Le parti UPRONA non gouvernemental condamne le dernier communiqué du CNDD FDD

https://i2.wp.com/www.rpa.bi/media/k2/items/cache/06e08456cae95b8f473a5fceb1446e36_XL.jpg

Le professeur Evariste Ngayimpenda, vice président de l’UPRONA non reconnu par le pouvoir de Bujumbura.

La direction du parti UPRONA aile Charles Nditije s’inscrit en faux contre le tout dernier communiqué de presse du parti au pouvoir qui s’en prend à toute à la communauté internationale. Pour le professeur Evariste Ngayimpenda, vice président de l’UPRONA non reconnu par le pouvoir de Bujumbura, la solution de la crise burundaise est la table de dialogue.

Le parti UPRONA aile Charles Nditije se dit surpris par le communiqué de presse N° 038 du parti CNDD-FDD. Selon le vice-président de ce parti cher au prince Louis Rwagasore, « la surprise émane en grande partie par le nombre de cibles que le parti CNDD-FDD incrimine dans ce communiqué comme étant celles qui perturbent la stabilité politique du Burundi. Il ya l’Union Européenne qui nous a toujours assisté matériellement et même financièrement, il ya la Belgique qui est notre partenaire privilégié de l’UE, l’Union Africaine qui est toujours à nos côtés et enfin notre voisin le Rwanda. Comment s’en prendre à toutes ces cibles ? » s’interroge le professeur Evariste Ngayimpenda vice-président de ce parti UPRONA non reconnu par le ministère de l’intérieur.

Selon le vice-président de l’UPRONA, ces cibles sont des boucs émissaires à qui le parti au pouvoir veut faire porter le chapeau de tous les malheurs qui frappent le Burundi au lieu d’affronter la réalité des choses. « Ce communiqué du CNDD-FDD est l’expression de la complexité d’une citadelle assiégée car le gouvernement est en difficultés de gouvernance. Il faut trouver des boucs émissaires » affirme le professeur Evariste Ngayimpenda.

Quant à la mise en place de la CNDI, la Commission Nationale de Dialogue Interburundais, le professeur Evariste Ngayimpenda dit que « cette commission est unilatérale et a été créé par le gouvernement et pour le gouvernement. Il n y a pas de grandes choses à espérer car l’UPRONA n’a pas été consulté pour sa mise en place ». Le vice-président de l’UPRONA appelle au dialogue entre tous les acteurs de la crise sociopolitique du Burundi. Dans ce dialogue, « toutes les questions doivent être mises sur la table » et ce professeur d’université est d’accord que ces discutions se passent « en dehors du Burundi pour permettre à ceux qui ont fui le pays pour plusieurs d’y participer ».

L’UPRONA se dit aussi inquiète par l’insécurité grandissante dans le pays.. « Notre parti est pacifiste, nous voulons que la paix revienne car chaque jour il ya des morts. Nous appelons tous les protagonistes de se mettre sur la table de dialogue pour reconstruire notre pays » termine Evariste Ngayimpenda vice-président de l’UPRONA aile Charles Nditije.

samedi, 31 octobre 2015 11:24, http://www.rpa.bi

Advertisements

Une réflexion sur “Le parti UPRONA non gouvernemental condamne le dernier communiqué du CNDD FDD

  1. mwabaporona mwe,si vous reconnaissez l’heritage du price loui RWAGASORE, nous vous demandons de regrouper les burundais, et combattre ces actions ignoble qu’est entrain de preparer mujeri et sa cliques pour massacrer la population a cause de ses opinions ou de ce qu’elle est.muzoba mubaye abahizi.murakoze

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s