Le CNARED ne peut en aucun cas, vu le passé de ses dirigeants, stopper le génocide des tutsi dixit Mè RUFYIKIRI Isidore

Le CNARED ne peut en aucun cas, vu le passé de ses dirigeants, stopper le génocide des tutsi dixit Mè RUFYIKIRI Isidore

bdi_isidore_rufyikiri29012014

Publicités

4 réflexions sur “Le CNARED ne peut en aucun cas, vu le passé de ses dirigeants, stopper le génocide des tutsi dixit Mè RUFYIKIRI Isidore

  1. Mr Isidore,

    La vie est une suite de causes et de conséquences que ce soit au niveau d’un individu, d’une collectivité ou d’un pays. Quand une maison brule, on va éteindre le feu c-á-dire supprimer les conséquences mais sans connaitre même les causes. Pour le cas du Burundi, le génocide des Tutsi est déjà-là, il faut donc l’arrêter. On peut arrêter une patrie des conséquences mais pour les causes, on y reviendra après. Au niveau des conséquences, il faut travailler avec tout le monde (ONU, OUA, LA COMMUNAUTE DE L’AFRIQUE DE L’EST, TOUS LES BURUNDAIS DE BONNE FOI, LA DIASPORA BURUNDAISE, LES ETATS-UNIS, L’UNION EUROPÉENNE, LE CNARED, LA SOCIÉTE CIVILE, LA PRESSE ET VOUS –MEME MONSIEUR ISIDORE, ETC). Au moment de l’analyse des causes, il faut mettre á l’écart les investigateurs de l’incendie. C’est á ce moment que votre analyse aura plus de poids.

    J'aime

  2. NKURUNZIZA a voulu jouer en politique et il n’est pas complètement irrationnel en jouant le jeu extrémiste. Comment aurait-il pu jouer le jeu des modérés ou des citoyens. Je m’explique.

    Il présuppose que le clivage Hutu-Tutsi est toujours d’actualité. Et que son identité, de Père Hutu et de Mère Tutsi, est une ressource. C’est ce qu’il croit.

    A tord ou à raison, essayons de le suivre. Si le clivage identitaire explique encore le vivre ensemble au Burundi, avouez qu’il est rationnel de la part d’un opportuniste de jouer le jeu Hutu-extrémiste.

    D’une part ça lui rallie la majorité des Hutu extrémistes et la possibilité d’un discours ferme à l’encontre des Tutsi extrémistes, et d’autre part, ça lui permet soit de jouer avec les Tutsi collabo. La solution se trouve chez les modérés ou les citoyens.

    J'aime

  3. Je viens d’écouter Me RUFYKIRI Isidore, un des rares Burundais qui sont encore vrais avec la réelle situation de notre pays.

    Mais 3 observations:

    1/ Mais je dois reconnaître que les prises de paroles du Président du CNARED sont courageuses, malgré son passé politique. Et j’ose même croire que les dits frondeurs ne sont pas de systématiques impénitents et opportunistes venus gangrener le CNARED.

    2/ Et si tout ce monde était disposé à prendre la parole dans l’espace public en vue les futurs entrepreneurs politiques. Sans cela, je ne peux pas m’imaginer comment le Président du CNARED pourrait s’adresser à nous de la manière qu’il le fait, s’il n’était pas prêt à rendre compte.

    3/ Que tout le monde le sache: nous n’avons pas besoin de sauveur humain. Nous avons besoin de justes représentants.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s