Les Forces Républicaines du Burundi (FOREBU) sortent de l’ombre !

https://i2.wp.com/diakadi.com/afriquedelest/pays/burundi/embleme_burundi.gifPour la première fois depuis le déclenchement de cette crise liée au 3e mandat illégal, illégitime et terroriste du despote Pierre Nkurunziza, les choses se précisent clairement sur le terrain politico-militaire ! En effet, la déclaration lue ce 23 décembre 2015 par le Lieutenant-Colonel Edouard Nshimirimana, l’un des membres de l’Etat-Major des Forces Républicaines du Burundi (Forebu), tombe pour lever toute la confusion sur la résistance armée contre la dictature sanguinaire du despote Pierre Nkurunziza. Elle arrive à point nommé. Quelques jours seulement, avant le lancement officiel des pourparlers entre les protagonistes burundais, sous l’égide du Médiateur Yoweri Kaguta Museveni, président de l’Ouganda et de l’Initiative Régionale sur le Burundi !

Une guerre contre les troupes loyalistes au despote Pierre Nkurunziza

Dans leur déclaration, les Forces Républicaines du Burundi se réclament légalistes et fustigent sans ambages, le 3e mandat du despote Pierre Nkurunziza. C’est pourquoi, ils s’engagent à rétablir et soutenir tout ce qui sera mise en œuvre pour rétablir la cohésion interne au sein de la Force de Défense Nationale et de la Police Nationale du Burundi. Ceci, conformément à l’Accord de Paix d’Arusha pour la Réconciliation et la Reconstruction nationale. Et dans le respect de la Constitution burundaise, la loi fondamentale de notre pays. Dans leur plate-forme politique et militaire, les Forces Républicaines du Burundi promettent qu’elles vont prendre des mesures qui s’imposent pour protéger toute la population burundaise, ainsi que ses biens. Elles s’investissent pour une guerre sans merci contre les troupes encore loyalistes au despote Pierre Nkurunziza.

En réalité, les Forces Républicaines du Burundi n’acceptent plus que « le Burundi reste froidement et indignement pris en otage par une dictature sanguinaire et un système politique sans avenir pour ce pays et son peuple, » selon toujours le Lt-Col Edouard Nshimirimana, l’un des membres de l’Etat-Major Général de ces forces. En effet, les Forces Républicaines du Burundi constatent que le despote Pierre Nkurunziza et ses acolytes, détruisent « tout le tissu de développement d’un pays moderne » au Burundi. Elles ne pardonnent pas également le despote Pierre Nkurunziza d’avoir, non seulement trahi ses compatriotes et toute la communauté internationale en violant l’Accord de Paix d’Arusha et la Constitution, pour négocier par sa force criminelle son 3e mandat illégal, illégitime et terroriste, mais aussi, d’avoir ordonné l’humiliation des troupes gouvernementales, la FDN et la PNB !

« Notre ennemi est commun, notre volonté de victoire est partagée »

Ainsi, d’après toujours cette déclaration des Forces Républicaines du Burundi, le despote Pierre Nkurunziza n’a jamais rendu hommage aux militaires et aux policiers, tombés sur le champ de bataille, dans les missions à l’étranger : Somalie, Centrafrique, … Pis encore, les Forces Républicaines du Burundi regrettent que le despote Pierre Nkurunziza ordonne à des subalternes d’humilier leurs supérieurs, parfois avec un coup de main de ses miliciens, pour torturer, détenir arbitrairement ou assassiner tout simplement ces militaires et ces policiers, dont le seul crime est de s’opposer à son 3e mandat illégal, illégitime et terroriste ! Les Forces Républicaines du Burundi n’acceptent plus que ces militaires, ces policiers et tous les civils soient ainsi maltraités et enterrés dans des fosses communes comme des vulgaires malfrats ! Face à cette situation, les Forces Républicaines du Burundi considèrent que le despote Pierre Nkurunziza n’a plus les qualités morales et professionnelles d’être appelé le Commandant suprême de la Force de Défense Nationale !

En définitive, les Forces Républicaines du Burundi, Forebu, sollicitent le soutien sans réserves de toute la communauté nationale et internationale, en vue « de remettre le Burundi sur les rails de la Paix, de la Démocratie et du Développement intégral ! » Elles font savoir « que notre ennemi est commun et que notre volonté de victoire est partagée. » C’est ainsi qu’au nom des Force Républicaines du Burundi, le Lt-Col Edouard Nshimirimana n’oublie pas de remercier vivement toute la population burundaise luttant contre ce 3e mandat illégal, illégitime et terroriste du despote Pierre Nkurunziza, ainsi que tous les pays limitrophes du Burundi (Rwanda, RDC, Tanzanie, Ouganda et Kenya) pour avoir accueillis des populations burundaises, fuyant la barbarie de la dictature sanguinaire en place au Burundi, incarnée par le despote Pierre Nkurunziza.

Ce n’est pas une opposition tam-tam sur les réseaux sociaux

Quoi qu’il en soit, le caractère professionnel, rassembleur et légaliste des Forces Républicaines du Burundi, hausse la crédibilité de ce mouvement, tout en inspirant confiance aux véritables opposants à ce 3e mandat illégal, illégitime et terroriste du despote Pierre Nkurunziza. Aussi, sa détermination à combattre pour la réhabilitation de l’Accord de Paix d’Arusha pour la Réconciliation et la Reconstruction Nationale, ainsi que la Constitution de la République du Burundi, laisse entendre que ces Forces Républicaines du Burundi bénéficient déjà d’un fort soutien populaire, à l’échelle nationale. Elles constituent également, un interlocuteur potentiel, sérieux et valable, à toute personne physique ou morale, militant pour le retour à la légalité constitutionnelle au Burundi !

Le fait aussi qu’il s’agit d’un officier supérieur connu et identifiable qui a signé cette déclaration, sans cacher son visage ni son identité, au nom des Forces Républicaines du Burundi, c’est une autre preuve fiable, confirmant leur engagement incorruptible à obtenir dans les plus brefs délais, la chute de ce 3e mandat illégal, illégitime et terroriste de Pierre Nkurunziza. Les Forces Républicaines du Burundi ne viennent donc pas pour une opposition tam-tam sur les réseaux sociaux, sans aucune représentativité sur le terrain politico-militaire burundais. Elles ont des relais important au Burundi, dans la sous-région et sur les cinq continents. Elles ne sollicitent que votre soutien et « tout fait nombre ! » Elles sont déjà une force très organisée, bien structurée, super équipée, déterminée et disciplinée ! Et aujourd’hui bien implantée au pays. Avec elle et votre soutien, la victoire est rapide, totale et commune.

« La Patrie ou la Mort, nous vaincrons ! Malheurs à ceux qui bâillonnent le peuple ! » Et « rira bien qui rira le dernier. » Wait and see !

Thierry Ndayishimiye

Advertisements

8 réflexions sur “Les Forces Républicaines du Burundi (FOREBU) sortent de l’ombre !

  1. Abantu bararushe kuva kuri bagaza bahunga’ buyoya bahunga’ nkurunziza bahunga abana ntibagisohoka icibagiwe co na batama na batamakazi ba twibarutse abarundi boose bishwe nubwoba’ ata makungu nta terambere’ . Turizeye ko imana idutorera umuyobozi abona abarundi atabona ubwoko’ abarundi barakeneye ko amakungu yo dufasha kananira abagabo ntiyimye kandi ubugirigiri bugiraabarundi bose imana ikigire uburundi na barundi

    J'aime

  2. On ne comprend pas l’objectif none yoba ari une sorte de coup d’État annonce avant sa mise en exécution. Donc qui est en préparation. Dusigurire twebwe abarundi tumenye niba dukurikira aba ba opposition CNARED bagiye mu biganiro na leta canke dukurikire mwebwe abasirikare muje gukuraho iyi gouvernement mutarindiriye canke mudaciye mu ibiganiro. Donc mwe mugira muti ibiganiro ntibikenewe iyi gouvernement nigende. None hoho nkubu igiye haca hatwara igisirikare canke muca muraba umu civil igisoda cemera aze atware! Tugeze muri flou idasanzwe.

    J'aime

  3. Député Priscilla est la seule personne qui nous la clé pour comprendre le 3ème mandat de Pierre NKURUNZIZA. Selon cette Députée, nous avons affaire à Dieu. Pierre NKURUNZIZA n’est rien moins que le Roi David ou le prophète Jérémie. Selon cette députée, Pierre NKURUNZIZA n’a pas été élu. Il nous a été donné, par Dieu. A ceux qui l’accueille, il est donné d’être dans le royaume de dieux.

    Selon Priscilla, cette sympathique et naïve députée Tutsi rescapée des massacres de 1993, « les portes des enfers », c’est-à-dire les forces du mal, ne pourront pas prévaloir, « non praevalebunt » contre le régime de Pierre NKURUNZIZA. C’est quand même assez symbolique de voir qu’une femme tutsi, rescapée, reçoit l’habilité d’exposer le sens du 3ème mandat, en pleine assemblée nationale, les deux chambres réunies, .

    Soyons donc définitivement avertis . Combattre Pierre NKURUNZIZA et son mandat, c’est combattre un nouveau prophète qui, comme Jérémie, a reçu une mission divine: « Moi, je fais de toi aujourd’hui une ville fortifiée, une colonne de fer, un rempart de bronze, pour faire face à tout le pays, aux rois de Juda et à ses chefs, à ses prêtres et à tout le peuple. Ils te combattront, mais ils ne pourront rien contre toi – non praevalebunt -, car je suis avec toi pour te délivrer » (Jr 1,18-19).

    Si vous avez compris ça, vous comprenez, selon Priscilla qui, elle-même nous dit-elle, ‘ parle au nom de Dieu’, à qui vous avez affaire quand vous aurez, soit à déployer les forces régionales soit à négocier avec lui ou son.

    Si donc, ce que dit Députée Priscille est apprécié par le parlement, ne faudrait-il pas se poser la question de la nécessité de négocier. Ne faudrait-il pas prendre conscience qu’en toute chose, il faut considérer la fin, comme le dit cette fable de la fontaine:

    ‘LE RENARD ET LE BOUC

    Capitaine Renard allait de compagnie
    Avec son ami Bouc des plus haut encornés (1) .
    Celui-ci ne voyait pas plus loin que son nez ;
    L’autre était passé maître en fait de tromperie.
    La soif les obligea de descendre en un puits.
    Là chacun d’eux se désaltère.
    Après qu’abondamment tous deux en eurent pris,
    Le Renard dit au Bouc : Que ferons-nous, Compère !
    Ce n’est pas tout de boire ; il faut sortir d’ici.
    Lève tes pieds en haut, et tes cornes aussi :
    Mets-les contre le mur. Le long de ton échine
    Je grimperai premièrement (2) ;
    Puis sur tes cornes m’élevant,
    A l’aide de cette machine (3),
    De ce lieu-ci je sortirai,
    Après quoi je t’en tirerai.
    Par ma barbe, dit l’autre, il est bon ; et je loue
    Les gens bien sensés comme toi.
    Je n’aurais jamais, quant à moi,
    Trouvé ce secret, je l’avoue.
    Le Renard sort du puits, laisse son Compagnon,
    Et vous lui fait un beau sermon
    Pour l’exhorter à patience.
    Si le Ciel t’eût, dit-il, donné par excellence
    Autant de jugement que de barbe au menton,
    Tu n’aurais pas à la légère
    Descendu dans ce puits. Or adieu, j’en suis hors ;
    Tâche de t’en tirer, et fais tous tes efforts ;
    Car, pour moi, j’ai certaine affaire
    Qui ne me permet pas d’arrêter en chemin.
    En toute chose il faut considérer la fin’.

    Merci à la députée.

    J'aime

  4. Lt-Col Edouard Nshimirimana yemanze kandi yiyerekanye, bisigura ko arikumwe n’ingabo, koko, ziyemeje kw’irukana Nkurunziza n’abayoboke biwe! Igihambaye ubu, sukumenya uwuri hejuru y’uwo muhari mushasha! Kuko ntiharwana umuntu umwe kugiti c’iwe, n’igikorwa c’umuhari wose, abahurimwo n’ababashigikiye bose! Hamaze guca aba chefs rebelles benshi, hama kuri internet canke ahandi! Ariko n’ibwo bwambere habonetse umuntu azwi, akiyerekana, akemanga. Nibadukureko iyi ntwaro y’amaraso n’ikibi kitagira izina, uwuri hejuru siwe akenewe kumenyekana, hakenewe ibikorwa na résultats! Ahandi ho twoba turoye muri sokwe n’iruze, mumagabura nyama, bigasubira gutesha umwanya abarundi n’uburundi, vyongera biha inguvu Nkurunziza mukubandanya anigagura abarundi! Ahatari hake mugihugu, ingabo za Forebu barazibona, kandi zibanye neza cane n’abanyagihugu! Haba i Bujumbura, muri rural, rumonge, bururi, makamba, rutana, ruyigi, cankuzo, muyinga, gitega, karuzi, ngozi, muramvya, mwaro, bubanza, cibitoke, … mbere no kukirimba kwa Nkurunziza, tutibagiye muki FDN no muri PNB, mubagitonda kukazi! Ni benshi cane!

    J'aime

  5. @Carine:
    1. Le FOREBU est la branche de l’armee burundaise (FDN et PNB) opposée a la violation du Traité de Paix d,Arusha dont elle est l’emanation.
    2. Cette declaration officialise donc la rupture, la fin de l’Armee comme Institution burundaise héritée d’Arusha.
    3. Il ne faut donc pas associer le FOREBU aux groupes politiques ou rebelles existant.
    4. La reconstitution de ce corps passera par un nouveau Traité de Paix entre belligérants. Que les amateurs politiciens s,abstiennent.

    J'aime

  6. Nivyiza ariko on a des inquietudes:
    1. Quel rapport avec le col. NYENYERI qui vient d’attaquer ISCAM, BFA …
    2. Quelle est la structure politico militaire dont vous dites?
    3. Il n’y’a pas de mouvement sans chef! Qui sont les leaders politiques? Sinduhije? Rajabu? Godefroid? CNARED?
    4. Quel est le programe politique? Ou c’est juste chasser Nkurunziza et le reste on verra!

    Dans les prochaines declaration, qu’ils nous éclaircissent! Merci.

    J'aime

  7. Ivyo ni vyiza cane,gusa ntibibe ibikino canke irementanya!!Turabarindiriye,bishobotse baduhe ibikoresho tubafashe,kuko ha gupfa ataco uzira wopfuma uzira ico wakoze!!!FOREBU ntaruka turabarindiriye!!!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s