Présence inquiétante d’un groupe armé à Nyarusange

https://i2.wp.com/www.iwacu-burundi.org/wp-content/uploads/2014/11/Photo-Mushasha.jpgUn groupe d’hommes armés de fusils et en tenues militaires sillonne les communes des provinces GITEGA et MWARO depuis une heure du matin ce mardi. L’armée et la police les guettent, mais pas d’affrontement signalé jusqu’à ce mardi dans l’après-midi.

Selon des témoins, c’est vers une heure du matin de ce mardi qu’une centaine d’hommes et filles ou femmes armés de fusils et en tenues militaires toutes neuves ont fait irruption dans la commune NDAVA en province MWARO. Ils auraient attaqué une position de police de la colline MUNAGO en commune NDAVA, emportant un certain nombre de fusils appartenant aux policiers sur place. Aucune victime n’a été relevée par les sources sur place.

Nos sources indiquent que ce groupe d’hommes armés se serait ensuite dirigé vers la commune NYARUSANGE en province GITEGA à l’aube de ce même mardi.  Sur leur passage, continuent nos sources, « ces hommes emportent avec eux des jeunes gens qu’ils croisent sur leur chemin. Ils n’agressent personne, mais ils demandent : où est la commune RYANSORO? ». Les mêmes sources ajoutent que ces hommes se trouveraient maintenant rassemblés sur une des collines de la commune NYARUSANGE.

L’administration et la police à GITEGA se réservent le droit de tout commentaire sur ce point.

De son côté, la population des deux provinces  GITEGA et MWARO se dit  inquiète de cette présence et ne réclame que la lumière sur cela.

Des sources concordantes en provenance de la police et de l’armée à GITEGA mentionne que beaucoup de policiers et militaires seraient partis à NYARUSANGE pour tenter de les stopper et les neutraliser. Toutefois, aucun affrontement entre les deux camps n’était signalé jusqu’à seize heures ce mardi.

Bujumbura par contre toujours dans l’insécurité

Des tirs nourris ont été entendus dans la journée de ce lundi et tard dans la soirée. Selon plusieurs sources, tout a commencé avec la mort d’un jeune prénommé Arthur qui serait un handicapé mental. Il avait quitté son domicile à Ngagara pour se rendre en zone Cibitoke avec une machette à la main à la 8ème avenue. En tentant de le neutraliser, la police lui a tiré dessus. Des grenades ont également retenti à Cibitoke à ce moment. Le porte-parole de la police a parlé d’une attaque d’un groupe armé.

Nos sources indiquent que le groupe de policiers qui venait de mener cette opération repartait en tirant sur leur passage à Kamenge et jusqu’à la gare du nord, une manière pour les policiers de mettre à l’abri des regards les corps des policiers qui seraient morts lors de l’opération à Cibitoke. Au total, 3 personnes sont mortes à Cibitoke dont Arthur et plusieurs policiers ont été blessés, selon la version officielle de Pierre Nkurikiye porte-parole de la police.

Dans la même soirée de lundi aux alentours de 19 heures, les tirs intensifs et explosions de grenades ont repris à Ngagara et Kamenge. Des sources à Kamenge indiquent que des attaques simultanées de positions de la police venaient d’avoir lieu. Le plus visé était celui du centre jeunes Kamenge où plusieurs grenades ont été lancées ainsi que des tirs à l’arme automatique. Les mêmes sources indiquent qu’après cette attaque, le groupe armé a commencé à entonner des chants hostiles au troisième mandat du Président Nkurunziza.

Le porte-parole de la police a déclaré qu’il s’agissait d’une attaque d’assaillants qui a fait un policer blessé et plusieurs dégâts matériel.

mardi, 27 octobre 2015 19:39, http://www.rpa.bi

Advertisements

8 réflexions sur “Présence inquiétante d’un groupe armé à Nyarusange

  1. Gukokeza ingwano biroroshe ariko kuyirwana biragoye,mbega ko muvuga kubafasha aho nawe wokwinjiye ukarwana????utazi umwokero wamasasu arayitamwo ico bomenya nuko ata rebellion igizwe nubwoko bumwe bwabatutsi ishoboka naho twobarekera aho bari bakigenga,ico abahutu bose bo mu burundi bakwiye kumenya nuko ayo makungu bitwaje atamuhutu numwe yahitanye mwihagarikwa ryimfashanyo kuko ata muhutu numwe yakora muri ONG nimwe ikorera mu burundi arinaco gituma baguma bakoma induru,kurasa navyo ubu sihamwe batubwira ko inkoho zirasira hose natwe twarabimenye tuzohangana uwupfa apfe uwusigara asigare hanyuma agateka kumuhutu mu burundi kubahirizwe nkumwenegihugu.

    J'aime

  2. Je dirais plutôt que ce sont ces policiers qui sont assaillants, même monstres. Pour le reste j’encourage ces patriotes qui veulent sauver le Pays. S’il le faut, tuzobafasha ils le méritent.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s