Union africaine : pétition pour la suspension du Burundi

https://i0.wp.com/r5.llb.be/image/55/554b3bd135704bb01c2cee55.jpgLe Burundi n’est plus digne d’être membre de l’Union africaine et du Parlement de la Communauté d’Afrique de l’Est (Eac), selon des organisations sous-régionales de la Société civile. Ces organisations est-africaines demandent à l’Eac et à l’Ua la suspension du Burundi de leurs instances en guise de sanction pour éviter au pays de sombrer dans le « génocide ».

Elles lancent cet appel à travers une pétition à l’adresse de l’Eac ce regroupement parlementaire comprenant, en dehors du Burundi, le Kenya ; l’Ouganda, le Rwanda et la Tanzanie. Les organisations de la société civile est-africaine souhaitent que « l’Assemblée des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine adopte des mesures concrètes » pour empêcher l’hécatombe au Burundi.

Au total six organisations sous-régionales sont signataires de cette pétition. Parmi elles, figurent l’East africain civil society organizations’forum (Eacsof), le Pan african lawyer’union (Palu) et d’autres. Pour les six Osc, l’Eac doit « condamner ouvertement les assassinats et exécutions extrajudiciaires » perpétrées par des policiers et des milices Imborenakure proches du Cndd-Fdd au pouvoir.

Par Olivier Ribouis, 20 Nov 2015 à 19:34, http://www.lanouvelletribune.info/international

Advertisements

2 réflexions sur “Union africaine : pétition pour la suspension du Burundi

  1. Pingback: Retorica del “genocidio” e costruzione mediatica dello “scontro etnico” | il Taccuino dell'Altrove

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s