Nuit de violence au Burundi avec des attaques et des violences dans plusieurs quartiers

Musaga 16112015Longue nuit de violence au Burundi avec des attaques et des violences dans plusieurs quartiers de la ville.

Bilan provisoire pour le moment: 4 morts à Bwiza dans l’attaque d’une boîte de nuit 5e avenue, La maison du maire attaquée et endommagée ainsi que des véhicules dans INSS (Rohero) 1 personne tuée à Kinanira où trois policiers auraient été blessés dans l’attaque de leur position, attaque également position de police vers Kinindo (non encore confirmée), 1 autre personne tuée à Kanyosha dans des violences, enfin une grenade a explosé dans Mutakura, pas de bilan pour le moment.

Le porte-parole de la police n’a pas voulu s’exprimer ce matin, mais devrait le faire dans le journée.
C’est la première attaque d’envergure depuis la fin de l’ultimatum du président Nkurunziza à ses opposants pour qu’ils déposent leurs armes le 9 novembre et le début du désarmement forcé.

Jusqu’à une une vingtaine d’armes, essentiellement des kalashs, ont été récupérés par la police. Le pouvoir se félicite du « succès » de ces opérations, qui sont entrain de ramener la paix et la sécurité ».

Un ancien gardé des forces de sécurité qui a rejoint les rangs des insurgés burundais a revendiqué les attaques de la résidence du maire de Bujumbura et des positions de police, assurant qu’ils n’ont rien à voir avec l’attaque de la boîte de nuit de Bwiza.

Selon le porte-parole de la police, les violences se sont poursuivies aujourd’hui à la mi-journée pratiquement:

  • L’explosion d’une grenade à la gare du nord, à Kamenge, a blessé un policier et deux autres policiers et un civil ont été blessés par l’explosion d’une deuxième grenade près du bureau de la zone Kamenge.
  • A Buyenzi, une grenade a explosé près du marché de Ruvumera (grand marché moderne de Buyenzi), sans faire de victimes. Selon des témoins, a semé la panique et s’est vidé pratiquement. Mais les gens seraient revenus, surtout les commerçants pour leurs affaires.

Enfin, selon des témoins une grenade a explosé un peu plus tôt à Musaga, sans faire de victimes.

Le porte-parole de la police est également revenu sur les événements de cette longue nuit de violence, à Bujumbura:

  • Une position de police attaqué à Kinanira, chez Vyisi: un policer tué et un autre blessé
  • Rohero (II), quartier INSS: attaque résidence du maire de Bujumbura, trois grenades explosés et un « slim » (???) non explosé, échange de tirs entre assaillants et policiers
  • Bwiza, attaque patrouille de police 5e avenue: 3 criminels tués et deux autres blessés, une grenade saisie (Question: cela semble lié à l’incident de la boîte de nuit??? les corps retrouvés ce matin seraient donc ceux des criminels et il y a un autre corps plus loin dont il ne parle pas).
  • Cibitoke: attaque patrouille de police à la grenade, quatre policiers blessés.
  • Reste un corps de civil à Kinanira et un 2e à Kanyosha, vus par de nombreux témoins.

Esdras Ndikumana via facebook

Publicités

Une réflexion sur “Nuit de violence au Burundi avec des attaques et des violences dans plusieurs quartiers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s