Le despote Pierre Nkurunziza confirme son agonie politique

Le despote Pierre Nkurunziza confirme son agonie politiqueOù se trouve l’ancien président Pierre Nkurunziza ? La question se trouve sur toutes les lèvres. Mais personne ne peut y donner une réponse précise pour l’instant. Qu’à cela ne tienne, ce dirigeant auto-proclamé est devenu depuis quelques semaines, un Sans Domicile Fixe (SDF) dans son propre pays ! Le pays qu’il prétend diriger jusqu’en 2020 ! C’est qui confirme particulièrement les difficultés sécuritaires qui l’assaillent aujourd’hui, depuis qu’il a tenté d’imposer à la communauté nationale et internationale, son 3e mandat illégal, illégitime et terroriste, à la tête du Burundi.

Cette fois-ci, avec son dernier message à la Nation, ce despote cruel aura fini de creuser sa propre tombe politique. Rien d’intéressant n’est sorti de son discours. Sauf peut-être qu’il a décodé les dernières interventions de ses sbires, Révérien Ndikuriyo et Gélase Ndabirabe, respectivement, président illégal du Sénat burundais et porte-parole du Cndd-Fdd, l’ancien parti de la majorité présidentielle au Burundi.

Les cartes du 3e mandat sont épuisées

En fait, ayant constaté que tout se retourne contre lui et qu’il n’a plus aucun soutien de taille sur le plan international, le despote Pierre Nkurunziza joue au quitte ou double, dans un « jeu des massacres » risquant de lui neutraliser définitivement. Son dernier discours n’est qu’une déclaration de guerre ouverte contre tous ceux qui contestent toujours son 3e mandat. A commencer naturellement par le peuple burundais. Mais ce qu’il oublie, c’est qu’aucun Général au monde, y compris les véritables stratèges enseignés dans les grandes académies militaires de la planète, ne peut prédire, l’issue des batailles qu’ils pourraient déclencher. Le despote Pierre Nkurunziza n’en peut plus. Il est sur le point de claquer. Il se lance ainsi dans ce suicide politico-militaire. Après avoir agressé tout le monde, personne n’a voulu lui répondre par l’équivalent de ses actes humiliants, dégradants et inhumains. Le silence assourdissant de ses adversaires lui torture et l’empêche probablement de bien dormir.

C’est ainsi que toutes ses cartes sont aujourd’hui épuisées. En faisant confiance à certains de ses proches qui lui ont précipité dans l’abime politico-diplomatique, tout en entrainant ce fiasco sécuritaire au Burundi, le despote Pierre Nkurunziza a brûlé toutes ses chances, susceptibles de l’aider à sortir du palais présidentiel par la grande porte. Il donne l’impression qu’il ne connait pas la force de ses adversaires, ni l’antipathie qu’il suscite au sein de la population burundaise, y compris les forces de l’ordre. L’ultimatum lancé par lui pour remettre toutes les armes détenues « illégalement » ne va accoucher que d’une souris. Pour la simple raison que personne ne fait confiance à son pouvoir illégal, illégitime et terroriste. Au-delà du fait que l’autodéfense fait partie des mœurs burundaises, elle est aujourd’hui plus que nécessaire et indispensable. C’est plutôt le despote Pierre Nkurunziza qui risque de se faire désarmé, lui et ses ripoux, inconditionnels de ce 3e mandat décrié par tout le monde, sur les cinq continents.

Vers la « solution finale »

Dans le contexte actuel du Burundi, détenir une arme, c’est comme demander au Pape d’avoir sa Bible, recommander au Mufti de lire son Coran, … et conseiller au Rasta d’écouter Bob Marley. C’est la chose la plus normale qui puisse exister. Surtout que ce 3e mandat illégal, illégitime et terroriste n’a aucune prérogative constitutionnelle de nous bombarder par des ultimatums insensés et inutiles. De surcroit, il ne peut pas s’octroyer le privilège de protéger la population. La même qu’elle décime systématiquement depuis une dizaine d’années ! Et quand Pierre Nkurunziza affirme que ceux qui vont rendre volontairement leurs armes, devront subir une éducation civique de deux semaines, avant d’être renvoyé chez eux, ça frise le ridicule ! Qui enseigne qui ? En réalité, les carottes sont déjà cuites pour le 3e mandat. Le despote Pierre Nkurunziza cherche plutôt à mourir comme un Héros National, de la taille du Prince Louis Rwagasore et du Président Melchior Ndadaye. Ce qui reviendrait à comparer le kilimandjaro à une termitière !

Sinon, pourquoi donne-t-il des ordres et des ultimatums, alors que dans son for intérieur, il est convaincu et conscient qu’il ne sera pas entendu ? Même avec une bombe atomique ou des armes nucléaires, le 3e mandat est dans l’impossibilité de résister au-delà de cette année. Ceux qui se suicident avec lui peuvent continuer à le faire ou changer vite leur fusil d’épaule. Demain, il sera trop tard. Naturellement, ce dirigeant autoproclamé ne pourra pas continuer à dénigrer et à humilier continuellement le peuple burundais. Et toute la communauté internationale. Trop c’est trop ! Il n’a plus d’autres arguments pour renforcer son 3e mandat. C’est pourquoi, avec la fin de cet ultimatum stérile du despote Pierre Nkurunziza, c’est « la solution finale » qu’envisage ce mandat de trop contre ses opposants. Soyons donc tous vigilants, solidaires et patriotiques. Pensons NATION et REPUBLIQUE. Bannissons toute sorte de division ethnique, régionale, politique ou confessionnelle. Soyons tous unis contre ce 3e mandat illégal, illégitime et terroriste.

Des Généraux misérables

Il porte déjà les germes de sa propre chute. Sa décomposition avancée est irréversible. Evitons de tomber dans ses pièges. Armons-nous de notre Intelligence, de notre Lucidité et de notre Détermination. Le 3e mandat ne sera désormais qu’un feu de paille. Chacun dans son coin, chacun dans sa spécialité et ensemble, le despote Pierre Nkurunziza ne comprendra pas ce qui va lui arriver. La PNB et la FDN doivent ouvrir grandement leurs yeux, faire tourner leur cerveau et voir s’ils doivent continuer à être des tremplins du 3e mandat pour massacrer gratuitement la population burundaise. Un examen de conscience de leur part s’impose avant la fin de « l’ultimatum » du despote Pierre Nkurunziza. En Afrique, particulièrement dans notre sous-région, des armées et des polices entières ont disparus! Uniquement pour avoir soutenus des despotes comme Pierre Nkurunzia.

Ces sanguinaires s’appelaient Mengistu Haïlé Mariam (Ethiopie), Idi Amin Dada (Ouganda), Juvénal Habyalimana (Rwanda), … Les Généraux du « Négus rouge » par exemple, l’ancien dictateur éthiopien, sont devenus aujourd’hui des misérables, errant et marchant pieds nus dans les camps des réfugiés au Nord de l’Ouganda. Et pourtant, ils avaient des chars, des mirages et des armes sophistiqués pour s’imposer au pouvoir pendant longtemps. Aujourd’hui, quand vous leur donnez une cigarette, ils applaudissent de deux mains, en attendant les gamelles du HCR ! Lorsque leurs compatriotes ont décidé de ne plus mourir comme des souris dans les laboratoires scientifiques, le régime du Colonel Mengistu Haïlé Mariam est tombé comme une feuille morte, en mai 1991. C’est de justesse qu’il est parvenu à prendre la fuite pour s’installer depuis, en Zambie. Mais ses officiers, y compris les fameux Généraux, n’ont pas eu la même chance. Leur « survie » est pitoyable.

Ce ne sont pas les armes qui gagnent la guerre

Ça devrait servir de leçon d’Histoire à nos compatriotes de la FDN et de la PNB. Grimaçant toujours derrière ce 3e mandat illégal, illégitime et terroriste. Comme s’ils étaient des marionnettes d’un cirque, lors d’une foire à Rio de Janeiro, au Brésil ! Le despote Pierre Nkurunziza n’a plus rien à perdre. Il a déjà tout perdu : son Honneur, sa Crédibilité, la Confiance du peuple et de ses anciens pairs, … ainsi que sa Dignité d’ancien président de la République du Burundi ! Il faut plutôt prier pour lui. Il est plus malheureux que toutes les victimes potentielles de ses « boucheries humaines. »

Quoi qu’il en soit, il se dit beaucoup de choses sur les armes que le despote Pierre Nkurunziza, du moins ses sbires, pourraient utiliser pour détecter les armes dans les quartiers contestataires de Bujumbura ! Sophistiquées ou pas, hypermodernes ou pas, tout le monde devrait savoir que ce ne sont pas les armes qui gagnent la guerre. Encore moins les discours vides de ces « idiots utiles, » de ces perroquets et de ces singes de ce 3e mandat illégal, illégitime et terroriste du despote Pierre Nkurunziza. Pour gagner la guerre, il faut avoir une cause juste et noble, en vue de mener la bataille. Il faut aussi être solidaire avec ses compagnons de lutte, rester incorruptible et déterminer face à l’ennemi. L’intelligence, la lucidité et la prière viennent ajouter la cerise sur le gâteau ! Tout le contraire de l’arsenal du despote Pierre Nkurunziza et ses mercenaires. Bientôt, c’est la victoire du Bien sur le Mal.

« La Patrie ou la Mort, nous vaincrons ! » « Malheurs à ceux qui bâillonnent le peuple. » Que Dieu vous bénisse !

Thierry Ndayishimiye

Advertisements

13 réflexions sur “Le despote Pierre Nkurunziza confirme son agonie politique

  1. Un cri patriotique! Ce n’est pas l’arsenal militaire qui gagne la guerre, c’est l’unite des Barundi qui vaincra contre les terroristes a la tete desquels se trouve un fou! L’inteligentsia politique doit rester serein et multiplier les messages de paix et rappelant au peuple que cette crise est plus politique qu’ethnique! Devant une menace terroriste, le peuple doit être soude!

    Merci encore une fois!

    J'aime

  2. les voitures détecteurs d’armes… je me demande burya ntizizoba zitwawe nabapolisi bafise inkoho?? canke zikikujwe nabo bapolisi nyene?? bazohava ba détecta gwabo hahaha
    SINDUMUJA

    J'aime

  3. Ariko Nzima kubera iki ufise ivyiyumviro nkivyo none nimba nkumva gurtyo ingaburo uha abana nurwanko Peter Nkurunziza jewe sindamubonamwo umuhutu kandi sindanamubomwo umututsi sinumutwa kuko umaze kwitwa umu prezida wigihugu utwarira bose ivyo muri campagne electorale ubifasha kuruhande ukavomera zose kandi bitayeko um prezida ninkumuvyeyi sewabana canke nyinawabana kuka ntahumwana uyu ivyokurya ngo yime uwundi kandi ntiyica umwana kanaka ngo ahangaze uyundi.None nga Nzima nakubaza kandi uncire mukuri koko ibiriko biba kungoma ya Peter tubibaze nde?ninde yabihagarika canke akabihimiriza atari uwukiramutswa ?Peter sindamwanka nanka ibiriko biba mumaso yiwe kandi afise mille et une solution yo kubihagarika,nanka ivyakora kuko no mwijambo ryImana Rurema haravuga ngo mukunde abansi banyu muharire ababahama .Peter ubwiwe siwe ikibi nimpwemu ya satani yo kwica yagerereye mu mutima wiwe.Imana irabwira Gahini iti niki kikurakaje kandi iti icaha kiri mumutima wawe .Iti niwakora neza uzoshimirwa Nyakubahwa Peter nahindure asubize intwaro beneyo aribo benihihugu ‘Peuple souverain .Ariko ndagusavye uhindure ivyiyumviro nukuri ,uce mukuri utumbere ijambo ryakiigabo rihumuriza abarundi kuko uko ndakumva sinzi imyaka ufise ariko ejo ejobundi nibakugomwa ukaramutswa Uburundi wohava unsumvyi ivyubu .Urakoze ncuti yImana guhindura disque dure ya votre cerveau

    J'aime

  4. Namaki Ubu nahi ntiyabavuye iruhande. Mushaka iki. Yahasize Umukinyi w umupira Rêve nawe akava aribdiriye ifyirimbi ngo adunde akabumbu maze nimwemera gukina nkawe ace abaha agashimwe la parisera .umve opération y’a komesha ina anza vanderedi opération safisha saa mija tuu.ba nyumba jumi bizerwa nibo bakorana donko nyarutsa ntibinjize igori bandugu bapendwa. Ngo shake mupfe ntaco yobatoranya

    J'aime

  5. Ngo uwutema urwiwe bamutiza umuhoro,
    ntakibabaje nko kwitabaza kagame ngo abakureko Peter kuko gutwarwa n’umuhutu bitari mumaraso yanyu,mwotuma mwitwa impunzi.
    Humura kuk na Buyoya,Bagaza,Micombero,..ntako batagize.
    Isaha Imana yari yashinze yarageze. Naho Peter atotwara Agathon arahari eka nabandi.
    Inda imiryango y’abasirikare baba mumakambi bahora buzuza indya za Leta,yijane kwa Kagame ayuzuze ibigiri n’amasasu maze mugaruke tubakire nk’ibimaramare.

    J'aime

    • NZIMA Ne perds pas la tête . Tu sais bien qu’il n’est pas question de hutu ici mais d’un régime illégitime, d’élections falsifiées et de génocide en cours.
      Amène n’importe quel hutu à travers des élections libres ,c’est tout. Bose bazomushigikira .

      J'aime

    • Mupendwa wako Nkuru « atatekwa nyara » one of these days! Ivyo akora, Imana nya Mana yaturemye ntivyemera. Yisunze satani nawe azomwakiriza yompi avec un faux et il va le défricher! Gusesa amaraso ni igicumuro cambere Imana ihana! « Mushahara wa zambi ni mauti! » Tu peux envoyer ce message à ton prince Machiavel!

      J'aime

  6. Il y a longtemps que vous nous parlez de la fin du règne de Nkurunziza, mais aujourd’hui je commence à douter de la véracité de tes prédictions. Ce que je me demande maintenant c’est s’il y a un politicien prêt à remplacer Nkurunziza!

    J'aime

    • N’importe qui peut le remplacer! Même toi tu es capable de faire mieux! Il y a une multitude de burundais qui aiment leur pays et qui peuvent le ramener sur les rails… Nkuru a complètement déraillé le pays. Igisigaye ni ukumurungikira « umurizo » akiyambarira pour qu’il soit officiellement ce qu’il est! Merci.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s