Éditorial: « Les tutsi victimes d’une guerre entre hutu »

Éditorial de BUJUMBURA News
Le 18 octobre 2015

« Les tutsi victimes d’une guerre entre hutu »

Le Burundi est en guerre. Personne n’a le courage de le dire mais c’est la triste réalité.

Depuis plus de trois mois, le Burundi se lève chaque matin avec la découverte de cadavres ici et là. La plupart des victimes sont de l’ethnie tutsi et surtout la quasi-totalité des victimes sont des membres de l’opposition.

Nous vivons une guerre sous les yeux de la communauté internationale. Chaque jours les médias internationaux livrent des informations sur le Burundi mais il n’y a jamais de réactions. Si … il y a quelques déclarations de l’ONU, de l’EU, de l’UA, … sans suite.

La question qui se pose ici c’est pourquoi la communauté internationale ne réagit pas sur le terrain. Et cette guerre concerne-t-elle tous les burundais ? Qui sont les belligérants ? Ce qui est sure c’est que les morts que nous comptons chaque jours sont des tutsi. Y a-t-il alors un génocide en cours contre les tutsi qui passe sous silence ?

Les vrais belligérants

Ce n’est plus un secret, la guerre que nous vivons aujourd’hui est une guerre entre deux factions hutu. Cette guerre a commencé à l’interne il y a plus de deux ans et se concrétise aujourd’hui.

Depuis que certains hutu au pouvoir ont senti qu’ils vont être chasser du système en étant exclu des listes électorales, ils se sont organisés et nous les avons donné l’appellation de « frondeurs ». Ces « frondeurs » ont alors infiltré une opposition qui existait depuis plus de dix ans. Ils sont arrivés avec l’argent qu’ils ont volé aux burundais en complicité avec les criminels d’aujourd’hui. C’est « frondeurs » , à coup de corruption, sont arrivés à se hisser à la tête de l’opposition en moins d’un mois.

Après avoir gouté aux délices du pouvoir, les « frondeurs » veulent revenir aux affaires en utilisant les structures d’une opposition veille de dix ans et qui était en phase de réussir à chasser le CNDD-FDD. Les « frondeurs » sont venus tout chambarder.

C’est ces deux camps qui se livrent la guerre aujourd’hui. Mais que viennent faire les tutsi dans cette guerre ?

Les tutsi dans le piège

La société civile a réussit il y a six mois à fédérer tous les burundais contre le troisième mandat de Nkurunziza. La plupart des leaders de cette contestation étaient des tutsi. Plus tard les hutu les ont rejoint et ont même donné beaucoup de moyens aux manifestants. Les « frondeurs » ont donné de l’argent et les militants de Rwasa ont contribué militairement.

Avec cet appuis logistique des politiciens « frondeurs » du CNDD-FDD le mouvement contestataire venait de mourir dans l’œuf. Il fallait alors changer de tactique et mettre en place une structure politique où les hutu allaient prendre le devant et avaler les tutsi efficaces. Le CNARED venait de naitre.

Aujourd’hui, les éléments résiduels de RWASA se cachent dans les quartiers à forte densité tutsi et tirent en l’air chaque nuit. Les hommes acquis à la cause de la dictature de NKURUNZIZA déclenchent alors une chasse aux tutsi. Le lendemain ont découvre des cadavres, on pleure et on enterre sans avoir de quoi il s’agit réellement.

Les services de renseignements prennent des images de ce carnage et les envoient à des journalistes en manquent de publicité qui les publient sans réfléchir sur les réseaux sociaux. Ces images contribuent à installer une peur dans la population pour qu’elle ne puisse s’organiser. L’ironie du sort, c’est que ce sont des journalistes tutsi qui diffusent ces images. Ils contribuent, sans le savoir, à la politique d’extermination du peuple burundais par l’oligarchie en place à Bujumbura.

Mauvais interlocuteurs face à l’opinion internationale

En 1993, il y a eu un génocide contre les tutsi organisé par le FRODEBU. Ce dernier était appuyé par le PALIPEHUTU. La plupart des « frondeurs » ont participé activement à ce génocide.

Le CNDD devenu plus tard le CNDD-FDD s’est illustré dans la continuité de ce génocide que les observateurs ont qualifié de « génocide rampant ».

Comment alors ces mêmes acteurs politiques peuvent aller défendre un génocide contre les tutsi alors qu’ils en sont les promoteurs. Les « blancs » qui nous écoutent aujourd’hui n’en reviennent pas. C’est pour cette raison qu’ils ne nous écoutent pas.

Aux tutsi de prendre leurs responsabilités

Les militaires ex-FAB sont la cible de ces deux blocs hutu qui se rentrent dedans aujourd’hui. C’est le seul obstacle à la réussite totale du plan initié par GAHUTU Rémy en 1980. Quand les tutsi ne seront plus un obstacle, tous les hutus vont se coaliser et diriger le Burundi sans problème «gushika yezu agarutse » comme ils aiment bien le dire.

Les tutsi, dans leur ensemble, doivent éviter de tomber dans ce piège. Cette guerre n’est pas la leur. Restez en dehors de ces manipulations. Evitez de suivre ces hutu qui se font passer pour des tutsi. C’est un piège ! Comme le disait si bien un général ex-FAB: « notre guerre n’a pas encore commencé ».

Heureusement dans les quartiers dits tutsi, les jeunes refusent de prendre les armes. Ils ont compris. C’est alors qu’ils voient des hutu venir leur apporter de l’aide et tirent sur les policiers. Quand les éléments de Nkurunziza arrivent, les hutu disparaissent et les tutsi tombent comme des mouches.

Que faire ?

Aujourd’hui les tutsi doivent s’organiser et refuser de suivre moutonnement ces politiciens. Ils doivent créer une nouvelle coalition politique et militaire, avec des hutu s’il le faut, composée de personnalités sans reproches et qui constituera une nouvelle génération de leaders de demain.

Tous les hutu ne sont pas des génocidaires. Il y en a qui réellement veulent la paix et Dieu merci ils sont nombreux.

Demain nous entrerons dans une phase de négociation surement interminables. Ces négociations doivent être entre hutu et tutsi. C’est le nœud du problèmes aujourd’hui. Il y a des questions qui fâchent comme celle de l’alternance au sommet de l’état. Mais où est passé cette question qui était le fondement de l’accord d’Arusha ? Il y a des gens qui se disent défendre les accords d’Arusha mais ne connaissent même pas de quoi il s’agit.

Le salut du Burundi viendra d’abord de la compréhension de nos problèmes. Évitons de tomber dans des pièges conçus par des gens qui ne pensent qu’au pouvoir au détriment de la population. C’est ainsi que notre patrie sera sauvée.

NGOMA Karori
Agence BUJUMBURA News

Advertisements

27 réflexions sur “Éditorial: « Les tutsi victimes d’une guerre entre hutu »

  1. Bonjour à tous. Imana izigame abarundi n’uburundi!
    Chers frères et soeurs burundais, cet article est dangereux! difficile de comprendre ko hakiri abantu biciyumvira benuko!??? c’est tout simplement, et il faut avoir le courage de le dire, un article aux relents divisionniste rampant, raciste et ethniste, dépassé par la réalité que le peuple Burundais est entrain d’endurer actuellement. Abarundi hano mugihugu turababaye cane, turicwa; abahutu na batutsi mbere na batwa birigwa bagwa mu mporero: none, mugire mudusubize inyuma…. KANDI TWARI TUMAZE GUTERA INTAWE, pas en termes de pouvoir mais en termes de prise de conscience collective abahutu abatusti na batwa ko ingora dufise ari ubukunzi bw’inda no kuta hana amakosa vyaranze ama leta!!!!!!!
    S’il vous plaît, il y a des gens de tout bord bashaka nabonyene se faire valoir atakundi bakoresha atari ivyamoko qui ne tienne pas débout: la resistance aujourd’hui irimwo abahutu na batutsi ensemble, ejo les manifs zarimwo abahutu na batutsi comme un seul peuple et j’en passe les détails, le troisième mandat irimwo abahutu na batusti….QUE DIRE ENCORE TOUT SIMPLEMENT CET ARTICLE AVEC SON AUTEUR, Nous font le jeux de ce troisième mandat puisqu’ils ont tenté et essaient encore d’utiliser la fibre ethniste pour salir la resistance ariko ça ne marche pas kuko abahutu na batutsi baraciye ubwenge.

    En conclusion, s’il l’auteur est de bonne foi, il est à côté de la plaque! autrement, ce n’est pas de cette façon qu’il va trouver des alliés, lui ou avec ses collaborateurs. Cherchez d’autres arguments zifasha abarundi, kandi bazobumva babashigikire, sinon, à cet allure là, vous resterez seuls.

    Tugire amahoro!

    J'aime

  2. Nivyiza ko abarundi bamenyera kuganira kugira tumenye réellement igituma abarundi twama mungwano idahera. Hariho rero imvugo zimwezimwe zidahumuriza n’agato , nkuyu muntu yanditse iyi article avuga ko abatutsi aribo bonyene bariko baricwa , biratangaje kubona abantu dufise amaso n’amatwi hanyuma tukabona ibindi kandi tukumva ibindi .

    Ntanarimwe ingorane ishobora gutoregwa umuti kandi ikibazo nyamukuru kitashizwe ahabona .

    Ingorane nyamukuru abarundi dufise n’ukutamenya ico bita ukuri ico arico . Turazi neza nkuko bamwe bamwe babivuze ko intwaro y’abatutsi yakumiye abatutsi bamwe bamwe hamwe n’abahutu muri rusangi .

    Imana ishimwe rero ko abarundi bamaze kwibonera ko ikibazo dufise atari ic’ubwoko kuko nubu abahutu barapfa kandi hatwara abahutu . Abatutsi nabonyene bariko barapfa . Ubu ntitwovuga ko Intwaro ya Nkurunziza iriko yica abatutsi gusa ahubwo hariko harapfa abarundi .

    Nitumenye rero kandi twemere ukuri ico arico , kandi twemere tuve mubujuju bwo guteranywa nk’ibikoko kandi twiyumvira .
    Mbega aba Birigi bataraza ntabahutu n’abatusi bariho? None ko tutigeze twumva ngo abahutu bagwanira agateka kabo hanyuma abatutsi nabo bakagwanira akiwabo .
    Ko tutigeze twumva ko hariho ubwoko buzi ubwenge gusumba ubundi ?

    Reka barundi benewacu tuve mubujuju , dukanure turabe imbere dukunde igihugu cacu hanyuma na cane cane tuvavanure n’ingeso yo kubesha , kwirarira mubitagira mvura , dutegure generation y’abana bacu kugira ntibazosubire kuja murizi ntambara zintavanako .

    Reka duhe agaciro umurundi wese ashira imbere gukunda abarundi bose , guha agaciro igihugu cacu mukunywanisha abarundi , kuba akarorero keza aho duherereye hose . Abo bajeunes bahurikiye mubwoko bwose hamwe n’imigambwe yose tureke kubakoresha , twishimikije ubukene bafise hanyuma bagakoreshwa gusambura igihugu cacu .

    Muti hokorwa iki :

    1. Kugira ibiganiro hagati y’abarundi .
    2. Kwigisha abarundi ko umurundi afise agaciro atari uwufise akazuru canke uruzuru ariko ar’uwufise ivyiyumviro vyiza vyokunywanisha abarundi hamwe no guteza imbere igihugu ciwe .
    3. Kwiga gukemura ikibazo kimwe kimwe ukwaco
    4. Kwigisha abarundi gukoresha impano zabo bwite batarabiye kubandi
    5. Kwigisha abarundi ko Igihugu ari ica bose
    6. Kwigisha abarundi kumenya akamaro ko kuvuga ukuri
    7. Kwigisha abarundi kumenya ko ak’imuhana kaza imvura ihise . Aha nshatse kuvuga nti abo hanze baza ubwanyuma ariko abarundi bonyene nibo bazi ico bapfa kandi nibo bafise urupfunguruzo gw’ikibazo cabo .
    8. Kwigisha abarundi akamaro k’itegeko hamwe n’ingaruka mbi kuwuyarenze
    9. Guha ubushobozi budasanzwe ubucamanza kugira bwigenge

    Nivyiza rero ko abarundi tutaguma tuzunguruka kukibazo kimwe kandi dufise ibibazo vyinshi cane . Iyi mandat ya gatatu yabaye imburutso ariko ntiyotuma abarundi bamarana kubera iyo mandat . Ejo hari ikibazo c’abahima n’abami , ubwoko hamwe n’intara . Uyu munsi ni 3ème mandat , imbonerakure , interahamwe …ejo hazoza ibindi .

    Reka tuve ibuzimu tuje ibuntu tumenye réellement ko umwansi w’abarundi ari mumitawe yacu hadapanze neza tureke guta ingorane kuraba canke bariya .

    Abarundi bose bumve ko bakwiriye kurandurana imizi ubu bubegito bwaranze abarundi kuva bishe Umuganwa Rudoviko Rwagasore , ni muhaguruke twanke abaduteranya, twanke bansumira inda , twanke abatware badafise ico baterera société yacu hanyuma duhereze amabanga y’igihugu abarundi babishoboye tutaravye ubwoko canke intara bavamwo .

    J'aime

  3. Faites attention a cet article, elle publiée avec une mauvaise intention. Découragez les tutsi a se battre pour une cause juste, salir les frondeurs et les pousser à parler pour une cause juste, tous les burundais hutu et tutsis ne sont pas baniryo et ndayamutaye. Ibinywamaraso si bose babishigikiye. Mbega ko hari n’abatutsi kubera indandende barikumwe navyo ? Intwaro ifata umuvyeyi ikamutandagura , igacinca ababikira abahutu bose ni ngombwa kuyiyunvamwo ? Nabo nyene urabagaye pe ! Hariho abihoreye barashishwe .

    J'aime

  4. Mwese ndabipfurije guhezagirwa. Uwavuze nabi muri mwebwe nsavye Yezu ngo abe ariwe amubona ntabonwe n’abana babantu kuko baca imanza atavyo barekuriwe. Umucamanza w’ukuri ndamusavye guhindura umwe wese afise inzigo,ishari, ubwibone muri aba batanze ivyiyumviro wewe yamubonye atarasama ngo avuge. Imana ibahezagire mwese.

    J'aime

  5. Je trouve correct le commentaire de Espoir.

    Je peux juste ajouter que le CNDD-FDD est dirigé par des criminels qui sont prêts à tout faire pour garder le pouvoir, car c’est le seul moyen pour eux d’échapper aux sanctions pour les nombreux crimes de sang et économiques qu’ils ont commis.

    Je ne me suis jamais laisser allécher ni par les paroles envoutantes de Nkurunziza ni par son apparence de bon chrétien. Scruter ses conseillers et ses proches depuis son accession à la présidence, ils ont un dénominateur commun: personnes sans intégrité et criminels. Qui se ressemblent s’assemblent. Nkurunziza n’est pas différent.

    Quoique son élection ait été contestée, s’il était différent, Nkurunziza devrait tout au moins empêcher ses services de renseignements de se comporter comme des voyous qui arrêtent, torturent et tuent des personnes dont le seul tort est d’être opposant à Nkurunziza. C’est inimaginable que les soi disant corps de sécurité atteignent un tel seuil de décadence morale et professionnelle, ils sont en déca des « bandits » qui leur jettent des grenades. En tout cas ces derniers ne s’attaquent pas aux civils.

    Nkurunziza et son équipe n’aiment ni hutu ni tutsi; ils sont prêts à tuer n’importe qui pour conserver une mainmise sur le pays. Pour le moment, ils pensent qu’en tuant les tutsi, ils gagneront la confiance des hutus. Mais ils se trompent, les multiples cas de vies de hutus emportés par leur cruauté sont toujours gravés dans la mémoire des burundais. Bashaka kwubakira kubinyoma bakibagira ko « Ikinyoma kimara umusi kitamara umwaka ».

    Pour la survie de la démocratie dans notre pays, hutu et tutsi n’ont qu’un seul choix: déraciner cette dictature qui s’installe au Burundi.

    J'aime

  6. ico nzi co nuko atawuhonya ubwoko!!iyo mvugo uwoshaka yoreka kuyikinisha kuko Imana yonyene niyo izi urutwara umuntu.uko bimera kose amatora iguma ariyo nzira yo gushikira ubutegetsi vyumvikana ko naho hoba ayo mabisikanya muhaya si mwese muzogitwara.Ni mwemere tubane mukure ivyinzigo kuko i Burundi vyaracanganye amoko ni pilate nta nyakuri akiriho.Kira noneho ni bake bazomara imyaka ijana.Emwe abo ba frondeurs nabo mwari mubabwiye nyimba bari hagufi ngira bumvise!!Mureke rero Imana yitwe Imana.

    J'aime

  7. Komuhakana ivyo kwica abatutsi mubona hicwa bande. gusa vyatanguye kera ntimwabibona. kuva 2005 ntamututsi yarose akazi ahawe na Leta. bashatse kwicisha inzara abatutsi kuva baja kubutegetsi birabananira none ubu bakoresha inkoho

    J'aime

  8. jewe sinshigikiye uyu mugabo mu bisanzwe nawe ufise esprit divisioniste utanguye kuvuga ko ari abahutu barwana hagati yabo abatutsi baguye mu mutego ahubwo nawe ushobora kuba uri igikoresho cabo binyegeza inyuma y amoko ngo bacanishemwo abarundi, abaticwa ni bande urabaza abahutu bamaze kwicwa kuri iyi ntwaro uko bangana abatutsi baricwa n abahutu baricwa, ikibazo dufise ni intwaro mbi hamwe n abashaka gukoresha ibishoboka vyose kugira bakingire inyungu zabo ntuducanishemwo abarundi turazi ukuri

    J'aime

  9. None Ko Atanguvu Zo Kurwana N’amoko Zikibaho Abo Bansumirinda Tubagire Gute? Reka Nabo Bazoshikirwa Kuko Intambara Ubona Uyitangura Ntumenya Uko Izohera….!!! Bazotangara Kuko Bariko Badusubiza Inyuma Mwiterambere Babicishije Mugutandukanya Amoko Kandi Twarabirenganye!!

    J'aime

  10. 1] mbere co muri negociation nukwo les reserves ziri muri accords d Arusha zisokorogwa kandi zikaja ku rutondo rw ibibwirizwa kukwirikizwa Notament Alternance au sommet
    du Gouvernement
    2] Nukwo les frondeurs ataribo boja imbere muri transition komuri transition aboja imbere ari abo muri opposition yari ahasanzwe
    3] Nkurunziza yocirwa urubanza vyihuta kubibi yakoze kuva mu kwezi kwa gatanu 2015
    4] kugira ntihazogire Umukuru w igihugu asubira kwigira nkivyo nkurunziza yagize muri
    yi myaka cumi n aya makosa yongeyeko mukugwiza nubusa amategeko namabwirizwa
    Ibihugu bigenderako
    a] Parlement rwoba urwego rukomeye kandi rugatwagwa n abantu baciye ubwenge kandi
    b intungane Yoba ariyo ikurikirana neza ibikogwa vya Leta mbere hakabamwo
    amategeko ahana abagize amakosa mbere na Presida akabogozwa arenze ayo mategeko
    b] Hoba Urwego rw Ubutungane rukomeye rukurikiza kandi rwubahiriza inzego z Igihugu hakabamwo ibihano kuwariwe wese yashinzwe kwubahiriza Uburundi mu gihe arenze amategeko guryto Igihugu kizotwagwa neza abantu bubahane Amategeko ahari
    akubahirizwa nta vya bahutu canke abatutsi bizoba bikivugwa
    UBWOKO BW UMUNTU NICOAMARIYE IGIHUGU iyo ataco umaze ntaco uri ubuze vyose
    Uhaya ubwoko nukwo atakindi azi kandi atakindi ashoboye

    J'aime

  11. Mumbabarire nta politik yo kurwanya abategetsi nfise mbere nta napolitik nkunda ya karere ka Afrika kuko bayikora nabi: ariko vyukuri abarundi bariko bapfa amoko, canke ibibanza vya politik? Akabazo kanje kari aha: Mbe kuntwaro yabatutsi , ntamututsi yidoga canke ngo arenganwe bimwe bikabije canke akicwa wanashaka kandi arabatutsi benewabo bari kubutegetsi! Canke none abahutu ko bagiye kubutegetsi, abahutu bose barahiriwe, ntibarenganwa, ntibapfa! Abarundi turi ibijuju , kuko dukwiye gutahura ko umuntu acitwaza amoko ngo niyo ngorane arabesha caaane gose, ahubwo ni ikiraro kugira ibijuju dukurikire kugira abashaka ubutegetsi baburonke ! kanura barundi , menya gutora urwatsi ni ururo! Abarundi tutagira ubwenge bariko bakoreshwa , bicwa kandi abazoshikira ubutegetsi, bijandajandira, aha nshigikiye uyomushingantahe Michel yatanze iciyunviro ubwambere kuko urabona abakene aribo bashorera mwibarabara, bakicwa , abo bakomando biraramiye, nakabanza kazoboneka nibo bazogafata! quelle injustice !!!!!!! Nibaje mwibarabara bose abatanezerewe , ugira iyo wunva petero, yobwubahuka kurasa bose! oya nawe nu! Je mbabazwa ko mwibarabara baroha udukene twa mucibitoke, mbe abo mwirohero barihe, kinindo , ayo ma jeu ya benewacu arababaje, il faut vraiment ko abarundi bose twiga igintu citwa democratie ntituyizi neza , kuko ubujagari bufatiye kumafuti yose iburundi vyamyeho, kandi nivyo biriko bikwega akarambaraye! Mbere nakuze nunva ngo harya ntakazi ndahoronka ngo sinfise umwana imwaro? Mbe ko mwibagira ivyintara navyo ko vyagisibije aho hambere hahise! Reka reka, ahubwo abarundi twikubite agashi, umuntu wewe ahabwe valeur ni ubwenge yakuye mwishure, hatangwe akazi turavye ubumenyi, kuvugango ndi umuhutu, umututsi, umukobwa canke umuhungu ivyo ntibikwiye, umunzani ukwiye kuba les conaissances .

    J'aime

  12. Je ngira mbaze abo bavuga NGO uyu ni umututsi canke uyu ni umuhutu ? Mubitora gute? Mbe amaraso y. Abahutu asa gute? Ayabatutsi yo asa gute ? Mbe ndababaze kw isi hatanguye kuza abantu bangahe ? Nta muhutu nta umututsi anaho kw isi n ubeo buganwa nababwihaye kubera bari batunze twese turabantu n uburundi nikubera twavukiye muburundi ntakundi yaco rere mukomeza ivyo bintu by amavakubiri kuko abica abantu NGO n abahutu n ibijuju abica abantu NGO ni abatutsi n ibijuju iyo mupfuma muvuga abagwana ni abera n abirabura njo muri afrika du sud nobumva

    J'aime

  13. monsieur attention avec le langage de genocide.puisque tous ceux qui sont tues ne sont pas tous des tutsi.et les hutus tués comment allez vous le surnommé »suicide? ».le probleme qui regne au bdi est generalisé

    J'aime

  14. Ico ciyumviro co kumenya koko abashamiranye mu burundi kirakomeye kandi cotuma haboneka umuti urama; kuko mugutora umuti w’indwara ni kubanza kumenya iyo ndwara iyo ariyo.
    Jewe ngira mvuge muri make: Mu Burundi abahutu bafise ikibazo nyamukuru c’intwaro iriko iba iyagahotoro, atari intwaro rusangi, irimwo ubusuma eka n’ibindi.
    Abatutsi bo muburundi basangiye izo ngorane za mbere ndababwiye z’intwaro mbi ariko barisangije iyindi ngorane y’ikumira n’ihonyabwoko.
    Murazi abahutu muburundi ngo ni 85% Abatusi nka 10%.Abahutu rero bagashaka kubakumira biciye
    mu ngorane za kahise twaciyemwo ariko nyamukuru ni ihonyabwoko bw’abatusi muri aka karere k’ibiyaga binini haba mu rwanda, haba congo abanyamulenge ,haba aha muburundi murumva ko n’interahamwe zamaze kwinjira iburundi, izo nazo ivyo zakoze mu rwanda ntawubiyobewe.
    Nimba rero dushaka ko uburundi bubaho ni gukura abantu mu vyiyumviro vy’ihonyabwoko , amasezerano ya arusha agakurikizwa kugira inzego z’igihugu zihumurize bose.
    Harageze kandi kwigisha abarundi kumenya ingorane nyamukuru kuko ndibaza amoko ari mubihugu vyose ariko ntatera ingorane ikibazo ni abashaka gukorera kumoko ngo bashikire inyungu zabo.Ariko mukurindira ivyo rero hategerezwa gukorwa ico kintu cose cotuma intwaro rusangi itsimbatara kandi amasezerano ya arusha n’ibwirizwa nshingiro bikubahirizwa.Ibiganiro vya bose kandi vyiga ivyo bibazo nyamukuru ni vyo vyonyene vyotuma amaraso ahagarara guseseka.Amakungu kandi akwiye kuhagabira kugire ntihagire ibara riwa nkirwabaye mu Rwanda amakungu abona.Abagirizwa ubwicanye bose bategerezwa guhanwa biciye mubutungane bw’uburundi bishobotse canke bigaca mubutungane mpuzamakungU.Ndashima ingingo abanyabulaya bafatiye abagirizwa gutoteza agateka ka zina muntu mu burundi.Ndashima kandi ivyaraye bishikirijwe na union africaine ryo kugira amatohoza kubahohotera agateka kazina muntu muburundi, eka no kwitegura kuzana abasoda mvamakungu barongowe na Union africaine hamwe vyokenerwa.
    Abarundi i ibiremwa muntu vyo kwisi nico gituma hariko hahohoterwa agateka kazina muntu muburundi amakungu akwiye kubirwanya akoresheje inguvu zose zikenewe kandi zishoboka.

    J'aime

    • Cher Charles
      Votre article est très intéressant et invite certainement a une plus grande discussion pour essayer de discerner ce qui se passe sous nos yeux, dans une perspective de paix demain. C’est un sujet délicat mais vous avez eu le courage de donner votre point de vue. Le problème est que nous sommes tous pris dans la tourmente des evenements et que nous n’avons pas le temps de discerner l’ensemble des jeux qui sont en train de se dérouler et surtout d’anticiper, in fine, quels sont objectifs a court, moyen et long terme des différents acteurs.

      J'aime

  15. Vraiment, haciye imisi nsoma ivyo mwandika, ariko benshi barashikiriza ivyiyumviro vyabo, ariko ntiberekana ingorane nyamukuru aho iri.
    Mon point de vu est que , kuva nkurunziza nabiwe bashikiriye ubutegetsi, bazananye agatima ko kwugungana ubutegetsi.kandi barabishitseko. Aho hari abari mu butegetsi baboneye ko ikiringo kigire kirangirekandi batari ku ma liste babonye ko isi igire ibubamemeko mwarabonye inzira bafashe. abo nabo biyitirira societé civile kubera hari ivyo bashaka gushikako, babicishije kubwoko bwabatutsi,kansi nabo nyene barashitseko kuvyo bashaka.Ingorane none iri hehe? nuko hariko harahonywa ubwoko , hamwe natatasangiye ivyiyumvuro nubutegetsi.Ahashuturiye abantu mu mababarara , ntanumwe yigeze aboneka , batangira amategekeko aho bibereye nimiryango yabo, abana babo baryama heza , barya neza, bavugwa neza, bagaca kubukene buri mu gihugu, ngo bariko bagaburira iyo misore yabatutsi bahaze bagaca bihereza amabarabra, iyo babuze ivyo barya ngo batanze agahengwe.ivyo vyose muzobibazwa.Ukwizibirirako amabarabara, mwabuza muganga kuja kukazi, yavyaza abavyeyi bibungenze, ntiyavura abakomeretse.Ikibabaje nuko abarundi batarakanura ngo bamenye uwubaronderera ineza canke inabi.None ubu naho aho binyegeza muri ayo ma quartier bakarasa ntibaronderera ineza abahaba,intervention ica iba nukurasa bakuzako.Barundi kanure mumenye umwansi uwariwe, abo ba politiciens nabo biyita ngo batwara société civile ibibanza bariko bararondera baciye kuri izo ntama nibabishikako, ntawuzosubira kubabona.

    J'aime

    • abantu bihenda nabicanyi bibaza ngo bazobesha gifate.vyaramenyekanye ko ari plan 110 ya peter(api,snr,imbonerakure n’interahamwe)kuko aho baciye ntibayoberana,twese turazi nkakarorero ko ata mu police wuburundi avuga ki nya rwanda ariko ubu turabumva mbese no muri compagni ya gardiennage’abakangantare’barimwo…ndabahanuye abarundi babivemwo hakibona handiho ntihagire uwuzovuga ngo bamwise umumenja nka 72 bariko bigira ibi nyene

      J'aime

  16. Tu a tort et tu a raison. Mais le problème est précisément cet imbroglio politico-ethnique dans lequel valsent les Burundais. On ne sait pas les tenants et les aboutissants de cette guerre. Oui la guerre est là. Le fond du problème est le couple Nkurunziza-Denise et ses sicaires de Bunyoni et autres misérables écervelés d’Imbonerakure de Uwamahoro. Tutsi ou Hutu, ça meurt de la seule volonté de ces deux personnes. Mais seul Nkurunziza sait ce qu’il cherche: se maintenir au pouvoir, peu importe le nombre de Hutu et de Tutsi qui meurent. Cet homme n’aime le Hutu que quand il peut s’en servir. Il aime le Tutsi quand il peut s’en servir également. Aujourd’hui, le Hutu est l’enfant chéri car Rwasa a trahi les siens pour soutenir Nkurunziza et, en ce moment, les Tutsi constituent une race à éliminer. Les moyens sont faciles: il caresse la corde ethnique et Dieu seul sait combien elle est sensible. Mais au fond, stricto sensu, la question de direction du pays est pour l’instant, donc momentanément, une affaire inter-hutu. Les Tutsi peuvent se contenter de n’importe quel Hutu comme président à condition que celui-ci soit un chef d’Etat digne et qui dirige le pays avec les principes de bonne gouvernance et de l’Etat de droit. Et là, il ne faut pas flancher car l’Etat de droit est un principe universel, les Hutu et les Tutsi doivent se battre pour lui. C’est là où les Hutu et les Tutsi doivent, main dans la main, se battre ensemble en sublimant leurs différences ethniques, pour se débarrasser de tout régime qui fait de la négation l’Etat de droit comme le régime Nkurunziza-Cndd-Fdd. Frondeurs ou pas, l’essentiel est qu’on recouvre l’Etat de droit et que le pays retrouve ses lettres de noblesse dans le concert des nations. L’heure n’est plus au décompte des nez. On est face à face avec la question de survie de la nation: les Cndd-Fdd-Nkurunziza pensent qu’ils peuvent régner seuls en éliminant tous les Tutsi, mais c’est une stratégie pour mobiliser les Hutu à les servir. Quand ils auront achevé cette élimination, les Hutu non Cndd-Fdd-Nkurunziza seront à leur tour leurs ennemis car ils voudront lorgner sur son pouvoir. Ce que le Cndd-Fdd-Nkurunziza n’acceptera pas et il y aura toujours des frondeurs qu’il devra éliminer. D’où, il faut se mettre ensemble pour se débarrasser de cette dernière tare de l’humanité qu’est l’idéologie génocidaire du Cndd-Fdd-Nkurunziza et son chef d’orchestre qu’est le couple Nkurunziza-Denise.

    J'aime

  17. uvuze ukuri abatutsi ni mweemere ko mwuguruye ingwano turwane….mugabo tukabamesa mukameseka ntimuzoce mukoma induru ngo ihonyabwoko!!!!aha mbaye ndabagabisha!!!!mukeneye ko dukoranako karibu..abazopfa tuzohamba….mugabo akaruru kanyu kadahera ngo ihonyabwoko mukagabanye….mukeneye kwubaka igihugu naho mumenye ko muri 15% hama muze tubane…hejuru naho hazama haja uwatowe nabanyagihugu hatisunzwe ubwoko bwiwe….niki mutacemera ce muba muroza inkoho twunvirane!!!

    J'aime

    • La seule réponse qui vaille, je ne sais pas si vous comprenez, est que vous ratez une occasion de vous taire! Au Rwanda, on disait pareil, mais qu’est-ce qui se passe? Commettez votre genocide et vous allez voir. C’est certainement la meilleure voie, pour vous, de tout perdre. Kumesa? Bandanya ntawuzi isabuni izotagata kurusha iyindi. A vous lire, je pressens que votre langue est naturellement tordue et que tout peut arriver chaque fois que vous ouvrez la gueule. Que Dieu nous en épargne.

      J'aime

    • Toi Dieudonnee, ca n’est pas la maniere de parler. Aho wumva uvuze iki Abandi bariko barondera amahoro nawe ukavuga kwica. Nta numwe azorusimba, umwe wese arafise umunsi wiwe ikibi nufupfa nabi. Voilà.

      J'aime

  18. Dans les negotiations futures, il faudra insister sur la reduction ou du moins la limitation des pouvoirs absolus, quasi-monarchiques du President de la Republique, l’instauration des contre-pouvoirs avec des guaranties de representativite des minorities ethniques, regionales et religieuses dans les institutions du pays pour empecher la dictature d’un seul parti politique.

    J'aime

    • je suis desolé pour mon ami NGOMA. Tu as raison d’evoquer que les tutsi sont entrain de mourir. mais ce qui est juste ils sont entrain de mourir pour leur liberté: leur temps est arrivé de; ensemble avec les hutu, de se lever pour combattre pour le respect de la loi. je pensais que nous avions deja fait une avancé malheureusement il ya des gens qui encore agissent sur des émotions. les hutu sont morts et il doivent y avoir des morts s’il s’agit de se liberer. les droits s’arrachent , ne se donnent pas sur un plateau. si tu as bien suivi, nkurunziza et sa clique n.ont d’ethnie, ils sont seulement des tueurs qui doivent etre combatue par une solidalité des hutu et tutsi patriotes. si , toi, tu dis qu’il faut laisser les hutus s’entretuer, tu n’es pas patriotes ,ce que tu es du coté de nkurunziza qui lui aussi a voulu evoquer la question ethnique. c’est pourquoi meme il est entrain de mener des tueries dans les quartiers à majorité tutsi pour inciter encore la racine qui dans le passé a eté à l’origine des massacres inter ethnique. il est donc deja temps que les tutsi et les hutu patriotes se réveiller pour decouvrir qui est l’énemie de la nation et de leurs ethnies. la mauvaise gouvernance. si le CNARED a aussi la mission de encore opprimer le peuple, nous ne tarderons pas à le contester. j’aimerais pour cette occasion leur donner un clein d’oeil. seul l’homme est imbecile, lui ne parvient jamais à tirer une lecon dans son histoire. à Dieudonné, je pense que tu n’est pas un veteran de la guerre pour la liberté car si tu aurais été au champs de bataille, jamais tu n,aurais proncé ces mots insensés. la minorité en nombre mais la grandeur de l;homme se trouve dans son fort intérieur .la minorité a le plein de droit desdefendre la democratie si nous en avons meme une lueur: des hutu ont été tués par barbarie des dirigeants; des tutsi ont ete tués par la barbarie des dirigeant: il est le bon moment alors pour que nous réveillions pour la liberté: freedomfighters oui. DIEU est le meilleur Pédagogue; Il a voulu nous enseigné qui est réellement l’enemie de la nation. Il a laissé nkurunziza diriger pendant ces dix pour bien montrer aux hutus que l’enemie n’etaient pas reellement un tutsi mais un mauvais dirigeant. je pense que les tutsis ont aussi decouvert reellement qui est l’enemie. les hutu ont ete tués par un gouvernement d;un hutu tueur et les tutsis ont ete tués par un tutsi tueur. icerekwa ni ikibona ikibwirwa ni icumva.

      J'aime

      • uvuze neza mwenewacu , umwansi wabarundi si umuhutu arikubutegetsi canke umututsi, ni ukudatahura ingene umuyobozi yotwarira bose, nkakumwe rwagasore yavumereye ngo, abatsinze mu mugambwe badakwiye gushirisoni ku batatsinze ahubwo bakwiye gukora bakorera abarundi kuko aho baba bari barahava ejo hagatsinda abandi: none bose bagiye bakora uko , uburundi twoshika kuki?

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s