Le Parlement exhorte le Gouvernement à refuser l’envoi de troupes de l’Union Africaine

https://i2.wp.com/www.rpa.bi/media/k2/items/cache/9cc9cd0e676f41531987bd2f50c5fb80_XL.jpgLe Parlement burundais s’est réuni ce lundi à Bujumbura pour un congrès spécial dans lequel les parlementaires devaient débattre sur la nécessité du dépoilement d’un contingent de l’UA au Burundi. C’était comme une messe déjà dite car les parlementaires répétaient les mêmes arguments pour dire NON à cette initiative de l’UA.

C’est aux environs de 9 heures ce lundi 21 décembre 2015 que les parlementaires du 3ème mandat de Pierre Nkurunziza se sont donnés rendez-vous à l’hémicycle de Kigobe. La sécurité bien assurée par la redoutable API, la police de sécurité des Institutions, et certaines rues menant vers le palais de Kigobe étaient bloquées durant la séance du débat retransmis pour la première fois en direct par la Radio et télévision d’Etat. Les 136 parlementaires devaient se prononcer sur trois questions du président de l’Assemblée nationale, le député Pascal Nyabenda : le génocide en cours ou en préparation, l’intervention des forces étrangères et le dialogue inter-burundais.

Le débat proprement dit

Le président de l’Assemblée nationale le député Pascal Nyabenda qui préside aussi le parti au pouvoir CNDD-FDD  fixe les règles dont certaines sont connues : « chaque intervenant a cinq minutes de paroles sinon le micro sera coupé, dire son nom, sa circonscription électorale ». Mais une annonce sort du commun à Kigobe ce jour-là : Pascal Nyabenda exige aussi aux députés de décliner leur « ethnie », chose qui ne s’est jamais faite au sein du Parlement.

Le premier à prendre la parole est Agathon Rwasa, qui évite de donner son nom et son ethnie mais préfère dénoncer toutes les formes de violence en cours : « si un burundais meurt c’est une perte au pays, les protagonistes doivent savoir d’où est venu le Burundi ». Il prône le dialogue. Les autres intervenants, dont la grande majorité sont du CNDD-FDD étaient clairs : ils ne veulent pas de troupes africaines au Burundi. Selon Evelyne Butoyi, sénatrice de Bujumbura issue du CNDD-FDD, « ceux qui disent qu’il y a génocide au Burundi n’ont pas commencé aujourd’hui ». Pour cette commissaire chargée de la diaspora au sein du CNDD-FDD, « ils ont commencé par crier sur les toits du monde que le CNDD-FDD est entrain de distribuer les armes pour tuer les Tutsis. Est-ce que nous allons nous tuer nous même Tutsis » ?  s’interroge-t-elle, comme pour annoncer qu’étant elle-même d’ethnie tutsi elle ne se sent pas menacée pas plus que les autres.

Le 2ème vice-président de l’Assemblée nationale Edouard Nduwimana a pour sa part dénoncé des opposants « qui trompent la communauté internationale » selon ses dires. Tous ou presque sont du parti Sahwanya Frodebu de l’ancien Président Ndadaye. L’ex-ministre de l’intérieur ne voit pas la nécessité du déploiement du contingent de l’UA au Burundi car pour lui « ces troupes sont là pour créer des rebellions. Ils viendront et diront que nous sommes à Cibitoke et là vous verrez des rebelles qui viendront de partout ». Percille Mwidoga a étonné plus d’un avec ses déclarations Bible en mains : « le pouvoir qui règne à Bujumbura émane de la volonté divine » a déclaré cette élue native de Ruhororo à Ngozi, le fief du Président Nkurunziza.

Seul discordance dans ce débat dont les arguments étaient quasiment semblables, le député uproniste André Ndayizamba a relevé que « ce débat viole l’article 163 de la Constitution du Burundi ». La disposition en question énumère six circonstances qui justifient la réunion en congrès des deux Chambres du Parlement, dont celle de ce lundi n’en faisait pas parti selon ce natif de Bururi. Les présidents des bureaux des deux chambres ont rétorqué qu’ils n’ont pas voulu sortir un communiqué sans un débat de tous les parlementaires « sur des questions aussi cruciales que les accusations de génocide, l’envoie des troupes étrangères au Burundi et celle sur le dialogue inter burundais ».

La déclaration finale rejette l’envoi des troupes de l’Union Africaine

Sans grande surprise au sein du Parlement largement acquis au parti au pouvoir CNDD-FDD, le communiqué final de ce débat montre une position totalement opposée au déploiement du contingent de l’UA au Burundi « Au risque de violer la Constitution du Burundi ; le Parlement exhorte le Gouvernement à  ne pas hypothéquer la souveraineté du pays à la décision du CPS de déployer une Mission Africaine de Prévention et de Protection au Burundi avec un mandat de protection de civils, comme si les Forces de Défense et de Sécurité burundaises avaient failli à leur mission, alors qu’elles sont reconnues pour leur professionnalisme et efficacité au Burundi ainsi que dans diverses missions de maintien ou d’imposition de la paix ».

Pour la première fois depuis le début de la crise sociopolitique, le Parlement indexe « l’ennemi » du Burundi, une accusation qui avait jusque-là était faite par l’exécutif seulement. Au point 4 de la déclaration: « Le Parlement burundais est indigné du silence de l’Union Africaine face aux agressions du Burundi  de la part d’un Etat membre, le Rwanda notamment à travers le recrutement de réfugiés burundais en vue de former une rébellion contre le Burundi, ce qui constitue d’ailleurs une nette violation de l’Acte Constitutif de l’Union Africaine ».

L’Union Africaine via son Conseil de paix et sécurité a décidé l’envi de 5.000 hommes pour une mission de protection de la population. Cette décision est consécutive à plusieurs vagues de violences observées principalement dans la ville de Bujumbura dont la plus meurtrière date des 11 et 12 décembre 2015 où plus de 200 personnes auraient été tuées par les forces de sécurité de l’Etat en représailles à des attaques de 4 camps militaires par des groupes armés non identifiés. Le délai accordé au Gouvernement burundais pour se prononcer sur la décision de l’UA expire ce mardi 22 décembre 2015.

mardi, 22 décembre 2015 08:17, http://www.rpa.bi

Advertisements

7 réflexions sur “Le Parlement exhorte le Gouvernement à refuser l’envoi de troupes de l’Union Africaine

  1. Edouard NDUWIMANA est un pécheur comme les autres. Seulement, ces autres n’ont pas été les pions du despote, son boucliers CNDD-FDD et les autres forces négatives.

    J'aime

  2. Je pense que monsieur Eduard est fou ! si les troupes ne viendraient que pour créer des rebellions; alors le gouvernement vient d’affirmer que nos militaires en somalie ne font que renforcer les Shebab !!!! , dans ce cas , l’ONU est prié de retirer ces militaires burundais de la somalie !

    J'aime

  3. Anyway, there is nothing strange, because this is not a Parliament, they are not elected but selected based to their hungriness and ethnical extremism. They are just a group of NKurunzizas’ mercenaries. They don’t care even if all Burundian they are killed, as long they get their pay. Whether they want or not, they must intervene to protect the civilians who are taken in hostage by this illegal occupational force of NKURUNZIZA.

    J'aime

  4. Commentaires sur la rencontre parlementaire

    Il n’y a pas de surprises du tout! Cependant, nkeneye kumenya igituma Nduwimana Édouard et Evelyne Butoyi aribo basemereye cane! Vous vivez une situation pathétique tous les deux! YOU ARE BEHAVING LIKE CLOWNS! Muriko mwiha ak’amenyo murusha urwimo abandi mu KUVUGAGURA? DO YOU THINK  » THEY  » TRUST YOU MORE? Barabafise tout à fait! NE VOUS TROMPEZ PAS, VOUS ÊTES AUSSI DANS LEUR COLLIMATEUR! AHO MURI HARI ABANDI!

    Petit fait surprenant! Parce qu’on découvre de plus en plus que le problème Burundais cachait une composante ethnique, monsieur NDUWIMANA Édouard réapparaît! Stratégie pour se distancer ou plutôt lui aurait-on octroyé le poste qu’il occupe maintenant afin de le tenir hors de vue de décisions sur la ratification de la mise en œuvre de tous les plans machiavéliques du pouvoir de Buja ? Mister, tu sais bien que tu es en mauvaise posture en servant ce pouvoir qui te considère comme témoin gênant mais aussi outil important à traîner dans la boue quand il le faut! Pour le pouvoir Nkuru, tu es un ennemi car tu seras toujours considéré comme un suspect capable de témoigner contre lui un jour mais aussi pour te flatter, on te fait croire que tu es un ami privilégié le fait est que ce pouvoir se sert de toi quand il en ressent le besoin! Ce n’est certainement pas un hasard si tu ressurgis presque de nulle part aujourd’hui ! Hewe ico utokwirengagiza ni uko na wewe bagufise ! Kanatsinda ngo ‘Urwariye abandi ntirwakwibagiye’ ! Ni kabiri na rimwe BAKAGUTEREMUKA ! Shishikara ubafashe kudadaza, uzohava utubwira quand ton jour viendra. Je prie pour toi, car personne n’aimerait être dans la situation où tu te trouves présentement ! Imana Rugiravyose niyo yonyene izoshobora kugukura mu nzara za Nkuru ! Il ne badine pas lui! Ushatse wokwumva! ANYTHING CAN HAPPEN TO YOU ANYTIME! Le fait est que quand tu auras accompli les différentes missions qui te sont assignées, ON DISPOSERA DE TOI comme si de rien n’était ! N’abatari wewe niko vyabagendeye. Amakuru ya radio y’Inzamba be na Humura Burundi de cette semaine qui vient de s’écouler avuga urupfu rw’uwo batazira WAKENYA be n’abandi umuntu atorinda kudondagura amazina sont des preuves irréfutables de cette pratique de la troisième phase du plan Nkuru.
    Evelyne Butoyi nawe ariko aravugishwa kuko nakare ngo ‘Ntawuvugana indya mu kanwa’ ! Shishikara umiragure hari umunsi uzotura amangati ! Aho woba ugenda udafise imbonerakure zikugendanira canke abakora nkazo (API) bama bakuri hampande? Interahamwe zozo ntizokugendanira pour des raisons que tu n’ignores pas ! Zikuboyne arkaryo ZOKUGIRAKO UMWANYA MWIZA ! Shishikara wikore mu gahogo, ube igikoresho nka Edouard uwo. Tubateze amaso quand le bateau de Peter sur lequel vous avez tous embarqué va SOMBRER et ce ne sera pas long avant que cela arrive !

    J'aime

  5. Uvuga nabi Nduwimana Edouard , ngo izo nteko ziba zije gutanguza rebellion kandi mufise abasirikare banyu kugarukana umutekano!Aho ntiwumva ko wamenje ukisesera agatabi! Mbe mwataye umutwe!? Biragoye ivyo mwiyumvira nivyo muvuga!

    J'aime

    • Ces tutsis parlementaires du FDD sont considerés comme 2 preservatifs (condom)
      donc après d’être utiisés ils seront à la poubelle de CNDD si vraiment en ont qlques secrets.
      Malheur à eux car il ne seront ni parmi les hutus ou même les tutsis

      J'aime

      • The client moved from Montreal to establish in Ottawa since December 2011, when the company where he was working has been relocated in Ottawa (Kanata). Seven months later, he lost his job, and went on the Employment Insurance for six months.
        Chers Frères, je ne vous exhorte pas à garder la haine viscéral comme NKURUNZIZA, mais pour honorer le sang de nos frères et sœurs qui est en train d’être versé gratuitement par la folie meurtrière de NKURUNZA, prière de noter dans vos carnet noir le nom de Edouard Nduwimana, comme un des grand ennemis du peuple Burundais, un des auteurs principaux de la crise que le Burundi est en train de vivre aujourd’hui, et fossoyeur de la démocratie et des accords d’Arusha.
        Ce petit homme, ventriote de grand renommé qui se distingue dans le mal doit répondre au même titre que Nkurunziza au Sang de nos freres et sœur sauvagement assassiné par NKURUNZIZA.
        Édouard est plus traitre que Juda, il a trahi son ethnie, il a trahi les Burundais pour satisfaire à son appétit glouton et égoïste du matériels contre le sang de ses frères et sœurs.
        Les personnes comme Édouard vous les connaissez tous, ce sont des traitres et le jour où le soleil se lèvera sur le Burundi, ils répondront à leurs actes.
        Le sang de nos frères innocents versé en 1993, les criminels sont remerciés et sont devenus des princes d’aujourd’hui, et voilà les mêmes criminels sont entrain de répéter les mêmes actes ignobles, cela est impardonnable, et Inacceptable. Nduwimana Edouard, devra payer le sang des victimes de barbarie de 2015.
        Que Dieu nous préserve des traitres comme Edouard Nduwimana

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s