La police tire sur un bus, faisant entre un et 16 morts, selon les sources

PeQjzLqs

Les rescapés du massacre de Buringo ligotés et conduits dans un lieu encore inconnu.

Une personne, selon la police, a été tuée samedi près de Bujumbura, la capitale du Burundi, quand des policiers ont tiré sur un bus revenant d’un enterrement, des témoins évoquant eux un bilan pouvant aller jusqu’à 16 morts.

Une personne a été tuée dans des échanges de coups de feu entre les policiers et des « criminels armés » présents dans le bus et dans trois autres véhicules qui suivaient, a indiqué à l’AFP le porte-parole de la police, Pierre Nkurikiye.

Mais ce bilan a été fortement contesté par de nombreux témoins contactés par l’AFP, qui ont évoqué entre 10 et 16 morts, et assuré qu’aucun coup de feu n’avait été tiré depuis le bus.

Un haut gradé de l’armée, sous le couvert de l’anonymat, a lui fait état auprès de l’AFP de « trois morts et plusieurs blessés ».

Selon M. Nkurikiye, la police aurait reçu des informations selon lesquelles la personne inhumée, un Rwandais prénommé Théoneste, était le chef d’un groupe qui avait mené cette semaine une attaque contre une position de police près du centre de jeunesse du quartier de Kamenge, dans le nord-ouest de Bujumbura.

La police a laissé les funérailles avoir lieu au cimetière de Mpanda, situé non loin de l’aéroport de Bujumbura, à une quinzaine de kilomètres de la capitale. Mais elle a ensuite attendu le convoi funéraire dans la localité proche de Buringa.

« Lorsque la police a voulu arrêter ce bus, les malfaiteurs qui étaient à l’intérieur se sont mis à tirer et les policiers ont riposté », a affirmé M. Nkurikiye, qui a précisé que des hommes armés présents dans deux des autres véhicules s’étaient enfuis en tirant en l’air.

La version de la police a été récusée par de nombreux témoins interrogés par l’AFP. Certaines personnes ont réussi à quitter le bus et une chasse à l’homme s’en est suivie, selon ces témoins.

D’après un jeune qui revenait également de cet enterrement et suivait le bus dans un autre véhicule, une cinquantaine de civils, dont des femmes et des enfants se trouvaient à l’intérieur, et il n’y avait aucune arme à bord.

Le jeune qui venait d’être inhumé aurait été tué d’une balle perdue deux jours plus tôt, selon cette même source.

M. Nkurikiye a précisé à l’AFP que 12 personnes avaient été arrêtées, et que deux fusils et une grenade avaient été récupérés. D’après lui, les personnes arrêtées avaient sur elles des numéros de téléphone d’employés de l’ONG Médecins sans frontières (MSF).

Ces personnes auraient indiqué aux policiers qui les interrogeaient que le personnel de MSF avait l’habitude de venir les évacuer après des combats contre la police et de les soigner, a encore affirmé M. Nkurukiye, n’hésitant pas à accuser l’ONG de complicité avec les insurgés.

Les policiers impliqués appartiennent à la brigade anti-émeute, une unité nouvellement créée pour lutter contre les actes de « terrorisme ».

Plusieurs témoins ont assuré avoir vu le commandant de cette unité, le colonel Désiré Uwamahoro, donner personnellement les ordres.

Cet officier avait été condamné à cinq ans de prison par un tribunal burundais en 2012, pour des tortures infligées à une vingtaine de civils, dans la commune de Rutegama, au centre du pays, cinq ans plus tôt. Mais il n’a jamais purgé sa peine.

Depuis deux mois, les positions de police sont régulièrement attaquées par des « bandes de criminels », le terme officiel désignant une rébellion naissante issue de la contestation du troisième mandat du président Pierre Nkurunziza.

La volonté acharnée de M. Nkurunziza – au pouvoir depuis 2005 et réélu en juillet – de conquérir un troisième mandat, malgré les critiques de l’opposition, de la société civile et de la communauté internationale, a plongé ce pays d’Afrique des Grands Lacs dans une grave crise politique, émaillée de violences meurtrières.

AFP  | 31 oct, 2015 à 17:28

Publicités

14 réflexions sur “La police tire sur un bus, faisant entre un et 16 morts, selon les sources

  1. Agateka aho kamye! Kuva kera narindi abahutu ntibashoboye gutwara igihugu. Intwaro nibayisubize abatutsi vyanka vyakunda.
    Mu neza canke mu nabi. Ivyo bitwaza ama démocratie nibabite. Iyo démocratie ituma atamututsi asubira gutwara uburundi ntituyemeye!!!!

    J'aime

  2. Pourquoi est ceque l’histoire ne nous enseigne pas? Est ce Nkurunziza ne voit pas que son rèigne tend vesr la fin! Surtout il mérite un sort tragique comme celui de HAVYARIMANA; MOBUTU; sadam. Havyarimana a refusé de dialoguer avec le FPR et voilà ce qui lui est arrivé! J’exorte les DD à conseiller pour la denière fois leur Chef Nkuru. Il faut q’il parte bigikunda car il risque de subir un sort très tragique. Bientot son Dieu Guba Rwabigata va le lacher il sera à la merci des Défenseurs de la patrie. Peter est la peste et pour que la peste ne perdure pas; il faut enterrer la dépouille victime de la peste trop loin des hitations. Par conséquent; Nkuru est la dépouille qu’il faut mettre trop loin des habitation. Peter est déjà mort et il put! Les DD sont diplomatiquement morts et ils sont politiquement agonisants! RIP them

    J'aime

  3. abasivile nibave i bujumbura, hasigare abapolisi n’abarwanyi, bujumbura ibe champs de bataille, après la victoire, abasivile basubireyo, numva nta kundi vyogenda mu gihe intervention militaire itevye kuhashika. none murusha iki abasiriya ntibasiga ubutunzi bwabo na petrole bagahunga, mwe mumatanye n’iki kibobuza kwiruka ngo mukize amagara yanyu.

    Aimé par 1 personne

  4. c’est la loi de la jungle. Tuer, c’est tout ce qu’il savent faire et à la place du cœur, ils ont leur estomac et la soif de devenir riches à n’importe quel prix. Ils n’hésiteraient pas à tuer même les leurs, si cela peut leur procurer de l’argent.

    J'aime

  5. Solution, bien que ce journal ne publie pas un commentaire qui soit en désaccord au tien, j’aimerais tanter à te dire que les enquêtes ne sont pas nécéssaires en cas de flagats délis

    J'aime

  6. Qui croit en encore ce Nkurikiye qui n’a qu’un seul chifre de morts et des blesses dans sa bouche ?
    Ces policiers qui tuent aveuglement les citoyens n’ont aucun avenir ntibihende.

    J'aime

  7. Mbega abo ba polisi baboha abo bantu gutyo imbere yuko babica barafise abantu bapfana ikintu?Abo bantu barafise icabavyaye?Nimba ari abantu nkuko umuntu azi ikiremwa muntu,nibahumirize umunuta umwe gusa bibaze umubabaro bogira hamwe abo bantu mbona kw’ifoto boba: (Papa,Maman, Mukuru canke muto wabo, mushiki wabo eka uwo ariwe wese basangiye amaraso).Jewe nibaza ko mu gipolisi hasigaye harimwo IMBWEBWE .Umiryango yabo nize iramama kuko « INGWE NGO NTIYARIZI GUFATA KW’IZOSI YARIGIJWE. »

    J'aime

  8. Vyose bitera bija mu macakubiri y’amako .

    Muvyemera mutavyemera , abahutu n’abatutsi bariko baracanamwo naho benshi bavuga ngo ni ikiringo ca gatatu c’umukuru w’igihugu peter Nkurunziza yizigitiriyeko . Aka Empire Hima niko kishe Uburundi , ivyerekeye mandat ya gatatu cabaye imbarutso niyo kitaba ico ibindi vyari kuvyura akaguma ntivyari kubura .
    Gusa na Nkurunziza nyene ntawomugirira ikigongwe kuko niwe yabaye inkwezi y’akarongo .

    J'aime

    • Mushingantahe uvuze vyo , icokiringo ca gatatu cinyegejemwo nuguhonya Abatutsi, mais malheureusement abatutsi Dukunda inda cane kuburyo niyontambara iturondera itazokworoha kuyitsinda . Mvuze abatutsi b, iburundi Abandi bahandi baraciye ubwenge. Uribuka abatutsi bava Bururi, Muravya, mwaro , JENDA bakiri kubutegetsi bavuga ngo  » umuhutu Wibururi asumba umututsi wingozi canke ahandi hose hari agatutsi kamwe kamwe mubahutu bensi, nka za Bujumbura rural eka nahandi. Mbe abo batutsi Bategeka ico gihe , bubahirije gute ABATUTSI babusangiye? Je nvuga nti: Ivya cu Abarundi birasobanganye caane kuko usanga nabatutsi ubwabo nyene bariko bashihana , abahutu ukwo nyene . Ariko , abo Batutsi bagomba gushikira ubutegetsi barinze kwitwaza abatutsi bari baravuze ko basumbwa nabahutu bava aho abatutsi bategeka , nabonyene ntibibaze ngo , barorohewe, ubu rero barabonye ko ruriye abandi rutakwibagiye. En 1993 ntabatutsi bibururi bapfuye ugereranije nahandi, ivyo vyose ni inkino za politik zibucafu. Turakeneye rero ubu abantu batwara igihuko bari bazima barengera intara, amoko , akamwana wa mamma , ataraho, abarundi tuzoguma tumarana . Rwagasore ijambo yavuze igihe atsinda murazoryunviriza neza , rizodukebura . Gira amahoro na Ya RWAGASORE ya YADUHAYE

      J'aime

  9. Est ce qu’on ligote des personnes « presumées » coupable? Et qu’en est-t-il avec la « presemption d’innocence » qui exige qu’il y ait enquête avant tout jugement! Cette photo dénote la barbarie actuelle du régime dictatorial de Nkurunziza, à combattre à tout Prix!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s