Première audience publique dans l’affaire du coup d’Etat manqué de mai dernier

006Comparution ce lundi des 28 présumés putschistes incarcérés dans la prison centrale de GITEGA, devant les juges de la Cour Suprême de BUJUMBURA. Mais, l’audience publique proprement dite débutera ce mardi par la comparution de 7 des détenus à majorité des généraux dont le Général Major Cyrille NDAYIRUKIYE, ancien Ministre de la Défense Nationale. La Radio REMA FM et le parti CNDD-FDD se sont présentés comme partie civile réclamant dommages  et intérêts.

Vêtus en tenues vertes des prisonniers au Burundi, ces 28 présumés putschistes sont arrivés à bord d’un camion militaire à la cour d’appel de GITEGA vers 10 heures 30 de ce lundi 14 décembre. Les policiers et militaires armés jusqu’aux dents assuraient la sécurité tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de la salle d’audience de la cour d’appel de GITEGA. L’audience étant sonorisée, une foule nombreuse suivait les débats depuis l’extérieur du bâtiment.

Le ministère public a chargé tous les présumés putschistes des mêmes infractions :  « tentative  de coup d’Etat, tueries des policiers et militaires et des civils, destruction des infrastructures et biens des particuliers pendant les dates du 13 et 14 mai 2015, jours du putsch manqué« .

Les avocats de la défense et les accusés pour leur part ont tous dit que parmi les infractions pour lesquelles ils sont poursuivis, certaines étaient tout à fait nouvelles et n’avaient jamais été signifiées aux intéressées. Cela parce que « lors de la chambre de conseil du tribunal tenue au mois d’octobre dernier, elles n’avaient pas été évoquées« . Ainsi, la défense a réclamé la remise de l’audience à une date ultérieure pour des raisons qu’elle considère comme majeures à savoir « le non accès aux dossiers judiciaires, l’absence des avocats pour certains accusés, les conditions carcérales inhumaines et dégradantes auxquelles les détenus font face ou encore l’isolement« . Les avocats de la défense ont donc conditionné la reprise de l’audience par une amélioration des conditions carcérales, la consultation de leurs dossiers judiciaires et la présence de tous les avocats de la défense.

Le siège a toutefois rejeté le gros des réclamations de la défense des accusés en expliquant que « les avocats absents n’ont pas présentés des lettres d’excuse« . Un des avocats des présumés putschistes absents, Me Bernard MAINGAIN a par ailleurs été accusé par le ministère public d’être parmi les gens poursuivis pour ce putsch manqué.

La Cour a donc fixé le début de l’audience publique proprement dite à ce mardi 15 décembre 2015. Sept  présumés putschistes de grade de Général pour la plupart dont Cyrille NDAYIRUKIYE et Zénon NDABANEZE et d’autres seront les premiers à être entendus. L’ancien Ministre de la Défense nationale est présenté par le ministère public comme le numéro 2 du putsch.

Le siège a en outre accepté de changer légèrement leurs conditions carcérales « en les maintenant dans leurs cellules d’isolement mais en leur accordant des séances de sortie de leurs  cellules, et en enlevant de ces mêmes cellules les seaux dans lesquels les détenus sont obligés de se soulager« . Les juges ont aussi affirmé le droit des détenus de recevoir des visites de leurs familles. Ils ont également promis que les policiers et militaires n’entreront plus dans la salle d’audience mais resteront dehors.

Au cours de cette audience de ce lundi, la Radio REMA FM jugée proche du pouvoir et la parti CNDD-FDD via leurs avocats s’étaient présentés comme partie civile pour réclamer dommages et intérêts relatifs à ce putsch manqué.

le lundi, 14 décembre 2015 20:43, http://www.rpa.bi

Advertisements

2 réflexions sur “Première audience publique dans l’affaire du coup d’Etat manqué de mai dernier

  1. Je viens d’écouter Inzamba et Humura Burundi de ce 15 décembre 2015 et j’aimerai que Désiré Mwansiwamahoro saches que Ladislas Ntaganzwa, inkozi y’ikibi irangwa n’ubwicanyi bw’ihonyabwoko mu gihugu c’U Rwanda en 1994 vient d’être arrêté en RDC après plus de deux décennies! MAY IT BE YOUR PORTION IN A VERY NEAR FUTURE! Monsieur Willy Nyamitwe, fidèle lecteur de Bujumbura news, uramenyesha ton ami Désiré Mwansiwamahoro iyi nkuru abe aritegura car ce sera bientôt son tour! Le pouvoir de Buja, dont tu es porte parole, mwikora mu gahogo mugakokeza ubwicanyi mukoresheje AKARIMI et votre bourreau de Désiré, en franche collaboration avec vos imborerakure – interahamwe bagahekura u Burundi ngo muzobaha ama parcelles y’abo bazoba bahoneje! L’homme propose et Dieu dispose!!! Have you forgotten that? Hinge gatoyi mubure ico muhemba abo bacangero et vous verrez bien comment ils se retourneront contre vous! WHAT A HAPPY END THAT COULD BE! THAT SHOULD BE YOUR PORTION PRETTY SOON!

    J'aime

  2. Comme si tout allait bien, Comme si la justice fonctionait! Comme s’il n y a pas d’hecatombe a Nyakabiga, Comme s’il n y a pas eu d’enterrement en catimin dans les fosses communes! Comme si ces jeunes n’avaient pas de familles comme vous et moi! Et si c’etait ton fils, mon fils on cousin, ta fille ou ton neuveu?? Comment te sentirais-tu? Ta conscience est plus important que les argents sales teintes de sang, la campagne pour garder les interets qui viennent avec le troisieme mandat de Nkurunziza! A moins que tu n’as pas de coeur!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s