La ministre du Rwanda en charge des Réfugiés dément les accusations du Burundi

https://i0.wp.com/scd.rfi.fr/sites/filesrfi/dynimagecache/0/0/1136/641/1024/578/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/Sans%20titre%20-%201_43_0.jpg

Des réfugiés burundais photographiés le 10 avril 2015 au Rwanda. AFP PHOTO / STEPHANIE AGLIETTI

Au Rwanda, après la ministre rwandaise des Affaires étrangères, c’est au tour de la ministre en charge des Réfugiés de réagir aux accusations formulées par le Burundi. Bujumbura reproche à Kigali d’accueillir des opposants burundais dans les camps de refugiés, côté rwandais, et de laisser faire le recrutement d’opposants dans ces camps. La ministre rwandaise a formellement démenti ces allégations lors d’une visite, très encadrée, organisée au camp de Mahama, dans l’est du pays.

C’est accompagnée de journalistes et de diplomates occidentaux en poste à Kigali que la ministre rwandaise en charge des Réfugiés s’est rendue dans le camp de Mahama.

Séraphine Mukantabana s’est adressée en kinyarwanda aux réfugiés. Elle leur a rappelé qu’ils n’avaient pas le droit de faire de la politique dans le camp et a évoqué les allégations de recrutement.

« Nous sommes ici, avec des journalistes, pour que vous disiez la vérité. Y a-t-il des gens qui organisent la rébellion parmi vous ? », leur a-t-elle lancé. « Non », ont alors répondu les réfugiés. « S’il y a des gens parmi vous qui recrutent, ils seront punis. C’est le moment de les dénoncer, c’est pour votre bien », a-t-elle insisté.

Pour la ministre rwandaise en charge des Réfugiés, la preuve en est ainsi faite. Les allégations de recrutement sont fausses.

« La façon dont cela a été dit, c’est comme s’il n’y avait plus personne dans le camp de Mahama, que les gens [étaient] partis pour combattre. Heureusement, je suis rassurée. Je savais bien que cela ne se passait pas ainsi et je suis rassurée parce que je suis sûre que si l’on comptait maison par maison, tout le monde est là. A ces gens qui sont en train d’avancer ces allégations, je leur dis que cela n’est pas vrai », a déclaré Séraphine Mukantabana. Des affirmations difficiles à vérifier auprès des réfugiés, lors de cette visite très encadrée.

le 25-10-2015 à 14:08, http://www.rfi.fr/afrique

Publicités

4 réflexions sur “La ministre du Rwanda en charge des Réfugiés dément les accusations du Burundi

  1. Les DD sont des spécialistes d’accusations gratuites et de mensonges. Ils tuent et accusent les autres. Au final, personne ne croit à ce qu’ils racontent. C’est difficile d’avaler mais qu’ils le sachent que nous les détestons. On n’a plus besoin d’eux (particulièrement de leur chef).

    J'aime

  2. En diplomatie ça aurait été étonnant si le Rwanda avait accepté qu’il abrite les malfaiteurs qui causent l’insécurité au Burundi. Mais démentir ne veut pas toujours qu’on a raison car même Nkurunziza dément qu’il fait le 3e mandat alors que c’est un secret ouvert. Nkurunziza c’est Nkurunziza, il n’est pas le Burundi et c’est pourquoi on ne devrait pas détruire le Burundi rien qu’à cause de cet homme, la guerre ne nous apportera rien de bon du côté du Rwanda ou du Burundi.

    J'aime

  3. Le gvt burundais a raison de subçonner n’importe qui car il n’a pas de credibilité au monde entire. Tout ce qu’on reçoit illegalement est qualidié de vol. Ce gvt est salariés par nos impots alors qu’ils se sont proclamés gestionaires du pays. Agahimbiri nkurunziza où est il? Tu n’as pas encore retrouvé ta mémoire? Le Burundi est plus grand que you. Nous n’avons plus besoin de versement de sang. Impuzi ni impunzi malgré toute appartenance politique. Wateye igihugu ushaka kuba puréed d’accord, et la démocratie ne te signifie rien?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s