Le sénat du 3e mandat: Un ring de boxe annonçant la chute imminente du 3e mandat

https://i0.wp.com/newsofrwanda.com/wp-content/uploads/2012/05/Rwanda-Dr-Richard-Sezibera.jpg

L’agression contre l’Ambassadeur Richard Sezibera le place parmi les victimes du troisième mandat du dictateur burundais.

L’impossible n’existe plus dans le vocabulaire du Cndd-Fdd. Depuis que le despote Pierre Nkurunziza tente en vain d’imposer son 3e mandat illégal, illégitime et terroriste au Burundi, tout est permis dans ce pays ! C’est sous cette logique que le Secrétaire Général de l’East African Community, l’Ambassadeur Richard Sezibera s’est fait brutalisé par un « policier » de l’unité chargée de la protection des Institutions. La scène s’est passée hier devant l’entrée du Sénat. L’Ambassadeur Richard Sezibera devrait accompagner le Médiateur dans la crise burundaise, le ministre ougandais de la Défense Nationale, Crispus Kiyonga, reçu en audience par Révérien Ndikuriyo, président du Sénat illégal et illégitime du Burundi.

L’Ambassadeur Richard Sezibera paie la facture de la position rwandaise

Officiellement, le nom de l’Ambassadeur Richard Sezibera n’était pas mentionné sur la liste de la délégation que devrait rencontrer Révérien Ndikuriyo. Simple oubli ou acte intentionnel du protocole du Sénat ? Rien n’est moins certain pour l’instant. Mais ce qui est connu, dans un monde civilisé et moderne, cette brutalité policière n’était pas nécessaire pour annoncer à ce diplomate rwandais, qu’il n’est plus le bienvenu au Burundi. Surtout que l’Ambassadeur Richard Sezibera n’est pas un inconnu dans les corridors du sénat burundais. Ce n’est d’ailleurs pas pour la première fois qu’il participait dans ce genre de consultation avec les autorités burundaises. Tout indique qu’il paie la facture de la position du Rwanda face au 3e mandat illégal, illégitime et terroriste du 3e mandat, incarné par le despote Pierre Nkurunziza. Et par coup, c’est l’humiliation de tous les dirigeants des pays de l’EAC que l’Ambassadeur Richard Sezibera représentait dans cette audience !

Comme pour ajouter le drame au drame, en bénissant et en cautionnant cette bavure aux allures d’un incident diplomatique, le très confus Révérien Ndikuriyo, toujours égal à lui-même, n’a pas daigné bon de présenter ses excuses à cette éminence grise de l’EAC ! C’est donc sans surprise que ce coup était gauchement préparé à l’Etat-Major du 3e mandat. Surtout qu’il est intervenu quelques heures seulement, après que le Cndd-Fdd ait sorti son communiqué, à la fois inutile et déplacé, qui s’en prend ridiculement et gratuitement, à la Belgique, à toute l’Union Européenne et à l’Union Africaine. Même les députés burundais de l’EAC sombrent dans un silence complice et n’arrivent pas à dénoncer ce comportement indigne d’un pays membre de l’EAC, vis-à-vis du Secrétaire Général de cette Institution sous-régionale !

Le 3e mandat a trop duré

Aujourd’hui, l’étau se resserre visiblement autour du 3e mandat. La présidence illégale, illégitime et terroriste de Pierre Nkurunziza perd lamentablement ses pédales. Elle est désormais entre le marteau et l’enclume. Ainsi, dans sa descente aux enfers, le 3e mandat est dans la confusion totale. En s’attaquant volontairement à l’Ambassadeur Richard Sebera, le 3e mandat regrette son rejet par l’EAC et toute la communauté internationale. Elle cherche une confrontation diplomatique qu’elle n’obtiendra jamais. Sur un autre plan, il se satisfait dans sa débilité pour avoir agressé un ressortissant rwandais, proche du Président Paul Kagame ! Et pourtant, ce geste n’est pas propre à la culture burundaise. Il ne cadre pas avec notre hospitalité légendaire. Ce qui nous laisse croire que ce policier responsable de cette agression, compte peut-être parmi les miliciens interahamwe, assurant désormais la protection des Institutions illégales, illégitimes et terroristes du 3e mandat.

Quoi qu’il en soit, il est grand temps que tous les patriotes burundais, de tous les horizons, sans aucune distinction politique, ethnique, régionale ou confessionnelle, y compris les militants lucides et cohérents du Cndd-Fdd, se coalisent pour chasser définitivement le despote Pierre Nkurunziza et ses lieutenants du 3e mandat. C’est l’unique condition sine qua non de rétablir le blason national sur la scène internationale. Cette politique de la « terre brulée » du 3e mandat, cherchant à partir, après avoir déchiqueté les bonnes relations qui devraient normalement caractériser le Burundi dans ses rapports avec le reste du monde, doit absolument cesser. Certes, le 3e mandat n’était pas viable dès sa naissance par césarienne. Mais à la lecture de l’immensité de ses monstruosités quotidiennes, il a d’ailleurs trop duré !

Le despote Pierre Nkurunziza court désormais plus vite qu’Usain Bolt

Aujourd’hui, ses dirigeants ont déjà franchi le point de non-retour. Ils ne vont plus reculer. Le seul service que la communauté des Humains devrait les rendre, c’est de les pousser à la sortie, par tous les moyens et sans délai. Heureusement que la machine est déjà en marche pour ce noble objectif, salvateur de près de onze millions de burundais, aujourd’hui déboussolés, désemparés et découragés. Cette machine est bien huilée. Il tourne à une grande vitesse pour éradiquer ce virus, mortel pour toute la région des Grands-Lacs. Il se pourrait d’ailleurs que le despote Pierre Nkurunziza en est déjà conscient. Il déambule chaque jour et chaque nuit, sans savoir où il va ! Et quand il va tomber dans les griffes de ces insurgés qui sont désormais à sa poursuite.

En tout cas, ce n’est pas une vie digne d’un ancien chef d’Etat, jeune et qui avait tout son avenir en mains. Il nous avait promis, nous les contestataires de ce 3e mandat illégal, illégitime et terroriste, de courir jusqu’à ce que nos pieds fatiguent, comme diraient nos amis ouest-africains ! J’ai l’impression que c’est bien lui qui court plus vite qu’Usain Bolt ! A la seule différence que le jeune jamaïcain de 29 ans n’est pas confus, reste caractérisé par un fair-play extraordinaire et toujours branché sur son avenir, quoi qu’il en soit, très radieux ! Le despote Pierre Nkurunziza a refusé de siéger paisiblement à vie au Sénat comme les anciens autres chefs d’Etat burundais.

Pierre Nkurunziza a refusé aussi d’écouter les sages conseils du Général-Major Godefroid Niyombare, l’invitant à abandonner son 3e mandat illégal et illégitime, porteur de tous les malheurs pour lui, pour sa famille politique, sans épargner sa famille biologique ! Il n’a pas encore compris pourquoi et comment l’Honorable El Hadj Hussein Radjabu est sorti de la prison ! Il a préféré sacrifié le Burundi et tous les burundais, y compris les siens. Uniquement pour satisfaire ses instincts dictatoriaux, son avidité d’un pouvoir personnel, son amour aux biens matériels et à l’argent sale et facile !

L’avenir très proche nous réserve de bonnes surprises

Aujourd’hui, l’heure de récolter ce qu’il a semé et proche. Il devrait regretter profondément de son choix suicidaire d’un 3e mandat illégal, illégitime et terroriste. Mais c’est trop tard ! Trop c’est trop ! Pour les jeunes générations montantes, ce 3e mandat en perte de vitesse devrait nous servir d’une grande leçon politique. Même quand vous êtes condamner à échouer, il faut quand-même échouer avec de la manière, du fair-play, de la finesse et d’un minimum d’Ubuntu, d’humanisme ! C’est cela être un gentleman ! Mais comme il a accepté d’avaler gloutonnement tout une noix de cola, le 3e mandat, ce qu’il a fait confiance à son anus ! Il faut qu’il en assume toutes les conséquences !

Finalement, comme l’écrivait Beaumarchais dans « le mariage du Figaro », « médiocre et rampant, on arrive à tout ! » Ce ne sont pas les burundais qui démentiront les chinois, eux qui disent que « le poisson pourrit par la tête ! » On aura tout vu dans notre beau pays, potentiellement très riche et stratégique, mais manquant encore d’un leadership imposant, patriote, compétent, cohérent, entreprenant et visionnaire ! Heureusement que les pendules vont être bientôt mises à l’heure ! L’avenir très proche nous réserve de très bonnes surprises. Wait and see !

La Patrie ou la Mort, nous vaincrons ! Malheurs à ceux qui bâillonnent le peuple ! God bless you!

Thierry Ndayishimiye

Advertisements

4 réflexions sur “Le sénat du 3e mandat: Un ring de boxe annonçant la chute imminente du 3e mandat

  1. Well said. Sezibera est une autre victime du 3eme mandat illégal et illégitime de Nkurunziza Pierre. Les chefs d’Etats des pays de l’East African Community sont humiliés sans oublier les députés de l’East African Community. Mais c’est la forme diplomatique que cela doit prendre, la forme que les despotes de Nkurunziza manquent beaucoup. A cette folie psychologique, le silence préconisé par le Rwanda est la meilleure des meilleures solutions aussi longtemps qu’il n’y a pas des interlocuteurs dans le gouvernement de Bujumbura. Ils attendent les dirigeants dignes de leurs noms pour en finir diplomatiquement. Pole sana Excellence Ambassadeur

    J'aime

  2. The behavior of the policeman doesn’t surprise. It reflects the level of security in Burundi and the kind of policemen in charge of it. The aggression against Sezibera undermines our country whose the image is tarnished enough. What is amazing is how no one among the so-called authorities comes forward and apologizes for the shameful act. We can only wonder if a high profile personality like Sezibera is not given the respect he deserves, what about the simple Murundi. This is one of reasons East Africa Community has to join quickly International Community to help burundians in distress.

    J'aime

  3. Burundi

    The 3rd Senate term: A boxing ring announcing the imminent fall of the 3rd term.

    The aggression against Ambassador Richard Sezibera places it among the victims of the Burundian third term dictator.
    The impossible does not exist in the vocabulary of the CNDD-FDD. Since the despot Pierre Nkurunziza tries in vain to impose his third illegal mandate, illegitimate and terrorist, anything goes in this country! It is in this sense that the Secretary General of the East African Community, Ambassador Richard Sezibera has been beaten by a « police » of the unit responsible for the protection of the institutions. The scene happened yesterday at the entrance of the Senate. Ambassador Richard Sezibera should accompany the Mediator in the Burundian crisis, the Ugandan Minister of Defence Crispus Kiyonga, received in audience by Révérien Ndikuriyo, illegal and illegitimate president of Senate of Burundi.

    Ambassador Richard Sezibera pays the bill of Rwandan position

    Officially, the name of Ambassador Richard Sezibera was not mentioned on the list of the delegation should meet Révérien Ndikuriyo. Simple oversight or intentional act of the Senate protocol? Nothing is less certain for now. But what is known, in a civilized and modern world, this police brutality was not necessary to announce that Rwandan diplomat, he is no longer welcome in Burundi. Especially that Ambassador Richard Sezibera is not a stranger in the corridors of the Burundian Senate. This is also not the first he was participating in such consultations with the Burundian authorities. Everything indicates that he pays the bill of Rwanda’s position against the third term illegal, illegitimate and terrorist 3rd term, embodied by the despot Pierre Nkurunziza. And suddenly, is humiliation of all the leaders of the EAC countries that Ambassador Richard Sezibera represented in this audience!

    Blessing and endorsing the burr-like a diplomatic incident, Révérien Ndikuriyo, always equal to himself , did not realize good to apologize to this gray eminence EAC! So it’s no surprise that this move was clumsily prepared for the General Staff of the 3rd term. Especially that it took place just hours after the CNDD-FDD has released a statement, both unnecessary and inappropriate, that attacks free and ridiculously, to Belgium, to the whole European Union and the African Union. Even the members of the Burundi EAC remain into a complicit silence and fail to denounce this outrageous behavior of a member of the EAC countries, vis-à-vis the General Secretary of the Institution subregional!

    Anyway, it is high time that all Burundian patriots from all walks without any political distinction, ethnic, regional or religious, including coherent and lucid militants of the CNDD-FDD, coalesce to permanently chase the despot Pierre Nkurunziza and his lieutenants 3rd mandate. It is the only indispensable condition to restore the national coat of arms on the international stage. This policy of « scorched earth » of the 3rd term, seeking to leave, having shredded the good relations that should normally characterize Burundi in its relations with the rest of the world, must absolutely stop.

    While the third mandate was not viable at birth by caesarean section. But from reading the vastness of its daily monstrosities, he also lasted too long!

    Despot Pierre Nkurunziza short Usain Bolt now faster

    Today, their leaders have already passed the point of no return. They will not go back. The only service that Humans community should make is to push them to the exit, by all means and without delay. Fortunately the machine is already running for this noble goal, saving nearly eleven million Burundian today disoriented, confused and discouraged. This machine is well oiled. It rotates at a high speed to eradicate this virus, deadly to the entire Great Lakes region. It could be also that the despot Pierre Nkurunziza is already conscious. He walks every day and every night, not knowing where it goes!

    And when it will fall into the clutches of the insurgents who are now in pursuit.

    Anyway, it’s not a life worthy of a former head of state, young and had his whole future in hand. He promised us, the third protest this illegal mandate, illegitimate and terrorist, running until our tired feet, as would our est African friends! I feel that it is he who Usain Bolt runs faster! The only difference is that the young 29 year old Jamaican is not confused, still characterized by an extraordinary fair play and always plugged into its future, anyway, very bright!

    Despot Pierre Nkurunziza refused to sit quietly in the Senate for life as other former heads of State of Burundi.

    Pierre Nkurunziza also refused to listen to the wise advice of Major General Godefroid Niyombare, urging him to abandon his third illegal and illegitimate mandate bearer of all misfortunes for him, for his political family, sparing her biological family! He still does not understand why and how the Honourable El Hajj Hussein Radjabu came out of prison! He preferred sacrificed Burundi and all Burundians, including his own. Only to satisfy his dictatorial instincts, greed for personal power, his love for material things and dirty and easy money!

    The very near future will bring nice surprises.

    Today, time to reap what he has sown and close. It should deeply regret his choice of a third suicide illegal mandate, illegitimate and terrorist. But it’s too late! Enough is enough ! For younger generations, this third mandate in decline should serve as a great political lesson. Even when you are condemned to fail, we must anyway fail with the way of fair play, finesse and a minimum of Ubuntu, humanism! That’s being a gentleman! But as he accepted greedily swallow everything a cola nuts, third mandate, he did trust his !!! He must assume all the consequences!

    Finally, as Beaumarchais wrote in « the marriage of Figaro, » « mediocre and crawling, we arrive at all! « It’s not that contradict Burundian Chinese, who say that » the fish rots from the head! « We’ve seen everything in our beautiful country, rich and potentially very strategic, but lacking an imposing leadership, patriotic, competent, cohesive, enterprising and visionary! Fortunately, the clocks will be soon be on time! The very near future holds some very good surprises. Wait and see!

    Thierry Ndayishimiye
    Share with the east african english speakers

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s