Alain-Guillaume Bunyoni dans les griffes de l’Aigle américain !

AG BUNYONIComme d’habitude, le pouvoir Cndd-Fdd minimise l’« Executive Order » signé récemment par le Président Barack Obama. Pourtant, Alain-Guillaume Bunyoni et Godefroid Bizimana risquent gros. Ce sont pour l’instant, les deux ripoux les plus impliqués dans la répression policière aveugle contre les contestataires du 3e mandat illégal, illégitime et terroriste du despote Pierre Nkurunziza. Quant aux Généraux militaires Cyrille Ndayirukiye et Godefroid Niyombare, eux-mêmes concernés par ce document d’une importance capitale dans l’administration américaine, ils n’ont pas la même responsabilité que leurs bourreaux ci-haut cités. Ce ne sont que des simples auteurs du putsch manqué du 13 mai 2015.

La construction d’un « Etat voyou » Burundi

En réalité, les américains visent haut quand il s’agit de traquer les terroristes et les autres fauteurs de troubles dans le monde. Ils le font pour démoraliser ces terroristes et affaiblir par coup leurs mouvements. C’est sous cette optique que les Généraux Alain-Guillaume Bunyoni et Godefroid Bizimana se retrouvent sur le dernier « Executive Order » sur le Burundi. En défendant l’indéfendable par leur soutien à ce 3e mandat anticonstitutionnel du despote Pierre Nkurunziza, ils contribuent à ériger un « Etat voyou » au Burundi. Ce qui constitue une menace sérieuse contre la sécurité en Afrique et dans le monde! La Maison-Blanche ne pourrait donc pas tolérer longtemps qu’un pouvoir illégal et illégitime, continue de tuer et massacrer quotidiennement des citoyens innocents, uniquement parce qu’ils contestent la violation de la Constitution et de l’Accord de Paix interburundais d’Arusha. Ce comportement antidémocratique et criminel, risque de servir d’un mauvais précédent en Afrique.

Pour beaucoup d’observateurs, c’est principalement Alain-Guillaume Bunyoni, au niveau politique, et Godefroid Bizimana, au niveau de la police, qui semblent sérieusement intéresser l’Aigle américain. Cet « Executive Order » tombe comme un carton jaune visant à les inviter d’abandonner ce 3e mandat de toutes les atrocités. Alain-Guillaume Bunyoni est considéré comme le « président bis » de ce 3e mandat illégal, illégitime et terroriste, incarné par le despote Pierre Nkurunziza. C’est bien lui qui aurait pris le commandement en mains de la répression policière contre les quartiers contestataires de Bujumbura. Dans ce statut, il supervise et coordonne les tortures, les assassinats politiques ciblés, les exécutions extrajudiciaires, … Tout le calvaire infligé aujourd’hui à la population burundaise. A cause justement de ce 3e mandat de toutes les atrocités inhumaines et inimaginables, dans un monde civilisé et moderne.

Le match est déjà plié pour le 3e mandat

Au sortir de cette décision de la Maison-Blanche, le Ministre Alain-Guillaume Bunyoni, « Monsieur Insécurité » du gouvernement du 3e mandat, a tenté de décrocher un rendez-vous chez l’Ambassadrice des Etats-Unis d’Amérique au Burundi. Peut-être pour se justifier et clamer son innocence. Au bout du fil, un officier de sécurité de cette représentation diplomatique l’a simplement signifié, qu’aucun responsable de l’ambassade n’est disponible à l’accueillir avant deux mois ! Ce refus catégorique de lui permettre de souiller la moquette de l’ambassade américaine de Bujumbura, prouve que l’Oncle Sam veut aller jusqu’au bout. En ce qui concerne le rétablissement de l’ordre constitutionnel au Burundi, sans délais. Rien n’explique que dans deux mois, le Ministre Alain-Guillaume Bunyoni, sera devenu fréquentable, pour être reçu en grande pompe, à l’ambassade américaine du Burundi ! Quoi qu’il en soit, sur le sol américain, l’« Executive Order » a force de loi. Et son exécution reste de rigueur.

Ainsi, les personnalités burundaises épinglées par cette mesure ne pourront plus se mouvoir librement sur le territoire américain. De plus, Washington décide unilatéralement le gel de leurs avoirs dans les limites de son territoire. Il s’agit d’une mesure prise par la première grande puissance mondiale. Dans cette logique, tous les alliés et gouvernements satellites des Etats-Unis d’Amérique, dans un souci politico-stratégique, vont soutenir le Président Barack Obama. Bientôt, c’est toute l’Union Européenne qui pourra entériner cette décision. L’influence de l’Oncle Sam couvre une bonne partie de la planète. Aux yeux de Washington, la place des Généraux Alain-Guillaume Bunyoni et Godefroid Bizimana, se trouve déjà, à La Haye (Hollande) ou à Guantanamo (Cuba). C’est l’autre message de cet « Executive Ordrer. »

Si donc ces deux prévenus campent sur leur position et décident de continuer à ériger un « Etat voyou » au Burundi, Washington peut ainsi passer à la vitesse supérieure pour les traquer. Cela peut aller jusqu’à l’envoi des GI’s, avec mission d’exfiltrer dans leur sommeil, ces criminels en puissance. Avant de les déferler devant un tribunal international compétent, pour jugement. Au cas extrême, c’est pour perforer leur cervelle par des tirs ciblés d’un drone américain. A l’heure du GPS, tout est possible. Il ne faudrait donc pas minimiser cette décision américaine. Le match semble plier pour le despote Pierre Nkurunziza et toute son équipe. Chaque fait et geste de leur part, chaque propos tenu officiellement ou en privé de ce groupe, est désormais analysé à la loupe et scruté religieusement. Continuer sur la même lancée, c’est un suicide à peine voilée. L’aigle américain peut aujourd’hui à tout moment, voler à basse altitude pour prendre ces proies, localisées sans aucune difficulté.

L’urgence de sauver la Patrie

Quant aux deux autres Généraux militaires, Cyrille Ndayirukiye et Godefroid Niyombare, ils se retrouvent sur ce document américain par simple calcul équilibriste du Président Barack Obama. Ils ont tenté sans succès un coup d’Etat révolutionnaire, simplement pour réhabiliter la Constitution et l’Accord de Paix d’Arusha interburundais. A leurs yeux, il y avait urgence de sauver la Patrie, avant le « tsunami » politico-sécuritaire annoncé. Tous les ingrédients étaient déjà disponibles pour prévoir une catastrophe politico-sécuritaire dans les prochains mois. Aujourd’hui, six mois après, l’actualité nationale leur donne raison. L’Histoire contemporaine du Burundi les a déjà réhabilités. Les Généraux Cyrille Ndayirukiye et Godefroid Niyombare ont rempli leur devoir d’officier, même s’ils n’ont pas totalement réussi leur tentative. Quand la patrie est en danger, il faut se sacrifier et voler à son secours. Ils n’ont rien fait d’autre.

D’ailleurs, leur tentative s’est vite transformée en référendum populaire, pour ou contre le 3e mandat de Pierre Nkurunziza. Le 13 mai 2015, c’était la liesse générale au Burundi et dans toute la diaspora sur les cinq continents. C’est peut-être pour cette raison que le Président Barack Obama somme les autorités burundaises à protéger et respecter la dignité humaine du Général-Major Cyrille Ndayirukiye, aujourd’hui emprisonné à Gitega. Un jour viendra, très prochainement, de revoir les deux braves officiers en toute sécurité et liberté, dans les rues du pays. Ainsi que tous leurs alliés, contestataires de ce 3e mandat illégal, illégitime et terroriste. Il faut y croire, tout est encore possible. Prions simplement pour eux et pour leurs familles.

La boulimie du pouvoir enterre progressivement

Prions également pour les Généraux Alain-Guillaume Bunyoni et Godefroid Bizimana. Ainsi que pour tous leurs « idiots utiles », leurs singes et leurs perroquets ! N’oublions pas leur Gourou, Pierre Nkurunziza. C’est réconfortant pour nous et pour eux. Car, qu’il neige ou qu’il pleuve, ils sont visiblement au bout du rouleau. On récolte toujours c’est que l’on a semé ! Leur boulimie du pouvoir les enterre progressivement. Une bonne leçon pour les futurs dirigeants du pays et toutes les générations montantes. A bon entendeur salut ! « La Patrie ou la Mort, nous vaincrons ! Malheurs à ceux qui bâillonnent le peuple ! »

Thierry Ndayishimiye

Publicités

3 réflexions sur “Alain-Guillaume Bunyoni dans les griffes de l’Aigle américain !

  1. Komera mwanditsi…! Ubujuju bwabo burakabije! Tellement ignorant, qu’ils se comportent en acteurs de cinema hollywoodien avec leurs fameux tactiques de MUCEZO WA NDANI (jeux internes)…jugez vous mêmes: Avez vous déjà vu (sauf en film) un Etat membre de l’ONU qui, 1. crée une milice contre son peuple 2. Une police qui attaque ses propres policiers pendant la nuit pour incriminer les civils innocents, 3. Une police qui tire sur une véhicule diplomatique, 4. Un gouvernement du XXI è siècle qui rivalise avec les Khmer rouge de Pol Pot pour torturer un people innocent qui revendique le droit démocratique, 4. Des leaders (CNDD-FDD) qui s’accordent de piller leur propre pays…tellement bête qu’il COUPE LA BRANCHE OU ILS SONT ASSIS, car s’enrichissant personnellement tout en chutant le propre pays au dernier rang mondial des plus pauvres, 5. Un president qui se croit malin à diviser pour regner (NYAKURISATION) alors que l’unité fait la force…, 6. Un laboratoire du CNDD-FDD qui invente et planifie la haine ethnique au niveau national et regional, pour gagner la majorité hutue au profit des elections « ehniques », alors que le monde entier fait la course pour bätir des Communautés et des « Unions » pour survivre la concurrence économique mondiale, etc. etc…bref, du jamais vu dans l’histoire de la civilisation de la démocratie!
    Une chose est sûre: La stratégie MUCEZO WA NDANI est déjà dévoilée, preuve de l’Executive order des USA qui reconnaissent l’existance des IMBONERAKURE dirigés par le petit BUNYONI! Bientôt la fin du CNDD-FDD approche et je prie que ces petits malins (Bunyoni, Nyamitwe, Ndakugarika, etc) soit plutôt attrappés VIVANTS car ils pourront interresser les laboratoires philanthropiques qui ont besoin d’étudier les causes des comportements inhumains sur certains cerveaux humains! Je suis désolé car il n’y a pas d’autres façons de qualifier CETTE IGNORANCE OU MEPRIS DE L’HUMANITE IMPLANTÉE DANS CHAQUE INDIVIDU; Il s’agit tout simplement d’UNE MALADIE MENTALE qui vaut la peine d’être traîtée en LABORATOIRES!
    Mwanditsi…songa mbele!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s