Pourparlers inter burundais, raison de plus de croire en la Nation

https://bujanews.files.wordpress.com/2015/03/rohero-francis.jpg?w=300&h=400C’est un plaisir exceptionnel au Mouvement Orange de savoir que le gouvernement et l’opposition vont essayer de se tendre la main pour discuter, se regarder en face pour que cette barbarie s’arrête. On espère que pour une fois de plus, tout le monde a compris que la colère, la haine, … le sang, les cadavres, les blessés, ne laisseront jamais le cœur de quiconque en paix. La violence n’est jamais solution.

Merci à vous tous qui avaient compris par amour ou par contrainte, que s’en est trop de voir les nôtres, oui les burundais, peu importe la bêtise de chacun, mourir sans pouvoir les sauver à cause d’une bêtise collective que le Mouvement Orange nomme : le manque de leadership, de vision, de clairvoyance, le manque d’Amour, de compassion, de compréhension, de retenu, « twabaye ibicibwa ».

Le Burundi a perdu ses enfants à cause de NOUS TOUS par action ou par omission, la justice devra s’en occuper, MAIS de grâce que cette volonté de discuter nous préserve à tous coupables ou non coupables de revoir une victime de plus. Nous lançons un appel exceptionnel à ceux qui sont sur le terrain de ne plus exécuter aucun ordre venant des supérieurs- où que sais-je -pouvant faire souffrir des compatriotes, furent-ils indésirables aux yeux de tous.

Le Mouvement Orange n’a pas pour l’instant « Vocation à cette discussion » où il trouve mieux que les protagonistes créateurs de cette crise depuis un certain moment, devraient se regarder en face pour apaiser leurs ego, pour que cette dose de colère à tout avoir selon sa volonté, puisse s’atténuer. Il décourage ainsi une participation nombreuse dont l’objectif ne serait que de biaiser le discours ou de remplacer la qualité de la négociation par le nombre des négociateurs.

Nous rappelons juste à chacun et surtout aux jeunes que participer à ces pourparlers ne veut pas dire être présent sur le lieu, mais savoir manager la suite. En effet comme le Frodebu et l’Uprona, ou le G7 et G10 qui pensaient tout faire pour eux chiffres à l’appui, que les actuels ne se leurrent pas en y mettant des closes qui les nuiraient par la suite. Soyez plus ouverts, penser à vos enfants, penser à ceux qui vont gouverner dans 15 ans, pensez comme si votre place pourrait être à l’opposition pour ne pas dire en prison ou en exil. Chers amis pensez dans le futur.

Dans la mesure où les uns et les autres trouvent raison et comprennent que la violence n’a plus de place dans leurs revendications, le Mouvement Orange continue à rassembler les burundais dans la logique de COMPRENDRE qu’on sera jamais tranquille sans un leadership éclairé pouvant investir à outrance

  • dans la production des biens et services pour tout le peuple,
  • dans l’éducation de nos sentiments à savoir le meilleur pour tous,
  • dans la retenu à se faire le centre de tout en accusant les autres,

Alors au lendemain de cette négociation, dialogue, pourparler, disons comme on veut, la jeunesse qui a tout compris saura faire de la politique sans nuire, mais avec des programmes de bienfaisance dans une concurrence loyal de telle sorte qu’aucun burundais ne souffre plus là où il aurait été sauvé.

Gardons espoir, ce n’est jamais tard, ne dit-on pas que « Quand Dieu veut t’aider même Satan s’exécute sans le savoir ». On a prouvé que malgré les faiseurs de feux, qu’on ne brûlera plus comme jadis. Désormais hutu, tutsi, twa, naturalisés, … feuille verte à la main ferons face à tout feu.

Francis ROHERO pour le  Mouvement Orange

Advertisements

2 réflexions sur “Pourparlers inter burundais, raison de plus de croire en la Nation

  1. Merci Francis pour cette hauteur de vue. Moi, ce qui me gène dans tout cela, c’est le fait qu’un des négociateurs, Pierre NKURUNZIZA, se comporte pratiquement comme kamikaze qui a pris des gens en otage. Les otages ici , ce sont les quartiers contestataires.

    N’est-il pas vrai qu’une prise d’otage vise à retenir des personnes contre leur volonté afin, le plus souvent, de revendiquer quelque chose (la possibilité d’une évasion, des revendications politiques, etc.).

    Selon moi, les quartiers dits contestataires, avec tout ce que cela signifie derrière, sont aujourd,hui prise en otage. Le troisième mandat est ce que revendique Pierre NKURUNZIZA et compagnie. Il sera prêt à lâcher les otages si on lui concède le troisième mandat.

    Sinon, si les rebelles ou une quelconque force extérieure décide d’entrer imprudemment par la force, alors des quartiers contestataires, il ne restera plus que des parcelles à distribuer. En massacrant plus de 200 jeunes , Pierre NKURUNZIZA montre que la menace est crédible. D’autant plus que les camps de Bujumbura sont aujourd’hui composée d’anciens CNDD-FDD (anciens assaillants) à plus de 80/100. Sans jouter à cela le fait que les imbonerakure et les criminels rwandais restent toujours en alerte.

    Avec , en face de lui, une opposition certes forte politiquement mais qui n’a pas encore de muscle et une communauté internationale qui fait beaucoup de pressions certes , mais qui hésite à engager réellement une force de libération, il ne faudra pas s’étonner de voir que Pierre NKURUNZIZA aura peu d’intérêt aux négociations.

    Qu’est-ce qu’on est prêt à lui promettre en contre-partie de sa renonciation au troisième mandat et sinon quelle menace crédible contre lui.

    Selon moi toutes actions de force, en cas de radicalisation, devront prendre la forme d’une libération d’otages. Cela demande des forces spéciales et des actions spéciales. C’est seulement quand les quartiers contestataires seront protégés que des négociations crédibles pourront commencer.

    Je m’excuse d’être pessimiste quand à l’issue des négociations avec un preneur d’otage qui , de surcroît, se prend pour un envoyé de Dieu.

    J'aime

  2. merci franci ROHERO.JE vous assure que pendant ce sale temps de pouvoir mujeri,c’etait un pouvoir des sans leaders,des insences des mediocres sans precedant,des assassins dont leur vision etaient de tuer et voler ce que le peuple burundais avaient seme le Mouvement Orange nomme : le manque de leadership, de vision, de clairvoyance, le manque d’Amour, de compassion, de compréhension, de retenu, « twabaye ibicibwa ».en tout cas, nous demandons aux participant de se tenir surtout sur le 3eme manda incostitutionel que mujeri a voulu s’accaparer par force.nous voulons entendre mujeri deguerpir et l’acheminer directement a la haye pour etre juge.les innocents qui ont ete tue par sa cruote,il doit en repondre a just titre.en tout cas,nous voulons un leadership qui doit rassembler tout burundais toute ethnie confondu.mujeri n’a que l’idee de diviser la population,et je qualifie cela comme trahison de la nation.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s