Le Burundi « au bord d’une guerre civile »

https://i2.wp.com/www.levif.be/medias/5089/2605703.jpgL’émissaire de l’ONU au Burundi Jamal Benomar va se rendre dans les prochains jours au Burundi qui est « au bord d’une guerre civile », a annoncé mercredi le secrétaire général Ban Ki-moon.

Au cours d’une conférence de presse, M. Ban s’est déclaré « très inquiet de l’escalade de la violence au Burundi » depuis quelques jours. « Le pays est au bord d’une guerre civile qui risque d’embraser toute la région », a-t-il estimé. « Nous devons tout faire pour prévenir des violences de masse et agir de manière décisive si de telles violences surviennent ». M. Benomar « se rendra dans la région avant la fin de la semaine pour s’entretenir avec l’Union africaine, les pays de la région et le gouvernement burundais ». M. Ban a exhorté le gouvernement burundais à « contribuer à créer les conditions propices à un dialogue crédible et sans exclusive » entre le pouvoir et l’opposition.

Évoquant les options envisagées pour résoudre la crise au Burundi, il a estimé que les Nations unies pourraient être contraintes d’aller au-delà d’une simple mission politique pour faciliter le dialogue. « Selon l’évolution de la situation, il se pourrait que nous devions élever le niveau de notre présence et de nos activités », a-t-il reconnu. Le Conseil de sécurité avait adopté le 12 novembre une résolution d’inspiration française qui autorise l’ONU à déployer éventuellement des Casques bleus au Burundi. Mais pour l’instant l’ONU n’a prévu que de mettre en place une petite équipe autour de son émissaire au Burundi Jamal Benomar afin de promouvoir un dialogue politique. Le Burundi est en proie à une crise politique majeure depuis fin avril et l’annonce de la candidature controversée du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat.

Des centaines de personnes ont été tuées et plus de 200.000 autres ont fui le pays depuis le début de la crise, qui fait craindre à la communauté internationale le retour de violences à grande échelle dans ce petit pays des Grands Lacs, à l’histoire post-coloniale jalonnée de massacres entre Hutu et Tutsi et qui a subi une guerre civile entre 1993 et 2006.

AFP, 16/12/15 à 19:11, http://www.levif.be/actualite/

Advertisements

Une réflexion sur “Le Burundi « au bord d’une guerre civile »

  1. Mieux vaut prévenir que guérrir. La communauté internationale a pris plus de temps pour comprendre le danger qui sévit sur le Burundi et la sous-région.

    Certains ventriotes ne savent plus quoi dire pour soutenir un régime sanguinaire; un régime qui a organisé le génocide sur sa propre population au su et au vu de tout le monde.
    Voici un exemple très simple:

    L’Ambassadeur du Burundi en Allemagne a écrit en date du 11.12.2015 sur sa page Twitter que la situation est normale à Bujumbura! En connaissant la vérité et en étant informé du génocide en cours, surtout de la préparation de ce génocide, que veut-il au juste? Qui veut convaincre?Qui informe-t-il puisque tout le monde est au courant de la situation sur le terrain? Il ne se trouve pas ridicule ?

    Quand il écrit de tels mensonges, pense-t-il aux conséquences de ses écrits? Quelle est la crédibilité peut-on donner à sa parole dans l’avenir? Se rend-il compte qu’il est entrain de détruire définitivement sa carrière professionnelle? Pense-t-il à sa progéniture qui a sûrement besoin de vivre dans un pays paisible?

    A-t-il juste peur de perdre son gagne- pain? Est-il vraiment convaincu de ce qu’il écrit ou bien est-il obligé de mentir pour se faire remarquer comme étant le meilleur défendeur du gouvernement illégal de Bujumbura.

    L’avenir proche nous le dira.

    Il y a juste quelques mois qu’un internaute de Bujumbura.be nous avait dévoilé le double visage d’un certain Daniel KABUTO.

    Cet internaute nous avait informé d’un probable basculement de Mr Daniel KABUTO malgré tout ce qu’il écrivait pour défendre Nkurunziza. Je vous informe que je n’y croyais pas à ce moment-là, mais maintenant, c’est chose faite. Mr KABUTO DANIEL, je vous félicite d’avoir montré vos vrais sentiments, ce que vous pensez réellement, je suis certain que vos problèmes de tension artérielle qui vous empêcher de retourner au Burundi en cette période de crise vont s’atténuer ou disparaître tout simplement et je vous le souhaite. Je ne vous accuse pas de vous être mis ensemble avec les Sindumuja comme vous les appeliez, mais vous avez montré que vous avez retrouvé votre bon sens.

    Cela veut dire que quand on dit des choses parfois extrêmes ou mensongères( sans ětre convaincu) pour juste faire plaisir à ses supérieurs; ça se sent. Il suffit d’avoir un bon esprit d’analyse.

    La liste des prochains frondeurs du CNDD-FDD est longue! Ceux que vous n’avez jamais suspçonné, ceux qui ont été obligé de se taire juste pour continuer à survivre, ceux qui n’ont jamais porté dans leurs coeurs Pierre NKURUNZIZA, ceux qui ont toujours fait semblant d’être avec lui alors que ce sont des jaloux qui convoitent la place qu’il s’est donné par force, ceux qui l’ont toujours critiqué dans les coulisses et pas à haute voix pour ne pas perdre leurs avantages.

    Vous serez vraiment tous surpriiiiiiiiiiis!
    La vérité finit toujours par se savoir.

    Ah Pierre NKURUNZIZA, si tu savais les surprises qui t’attendent…

    Wait and see.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s