La Parole du jour : Le piège de l’intérêt (Première partie)

La Parole du jour du 10 Décembre 2015

La Parole du jour : Le piège de l’intérêt (Première partie)

Chris readingVous pouvez écouter mes enseignements dans l’émission ISHIMWE qui passe à la radio Ivyizigiro (90.9 Mhz / 104.8 Mhz) tous les mercredis à 19h et tous les vendredis à 13h30.

Pour écouter JEHOVAH JIREH, Cliquez Ici

La Parole de Dieu nous demande de ne pas nous conformer au siècle présent (Romains 12 :2) et par « siècle présent » on veut parler du système du monde. Sans nous en rendre compte, l’Eglise est influencée par le capitalisme et le système démocratique. Le système du monde et plus particulièrement le système financier n’a pas de compassion et l’amour du prochain n’est pas son souci. La plupart d’entre nous ont des comptes bancaires et d’autres ont des crédits qu’ils doivent rembourser avec intérêt.

Il arrive qu’un frère ou une sœur dans le Seigneur soit dans un grand besoin financier et vienne t’emprunter de l’argent. Quelles sont tes conditions quand tu lui prêtes ton argent ? Exiges-tu un intérêt ou un gage ?

Voyons ce que Dieu veut dans ce cas : « Si tu prêtes de l’argent à MON PEUPLE, au pauvre qui est avec toi, tu ne seras point à son égard comme un créancier, tu n’exigeras de lui point d’intérêt » (Exode 22 :25).

D’abord, l’argent est prêté à mon peuple, ce qui veut dire quelqu’un de la maison de Dieu (église). On précise qu’il s’agit d’un pauvre qui est avec toi. Cela ne veut pas dire que c’est un pauvre de la rue mais c’est le pauvre qui est avec toi. En d’autres mots, il s’agit de ton ami, ton frère ou sœur en Christ qui est souvent avec toi.

Ton frère ou ta sœur dans le Seigneur vient te partager un sérieux problème financier et te demande de lui prêter de l’argent à rembourser. Si tu lui donnes de l’argent en exigeant un intérêt, cela veut dire que tu profites de son problème pour en bénéficier et tu manques de compassion. Le verset est clair en disant « …tu ne seras point à son égard comme un créancier, tu n’exigeras de lui point d’intérêt  ». Le mot « créancier » veut dire « banque ». Si ton frère ou sœur dans le Seigneur est dans le besoin et que tu as les moyens pour le dépanner, ne te comporte pas comme un banquier mais montre-lui l’amour de Dieu en toi.

Dans la deuxième partie, je vais vous partager mon propre témoignage qui m’a ouvert les yeux pour comprendre comment le diable profite de nos problèmes pour diviser le corps de Christ.

Vous pouvez recevoir mes enseignements quotidiens directement dans votre email en m’écrivant sur acndikumana@yahoo.com

Si vous voulez recevoir mes enseignements quotidiens sur WhatsApp, écrivez-moi en me donnant votre numéro de téléphone plus le code de votre pays.

Si vous voulez vous repentir et accepter Jésus dans votre vie, Cliquez Ici

                                                                                                              Chris Ndikumana

                                      www.chrisndikumana.org

acndikumana@yahoo.com

      Facebook: Chris Ndikumana

English Translation

The trap of the interest (Part I)

The Word of God tells us not to conform to this world (Romans 12: 2) and by « this world » it just means the world system. Without realizing it, the Church is influenced by capitalism and the democratic system. The system of the world and especially the financial system has no compassion and the love of the neighbor is not its concern. Most of us have bank accounts and others must repay loans with interest.
Sometimes a brother or sister in the Lord is in a big financial need and comes to you to borrow money. What are your requirements when you lend him your money? Do you charge him an interest or a pledge?

Let’s see what God wants in this case: “If you lend money to any of MY PEOPLE who are poor among you, you shall not be like a moneylender to him; you shall not charge him interest” (Exodus 22: 25).
First, money is lent to my people, which means someone in the house of God (church). It says that it is a poor man who is among you. This does not mean that it is a poor in the street but the poor among you. In other words, it is your friend, your brother or sister in Christ who is often with you.
Your brother or sister in the Lord comes to share with you a serious financial problem and borrows you some money to be paid back later. If you give him your money by requiring an interest, it means that you take advantage of his problem to benefit you and you lack compassion. The verse is clear in saying « … you shall not be like a moneylender to him; you shall not charge him interest ». The word « moneylender » means « bank ». If your brother or sister in the Lord is in need and you have the means to help out, do not act as a banker but show him the love of God in you.

In the second part, I will share with you my own testimony that opened my eyes to understand how the devil takes advantage of our problems to divide the body of Christ

Chris Ndikumana

You can get my daily teachings in your email in writing to me on acndikumana@yahoo.com

If you want to receive my daily teachings, you can write to me by giving me your phone number plus your country code.

If you want to repent or to receive Jesus in your life, Click Here

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s