bariko barihombesha.mbega uwofasha umwicanyi,yoba arumwicanyi nawe nyene.

      J'aime

  2. Ko babahaye aide kuva kera ko mutari bwazanke ko wumva babatera ingorane basubira kuzitwara bakabaka ninyungu?Ntimube mwabivuga kare!Ubuko babitanze murahagurutse!Canke mwabaye kakana kubwenge kagaya kamira!Murapfa nabi ntagisivya !Naho mutagira nububajana kwiherera!Reka gutukana rero nibayagumye nayabo rondera rwanyu,haguruka mukore ,mugume iha iwanyu mutekereze murabe baje kubasombora!

    J'aime

    • Bahaguruke bakore? Kandi batse indishi y’akababaro kaho imfashanyo zahagaritswe? Abo bantu barabuzeihero ry’imiti. Uyu munsi ngo imfashanyo nigaruke vyihuta kandi hajeko n’indishi y’akababaro, uyu munsi nyene ngo imfashanyo ntaco zimaze ngo ntazobakeneye. None finalement bakeneye iki? Chaque fois qu’il faut se taire, ils font trop de bruit! Je pense qu’ils ont besoin d’aide et la premiere serait l’aide en communication.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s