Le Burundi débat sur la nécessité d’une mission de maintien de la paix sur son sol

AN 21122015 165610Les deux chambres du parlement burundais se réunissent lundi 21 décembre en congrès extraordinaire pour débattre de l’annonce par l’Union africaine (UA) du déploiement d’une mission de maintien de la paix au Burundi, englué dans une grave crise politique depuis huit mois.

Avec la décision vendredi de l’UA de créer une Mission africaine de prévention et de protection au Burundi (Maprobu), forte de 5 000 hommes et pour une durée de six mois renouvelables, afin d’y enrayer le cycle des violences, la pression s’est accrue sur le gouvernement burundais.

Bras de fer UA – Bujumbura

Le Conseil de paix et de sécurité de l’UA, qui a autorisé cette mission, avait donné quatre jours à Bujumbura pour accepter ce déploiement, faute de quoi le bloc panafricain prendrait des « mesures supplémentaires » pour s’assurer qu’il ait lieu.

Bujumbura n’a même pas attendu la fin de cet ultimatum pour opposer un refus catégorique. « Si les troupes de l’UA venaient sans l’aval du gouvernement, il s’agirait alors d’une force d’invasion et d’occupation » et le gouvernement burundais se réserverait « le droit d’agir en conséquence », a prévenu dimanche 20 décembre Jean-Claude Karerwa, porte-parole adjoint du président Pierre Nkurunziza.

Dans le même temps, le branle-bas de combat a été lancé dans les rangs du CNDD-FDD, le parti présidentiel, dont plusieurs des membres ont utilisé les réseaux sociaux pour exprimer avec force leur opposition à cette mission.

La convocation en Congrès de l’Assemblée nationale et du Sénat, deux chambres archi-dominées par le CNDD-FDD, est un événement rare – c’est une première depuis le début de la crise fin avril -, qui témoigne du fait que le moment est jugé grave par le pouvoir.

« L’objectif de cette réunion extraordinaire est de donner la parole au peuple à travers ses représentants », a expliqué un cadre du CNDD-FDD. « Le débat va être retransmis en direct à la radio et à la télévision publiques pour faire participer tout le monde, et à la fin le peuple va s’exprimer sur ce déploiement à travers ses élus », a-t-il ajouté.

Un analyste burundais ayant requis l’anonymat a estimé qu’en faisant ainsi appel aux « représentants du peuple, le pouvoir de Nkurunziza veut muscler ses arguments et donner une plus grande légitimité à son refus des troupes sur le sol du Burundi ».

« La problématique du génocide »

« Sur la Maprobu, le peuple du Burundi doit avoir le mot final », a approuvé dans un tweet le chef de la diplomatie burundaise, Alain Aimé Nyamitwe.

« On nous a convoqués pour un débat public et médiatisé qui va porter sur la problématique du déploiement des troupes de l’UA et sur celle du génocide au Burundi », a expliqué sous couvert de l’anonymat un député proche d’Agathon Rwasa.

Chef historique des rebelles du FNL, M. Rwasa était considéré comme le principal opposant au président jusqu’à l’élection présidentielle de juillet, qui a permis à Pierre Nkurunziza d’être réélu pour un troisième mandat.

Contrairement au reste de l’opposition, il a ensuite accepté de « jouer le jeu » des institutions, en siégeant avec ses troupes à l’Assemblée nationale, dont il est devenu le premier vice-président. La radicalisation du pouvoir ces dernières semaines fait peser le risque d’un génocide, selon la communauté internationale.

« L’Afrique ne permettra pas un autre génocide sur son sol », a affirmé la semaine dernière le Conseil de paix et de sécurité de l’UA, en référence au Rwanda où le génocide de 1994 a fait 800 000 morts, essentiellement au sein de la minorité tutsi.

L’ancien président burundais Pierre Buyoya a également mis en garde contre « un risque de génocide » au Burundi et dénoncé la volonté des dirigeants actuels du pays d’ethniciser la crise.

Le Burundi est plongé dans une profonde crise politique depuis la candidature fin avril de M. Nkurunziza à un troisième mandat, jugé par ses adversaires contraire à la Constitution et à l’accord d’Arusha ayant permis la fin de la guerre civile (1993-2006) entre l’armée dominée alors par la minorité tutsi et des rébellions hutu.

La mise en échec d’un coup d’Etat en mai, la répression brutale de six semaines de manifestations quasi-quotidiennes à Bujumbura à la mi-juin et la réélection de M. Nkurunziza lors d’un scrutin controversé à la mi-juillet n’ont pas empêché l’intensification des violences, désormais armées.

Le Monde.fr avec AFP Le 21.12.2015 à 11h06

Advertisements

4 réflexions sur “Le Burundi débat sur la nécessité d’une mission de maintien de la paix sur son sol

  1. Banka canke bemera ni ngombwa amakungu aze kudutabara kuko Nkuru n’abicanyi biwe vyaranse ko bahaga amaraso y’abarundi. Abo bashingamateka b’inkandagira bitabu batazi n’ugusoma bavuga ivyo batamitswe/

    J'aime

  2. Journalistes de Bujumbura news, permettez-moi de commenter sur l’article suivant: ‘Le Burundi débat sur la nécessité d’une mission de maintient de la paix sur son sol’. Merci!

    Le pouvoir Nkuru ni ireke kwigira ikijuju ibaza ivyo izi nka mwalimu! Il sait très bien que le peuple crie depuis belle lurette pour que l’ONU, l’Union Africaine ou quiconque en a le mandat ou la possibilité intervienne pour que les vies soient sauves au Burundi! Nkuru n’ibisongerezi vyiwe rero ni bemere MAPROBU ize ko wumva i Burundi amahoro ari yose! A croire leurs propos, none BATINYA IKI! Si l’Union Africaine décide d’envoyer les troupes aujourd’hui, c’est à cause du rapport de ces envoyés qui étaient au Burundi entre le 7 et 13 décembre 2015. Ico nico gihe le massacre des jeunes, celui des ex-FAB, et les enlèvements de toutes sortes ont eu lieu suite aux attaques des camps militaires et de l’ISCAM orchestrés par LES FORCES DU DÉSORDRE elles-mêmes pour s’en servir d’alibi dans les arrestations et massacres qui allaient suivre!!! Voilà que ces attaques ont produit l’opposé des RESULTATS ESCOPMTÉS par le pouvoir de Buja. L’HOMME PROPOSE ET DIEU DISPOSE!!! Les envoyés de l’Union Africaine ont été des témoins oculaires et auriculaires de ce qui se passait sur le sol burundais avec exactitude. Plein de cadavres jonchaient encore les rues de Bujumbura ! Ces observateurs ont ensuite produit un RAPPORT ACCABLANT sur la violation des droits des Burundais par le pouvoir en place ! De plus, rindira rero agahengwe kaboneke et on pointera du doigt CES MULTIPLES FOSSES COMMUNES ÉPARPILLÉES A TRAVERS LE BURUNDI ! Chers Messieurs du pouvoir de Buja, ntagisivya, bamwe muri mwe ni mube muritegure car vous allez bientôt embarquer pour LA HAIE!

    Cette affaire de vouloir consulter la population pour qu’elle décide s’il faut ou non les forces de maintien de la paix au Burundi n’est qu’une FARCE ! Le peuple n’a jamais été concerté sur quoi que ce soit ni avant la crise ni pendant la crise que traverse le Burundi aujourd’hui! Et subitement, le pouvoir de Buja décide d’avoir l’avis de la population ! PARDON ! AVONS-NOUS BIEN ENTENDU !!! Nkuru et acolytes, VOTRE DEMOCRATIE VIENT AU MAUVAIS MOMENT! YOUR TIMING IS WRONG ! THAT IS CRAP ! Le peuple burundais n’est pas aussi dupe que vous le croyez. Ce ne sera CERTAINEMENT PAS la population de Jabe, Nyakabiga, Cibitoke, Mutakura, Musaga, Ngagara, Mwaro, Mugongomanga etc. qui s’opposera à la présence des forces de maintien de la paix au Burundi ! Iyo MAPROBU canke MONUSCO, bari bayinyotewe! Pour eux, si cette décision avait été prise quelques mois ou quelques semaines plus tôt, plusieurs centaines de vies auraient été épargnées !

    Aussi, Cette dite ‘CONSULTATION DE LA POPULATION’ est un jeu pour piéger cette même population afin que quiconque accepte l’arrivée de la MAPROBU ou MONUSCO soit tout de suite mis dans le collimateur des bourreaux de Burundais (GEMIR, API, INTERAHAMWE-IMBONERAKURE et le SNR). Cependant, comme dit le dicton rwandais ‘UMUTEGO MUTINDI WICA NYENEWO’ !

    Petit fait surprenant! Parce qu’on découvre de plus en plus que le problème Burundais cachait une composante ethnique, monsieur NDUWIMANA Édouard réapparaît ! Stratégie pour se distancer ou plutôt lui aurait-on octroyé le poste qu’il occupe maintenant afin de le tenir hors de vue de décisions sur la ratification de la mise en œuvre de tous les plans machiavéliques du pouvoir de Buja ? Mister, tu sais bien que tu es en mauvaise posture en servant ce pouvoir qui te considère comme témoin gênant mais aussi outil important à traîner dans la boue quand il le faut! Pour le pouvoir Nkuru, tu es un ennemi car tu seras toujours considéré comme un suspect capable de témoigner contre lui un jour mais aussi pour te flatter, on te fait croire que tu es un ami privilégié le fait est que ce pouvoir se sert de toi quand il en ressent le besoin! Ce n’est certainement pas un hasard si tu ressurgis presque de nulle part aujourd’hui ! Hewe ico utokwirengagiza ni uko na wewe bagufise ! Kanatsinda ngo ‘Urwariye abandi ntirwakwibagiye’ ! Ni kabiri na rimwe BAKAGUTEREMUKA ! Shishikara ubafashe kudadaza, uzohava utubwira quand ton jour viendra. Je prie pour toi, car personne n’aimerait être dans la situation où tu te trouves présentement ! Imana Rugiravyose niyo yonyene izoshobora kugukura mu nzara za Nkuru ! Il ne badine pas lui! Ushatse wokwumva! ANYTHING CAN HAPPEN TO YOU ANYTIME! Le fait est que quand tu auras accompli les différentes missions qui te sont assignées, ON DISPOSERA DE TOI comme si de rien n’était ! N’abatari wewe niko vyabagendeye. Amakuru ya radio y’Inzamba be na Humura Burundi de cette semaine qui vient de s’écouler avuga urupfu rw’uwo batazira WAKENYA be n’abandi umuntu atorinda kudondagura amazina sont des preuves irréfutables de cette pratique de la troisième phase du plan Nkuru.

    J'aime

    • MU BURUNDI HARIHO UBWOKO BUKWIYE KWANDIKWA MUBITABO NI UKUVUGA MUMATEGEKO:UBWOKO BW’ABAMENJA!!!!BA MPEMa YUZUYE MPEMUKE NDAMUKE ,ABASUMA N’ABAMBUNZI BA KARYANISHA MIRYANGO BENSHI NI INKANDAGIRA BITABO ABITWA NGO BARIZE NABO NI IBIGOPO MUMITWE YABO, BUZUYE UGWANKO INZIGO BAKUNDA INDA ZABO GUSA NAHO IMIRYANGO YABO YOHONA INDA ZABO ZIGASIGARA NTACO!!!!! AKARENGANYO GAHANITSE NIYO MATEGEKO YABO,IGITURIRE GIHANITSE NIBWO BUHIZI BWABO, uwurenganijwe AKABITWARAKO NIWE ACIBWA URWO GUPFYA!!!!!!!!GUHEMUKIRA IGIHUGU N’ABANYAGIHUGU BABIGIZE UBUHIZI!!!!!IGISIRIKARE N’IGIPOLISI VY’igihugu BABIGIZE IVYABO!!!!!ni AKAGWI K’ABAHUTU N’abatutsi MUMIGWI YOSE Y’igihugu ABAHUTU N’ABATUTSI B’ibipfyamutima!!!!!ariko MUMENYE KO ABAHUTU N’ABATUTSI BENSHI B’UMUTIMA BADASHIGIKIYE KO AMARASO Y’INTUGANE AGUMA AMENEKA MUHAGURUKE TUGWANE URURUGAMBA TURI UMWE ABAMENJA BOMOKE!!!MWABASIRIKARE N’ABAPOLISI MWEMERA KWICA BENE WANYU KUBERA AMAHERA YAVUMWE RURIYE ABANDI RUTABIBAGIYE!!!!!!hagarika kwicana gucanamwo KUBERA AKAGWI K’ABAMENJA MUSIGAYE MUKORERA!!!!!!MBEGA MUZOYARIRAHE MUGIHUGU GITEMBA AMARASO??????NTAWUSOMERA INDURU ZIVUGA!!!!!MURIKO MURIHEMUKIRA NA MWEBWE NYENE HAMWE N’abuzukuru n’abuzukuruza banyu !!!!!!!HAGARIKA GUSHIGIkiRA AMAREMENTANYA KUBERA AMAHERA Y’IVUMWE ntaco MUZOYAKURAMWO!!!! HAZOGERA IGIHE MWIFUZA KO ISI IBAMIRA IBANKIRE IBAHUNGE!!!!!HAZOGERA IGIHE MWIYAHURE IMANA YANKE KO MUPFA,MWITEMUMURIRO NTIMUSHE,mwitege imodoka ZANKE KUBAGONGA!!!!GEZAHO GUHEMUKIRA BENE WANYU N’IGIHUGU MUTABARE ABASIGAYE!!!!!!!

      J'aime

      • MON MESSAGE S’ADRESSE A LA COMMUNAUTE INTERNATIONAL ,

        pourquoi demander l’aval d’un gouvernement illégal et illégitime l’envoies des forces étrangères pour protèger les innocents tués du premier au 31!!!!!!!rien de bon ne proviendra de ce gouvernement maudit!!!!il faut agir conformement à la loi internationale!!!!il faut que ces forces viennentt rapidement pour proteger le reste de la population innocente car ce gouvernement illégale continue le génocide de tous les opposant au 3ème mandat illégale!!!!!!!il faut que les militaires et policiers en somalie centrafrique reviennent pour ramener la paix chez eux!!!!!!c’est impossible d’avoir une mission de maintient de la paix ailleurs alors que chez eux il n’en a pas!!!!!leur pays prend feu!!!!!nous crions au secours pour ces vies des jeunes enfants l’avenir de notre pays qui continuent à périr à cause d’un président qui a violé les accords d’ARUSHA et la constitution Burundaise!!!!!les tortures continuent en prison!!!les imbonerakure,la documentation nationale ,l’API tuent sans pitié même les mineurs!!!!!au sécours, au sécours ……..Pleins de veuvent, pleins d’orphelins,pleins de bandits qui continuent le génocide sans interventions des forces de sécurité!!!!!!!!nous dormons dans la nature peur d’être exécuter injustement!!!!!ceux que ne sont pas tués meurent de faim,notre monaie peur sa valeur du jour au jour!!!!! aucune loi n’est plus respecté!!!de la base au sommet ils suivent l’exemple de ce président illégitime!!!!!bientôt tous les fonctionnaires n’auront pas leur salaire ,mais ce gouvernement illégale continue à piller les économies des fonctionnaires en banques!!!!pas de justice ,la justice est pour ces bandits seulement!!!!!!!!!!!!!trop de misère indescriptible au sécours!!!!!pourquoi ce gouvernement illégale crie haut et fort que la paix reigne mais qu’il refuse les forces de verification de cette paix??????VIENT VOIR LES FAUSSE COMMUNES DES JEUNES ENFANTS TUES INJUSTEMENT alors qu’ils étaient au lit!!!!!!!le gouvernement via imbonerakure interahamwe les habilles les tenus militaires et policières après les avoir tués puis les achemine dans les fausses communes!!!!!!!!!!au secours plus jamais de négociations avec ce gouvernement illégal des bandits assassaints!!!!!!les membres de ce gouvernement illégale veulent les négocations entre eux et ces acolytes seulement!!!!donc le pays devient leur propriété privé!!!!tous ces injures au près de la communauté internationale n’engage pas le Burundi ça engage un petit groupe de bandits qui vont faire le Burundi leur propriété privé!!!!!!au secours, au secours ne nous abandonner à cause de ces génocidaires bandits!!!!!

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s