La justice libère plus de 90 personnes arrêtées durant les manifestations

https://i2.wp.com/www.rpa.bi/media/k2/items/cache/561af1deac8d5a5b87657b519639ad36_XL.jpgPlus de 90 personnes arrêtées durant les manifestations contre le troisième mandat du président Nkurunziza ont été libérées ce mardi après une formation patriotique. Les personnes libérées apprécient positivement cette décision mais exigent que les personnes arrêtées ne passent plus beaucoup de temps en prison alors qu’elles sont innocentes.

Ils étaient au nombre de 97 jeunes et pères de familles à avoir été élargis par la justice burundaise ce mardi en début d’après-midi. Ces personnes étaient scindées en deux groupes : 75 jeunes étaient déjà acquittés par la justice depuis deux semaines alors que 22 autres eux, ont écopé de 2 ans d’emprisonnement avec sursis. Avant de quitter la prison centrale de Mpimba, ces anciens manifestants sont passés par la formation patriotique. « Elle visait leur rééducation pour qu’ils aient un comportement exemplaire dans leurs milieux d’origine et de vie et pour qu’ils soient facilement intégrés », souligne Sylvestre Marora, un des consultants.

Parmi les détenus qui ont été libérés ce mardi, il y a des élèves, des étudiants, et des fonctionnaires de l’Etat qui souhaitent pour les uns recouvrer leurs emplois et pour d’autres retourner à l’école dès la rentrée du deuxième trimestre. Tous ont exprimé leur inquiétude qu’une fois dans leurs quartiers, ils ne subissent des tracasseries pour le fait d’avoir été en prison. Le directeur général de l’administration territoriale Térence Mbonabuca tranquillise. Aux 10 élèves, il promet que son ministère fera un plaidoyer auprès du ministère de l’Education nationale pour qu’ils reprennent le chemin de l’école avec le début du deuxième trimestre.

Cependant, ces jeunes qui ont été libérés demandent aux instances judiciaires de ne pas emprisonner de gens injustement. Jules de la zone Kanyosha qui a bénéficié de cette libération raconte qu’il a été arrêté injustement alors qu’il se rendait à son lieu de travail. « Je viens de passer plus de 7 mois injustement en prison au moment où je devrais faire beaucoup de choses dans ma vie ».

Ce n’est pas la première fois que les instances judiciaires élargissent des manifestants anti-troisième mandat. Le mois dernier, 58 mineurs ont été libérés de la Prison de Murembwe de la nouvelle province de Rumonge. Mais plusieurs milliers de jeunes manifestants restent encore derrière leurs barreaux en attendant que l’heure de libération sonne.

mercredi, 09 décembre 2015 08:58, http://www.rpa.bi/

Advertisements

3 réflexions sur “La justice libère plus de 90 personnes arrêtées durant les manifestations

  1. Malheureusement, ces détenus relachés vont vite déchanter car parmi eux, cinq viennent de périr dans une fusillade à Cibitoke. Veuillez suivre de prêt le sort des 85 autres.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s