Des véhicules volés par la police, les comptes bancaires gelés … le calvaire de la RPA n’en finit pas

https://i2.wp.com/america.aljazeera.com/content/ajam/articles/2015/5/20/burundis-radio-silence-independent-stations-forced-off-air/jcr:content/mainpar/textimage_2/image.adapt.990.high.burundi_radio_rpa_burned.1432208495983.jpg4 véhicules de la Radio Publique Africaine ont été emportés ce vendredi par la redoutable Brigade anti émeute sous le commandement du commissaire Désiré Uwamahoro. La direction de la RPA met en garde les autorités burundaises sur leur comportement et que tôt ou tard ces autorités payeront leurs bavures. Comme si s’attaquer à la radio ne suffisait pas, les comptes de la RPA ont été gelés ce lundi 7 décembre 2015

C’est dans une opération que des témoins pensaient être une fouille perquisition mais qui n’en était pas une que la brigande anti émeute sous le commandement du commissaire Désiré Uwamahoro a envahie le domicile du représentant légal de la l’Association Radio Publique Africaine ce vendredi en fin d’après-midi. Ce qui semblait donc être une fouille perquisition dans ce ménage situé dans le quartier Mutanga Nord de la zone Gihosha est devenu un vol.

Vol parce que selon une des sentinelles, « aucun document autorisant la fouille ou la saisie n’a été présenté aux occupants de la parcelle dans laquelle était garés les véhicules de la RPA ». Le redouté commissaire Désiré Uwamahoro a intimé l’ordre aux occupants de la parcelle et certains ont été arrêtés. Selon toujours les témoins de la scène, des dépanneuses ont été amenés par la brigade de Uwamahoro pour prendre les 4 véhicules vers un endroit inconnu jusque-là par les autorités de la RPA qui possède les véhicules et sans motif valable du meneur de l’opération.

La direction de la RPA ne se laissera pas faire

Bob Rugurika, directeur de la RPA se dit étonné de cet acharnement des services étatiques envers une radio qui a été incendiée depuis le 14 mai 2015 par les mêmes hommes en uniforme loyalistes au Président Pierre Nkurunziza et qui exécutaient un plan conçu depuis quelques mois pour faire taire la radio. Le directeur de la RPA rappelle au pouvoir de Bujumbura le fonctionnement d’une République « c’est décevant et honteux de voir que les autorités burundaises ne connaissent pas le fonctionnement des institutions de la République. Elles pensent que le fonctionnement consiste à prendre, fermer et c’est fini. Ce qu’elles font avec la saisie des comptes des gens, des associations, du matériel des radios sont saisis. Ils disent qu’ils le font sur l’ordre du Gouvernement. Demain viendra le tour d’un autre gouvernement. Que ce soit les mêmes au pouvoir ou pas, ce qui est sûr nos véhicules qu’ils ont emportés ils nous en donneront des neufs ».

Le directeur de la RPA fait un clin d’œil aux exécutants de ces ordres inexpliqués : « ces exécutants ne devraient pas se croire à l’abri. Demain ou après-demain, ils répondront de leurs actes devant la justice. Le gouvernement nous payera certes, mais il se retournera contre ces mêmes exécutants pour récupérer le manque à gagner causé à l’Etat. Ils seront poursuivis par le même gouvernement. Je pense que ce sont des personnes qui ne savent pas ce qu’ils font. »

Après le vol des véhicules, le parquet gèle les comptes de la RPA

Comme si le vol de ces 4 véhicules ne suffisait pas, ce lundi 7 décembre 2015 le procureur général de la République Valentin Bagorikunda a ordonné à tous les administrateurs généraux de banques et de micro finances d’interdire tous les retraits des comptes de la RPA.  La lettre du procureur ordonne aussi à ces institutions financières de lui fournir les historiques bancaires de la radio la plus écoutée du Burundi selon la Maison française d’Audit et de sondage IMMAR dans son Etude Quantitative de décembre 2014.

L’acharnement des autorités burundaises concerne aussi d’autres médias privés attaqués par les mêmes membres des forces de sécurité de l’Etat le 14 mai 2015. En plus des journalistes Bob Rugurika et  Gilbert Niyonkuru de la RPA ainsi que Patrick Nduwimana Directeur de Bonesha FM déjà visés par une demande d’extradition du parquet général, ce dernier vient de rendre public une autre liste de journalistes. Celle-ci concerne Innocent Muhozi Directeur de la Radio-Tv renaissance, Anne Niyuhire Directrice de la radio Isanganiro et 2 journalistes de la même station que sont Patrick Mitabaro et Arcade Havyarimana tous en exil.

lundi, 07 décembre 2015 20:18, http://www.rpa.bi/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s