Les Affaires étrangères conseillent aux Belges de quitter le Burundi

https://i0.wp.com/ls.rosselcdn.net/sites/default/files/imagecache/475x317/2015/12/15/1005144973_B977347241Z.1_20151215202840_000_GP25Q1SNS.2-0.jpgLe Burundi subit actuellement les pires violences depuis un coup d’Etat manqué en mai dernier.

Les Affaires étrangères belges ont modifié mardi l’avis de voyage pour le Burundi, déconseillant désormais «  tous les voyages  » vers ce pays, a annoncé le chef de la diplomatie belge, Didier Reynders, tout en appelant une nouvelle fois à l’arrêt des violences dans ce petit pays d’Afrique centrale plongé dans une grave crise politique depuis huit mois.

Tous les voyages déconseillés

«  Tous les voyages au Burundi sont dès lors déconseillés  » et «  il est conseillé aux Belges qui se trouvent actuellement au Burundi de quitter le pays tant que les conditions normales le permettent  », indique le Service public fédéral (SPF) Affaires étrangères sur son site internet .

«  Les Belges qui décident de rester au Burundi sont invités – s’ils ne l’ont déjà fait – à transmettre leurs coordonnées à l’ambassade à Bujumbura par mail et à suivre les consignes  », ajoute l’avis de voyage.

Jusqu’à présent, les Affaires étrangères déconseillaient aux ressortissants belges «  dont la présence n’est pas essentielle de quitter le pays tant que les conditions normales le permettent  », en raison notamment de «  propos hostiles à la Belgique et des menaces (proférées) à l’encontre des ressortissants belges  ».

90 personnes tuées vendredi

Selon M. Reynders, la Belgique s’aligne ainsi sur les Etats-Unis, qui ont demandé dimanche à leurs ressortissants de quitter le Burundi, en proie aux pires violences depuis un coup d’Etat manqué en mai.

Près de 90 personnes ont été tuées vendredi pendant et après des attaques coordonnées contre trois camps militaires au Burundi, selon un bilan de l’armée faisant état du décès de 79 « ennemis » et de huit soldats et policiers. Ces violences sont les pires enregistrées au Burundi depuis un coup d’Etat manqué en mai, déclenché par la candidature controversée du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat, qu’il a obtenu à l’élection qui a suivi en juillet.

Belga, mardi 15 décembre 2015, 20h28, http://www.lesoir.be/

Publicités

Une réflexion sur “Les Affaires étrangères conseillent aux Belges de quitter le Burundi

  1. Esperons que la chaise senatoriale qui etait prevue pour mujeri qu » elle a ete deja efface et remplacee par le chemin qui va vers TPI.because,ntamuntu wumwicanyi nkuyo abarundi bokwemera kutwicara imbere arya ivyabanyagihugu babiriye akuya yarabamaze.ibimwenyi nkivyo dukeneye imbere yacu.abo bandi nabo nyene bakamwemerera kwicarana nawe,abarundi duca tubonako bari bamushigikiye. Aho rero niho bazoba buguruye amaso yabarundi

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :