Un génocide se prépare-t-il ?

https://i1.wp.com/www.afriqueprogres.com/media/k2/items/cache/4e73393c2eff6cb8430b92276847f700_L.jpgAlors que Kigali est accusé aujourd’hui de recruter et former des jeunes burundais à partir du camp de réfugiés de Mahama, situé au Rwanda, le gouvernement de Pierre Nkurunziza qui n’a pas pu arrêter le train des assassinats de personnalités politiques de tout bords, assure qu’ « Il n’y aura pas de guerre ni de génocide »

Plus de deux mois après le retour aux affaires de Pierre Nkurunziza, le Burundi est toujours au bord d’une instabilité politico-institutionnelle. Avec des miliciens formés par Kigali selon certaines sources, la situation pourrait dégénérer dans les jours à venir. Dans le camp de Mahama où plus de 44 000 réfugiés burundais se trouvent, on dénonce un recrutement organisé par Kigali.

Propos d’un témoin du recrutement de miliciens

« Un matin, mon ami m’a donné ses chaussures et son pantalon. Il m’a demandé de dire à sa mère qu’il partait, qu’il allait devenir un soldat. Le soir je l’ai accompagné jusqu’au terrain de football » affirme un jeune burundais réfugié dans le camp de Mahama. Caché sous un masque, comme pour se préserver de la répression pour avoir dénoncé un projet criminel échafaudé à ciel ouvert, la même source avance qu’ « Ils s’apprêtaient à partir parce que quand tu pars, tu ne portes que le vêtement que tu as sur toi, tu laisses ton téléphone derrière toi. Je ne l’ai jamais revu. »

Kigali se défend d’une fausse accusation

S’adressant à des diplomates et aux journalistes dans le cadre d’un point de presse, Séraphine Mukantabana, ministre rwandaise en charge des réfugiés, s’est insurgée contre ces allégations, affirmant pour sa part que « le Rwanda n’a aucun intérêt à favoriser un climat d’instabilité et d’insécurité au Burundi ».

Mais au Burundi où les autorités n’ont pas pu freiner le rythme des agressions et meurtres contre les militants de tout bord, l’assurance d’un retour à la normale de la situation, ne défaille pas. Le conseiller principal en communication du président Nkurunziza, Willy Nyamitwe, avoue que « Nous somme sûrs qu’il n’y aura pas de guerre ni de génocide au Burundi, on ne permettra pas que ce pays retombe dans ses vieux démons ».

Un génocide en préparation ?

Mais l’assurance du gouvernement burundais est-il dû à la préparation d’ « Akazi » [terme traduit littéralement par « travail » mais aussi pouvant désigner la commission d’actes génocidaires], comme le prétendent certains opposants ? Pas certain et cela bien que l’évocation du terme « travail », fin octobre, par Révérien Ndikuriyo, président du sénat burundais, ou sa déclaration de « pulvériser les quartiers » contestataires sont interprétées comme tel.

Quoiqu’il en soit, la situation est au bord de l’implosion au Burundi et les craintes d’un retour des tensions interethniques sont fortes. Mais à quoi arrivera-t-on bientôt alors que M. Nyamitwe, dénonce les actes qui sont commis comme « des actes de terrorisme, comparant les auteurs aux Shebab en Somalie » ?

Onesiphore Nembe, 08 Novembre 2015, http://www.afriqueprogres.com

Publicités

3 réflexions sur “Un génocide se prépare-t-il ?

  1. Mes chers amis,la vérité est unique.il y a des gens qui font circuler des mensonges.qui genocide qui?il y a des gens qui regreterons toute leur vie si ce qu’ils pensent en train de faire tourneront.Maintenant ce qu’on lit.le génocide qui se prépare c’est le génocide des Tutsi.Comme si l’ethnie qui existe c’est l’ethnie Tutsi.Bagenzi mugomba gushikira ubu tegetsi nimuburondere mudateranije abarundi. amasanamu yirirwa arerekanya kuri za facebook n’ay’ibinyoma.naya umutw n’uwo yahaye nayo namwe ntimwibaze ko ihonyabwoko rizobaha

    J'aime

  2. Congo,rwanda,burundi,et l’ouganda suivaient l’exemple de tanzania car savez vous que toute chose ici sur la terre a un debut et fin.ou est mobutu,nyerere,kadafi…

    J'aime

  3. Il peut rassurer qui quand il ya plus d’une dizaine de personnes tuées par jour et cela par de agents de la PNB , des Imbonerakure et des membres des FDLR.
    Qui trompe qui?
    Il veut tromper l’opinion pour que des mesures urgentes ne soient prises por arrêter le génocide éthnico-politiqe qui a déjà emporteé plus de trois cents personnes?

    Il faut plutôt agir sans tarder siono il va massacrer tous les Tutsi et les Hutu ooposés à son troisième mandat.
    Quand l’heure du bilan arriverra les Burundais qui seront encore en vie et la Communauté Internationale seront sédéres car, plusieurs personnes sont supposées avoir fui le pays ou être en prison alors qu’ils ont été enlevés, torturés et jetés on ne sait où?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s