Des représentants du Conseil de sécurité attentent une autorisation de Bujumbura pour se rendre au Burundi

https://i0.wp.com/gdb.voanews.com/53045FBC-2194-4D75-96A7-3781BFC22384_w640_r1_s.jpgL‘objectif de la mission qui pourrait être menée en janvier sera de tenter d’empêcher que le Burundi ne sombre dans la guerre civile. Mais le gouvernement burundais ne leur a toujours pas donné l’accord, selon des diplomates.

Les Etats-Unis avaient proposé de se rendre au Burundi en décembre, mois durant lequel ils tenaient la présidence tournante du Conseil de sécurité, mais la visite n’a pas pu se matérialiser.

« C’est très important pour le Conseil de sécurité de se rendre au Burundi et nous faisons tout pour que cela puisse se faire », a déclaré l’ambassadeur adjoint des Etats-Unis à l’ONU, David Pressman.

« La situation est mouvante, dangereuse et mérite la pleine attention du Conseil », a-t-il expliqué.

Le Conseil de sécurité a proposé cette visite après le rejet par le président burundais, Pierre Nkurunziza, du déploiement de soldats de l’Union africaine (UA) pour tenter d’enrayer le cycle des violences. Le président du Burundi a menacé de recourir à la force contre les troupes de l’UA.

Selon des diplomates s’exprimant sous couvert de l’anonymat, la visite, si elle obtient l’aval du gouvernement, aurait lieu entre le 15 et le 22 janvier.

Le Burundi est plongé dans une profonde crise politique depuis la candidature fin avril de M. Nkurunziza – réélu en juillet – à un troisième mandat, que l’opposition, la société civile et une partie de son camp jugent contraire à la Constitution et à l’Accord d’Arusha qui a mis fin à la guerre civile (1993-2006).

Les violences ont déjà fait plusieurs centaines de morts et poussé plus de 200.000 personnes à quitter le pays, selon l’ONU.

Le gouvernement burundais doit en outre confirmer s’il participera à une nouvelle rencontre prévue mercredi avec l’opposition, sous l’égide de l’Ouganda, après avoir renoué péniblement le contact lundi.

Il s’agit de relancer un dialogue bloqué depuis cinq mois, afin de dénouer la crise politique.

Des représentants du Conseil de sécurité s’étaient rendus au Burundi en mars et avaient prévenu le président que briguer un troisième mandat attiserait les divisions, en dépit de la Russie et de la Chine, membres du Conseil, qui semblent plutôt pencher du côté du gouvernement.

Avec AFP, 31.12.2015 18:33, http://www.voaafrique.com

Publicités

5 réflexions sur “Des représentants du Conseil de sécurité attentent une autorisation de Bujumbura pour se rendre au Burundi

  1. Ewe Pacifique uvuze nkumushingantahe abushitse.
    Abahutu n’ abatutsi twese turi bamwe, hari abatakigira ubwenge muri iyo mirwi yose baguma inyuma yabariko barabayovya ngo bamare benewabo.erega Nkurunziza ivyo ariko arondera ni amaronko gusa!mwunva hari amahoro ariko arabaronderera?amaronko ashira k umupfuko wiwe namwe mwiyegekako iceyi gusa!niyo maronko namwe muhakura?? ahavuye mugumana ubuntu n akazi;
    ihanure mumuve inyuma !ni akagwi kabantu bakeyi bahanamiye igihugu nta raison yuko igihugu gihona kubera akagwi gatoya.Reka guhendwa ngo mugume muniga benewanyu kuko hapfa abahutu n abatutsi.none mwunva mwungunka iki????

    J'aime

  2. Il ya une Maman qui a appelé nkurunziza, un malade mental; était Elle fautive? NON. Un homme normal ne peut pas déclarer une guerre contre une organization internationale comme OUA dont le pays fait membre. Nkurunziza ne compte que sur ses imbonerakure qui ne font que tuer et piller. C’est très déshonnant que le Burundi est sans dirigeant. Il pourrait refuser diplomatiquement sans divaguer de la sorte. La même OUA lui a aidé d’acceder au pouvoir. Il faut souligner qu’il n’a jamais vaincu la guerre. Malgré la ménace des tusti, Buyoya accepta de ceder non pas parce que la rebellion était forte mais pour ne pas toujours assister au versement du sang des bas people.

    J'aime

  3. (Bujumbura news, please don’t cut off my comments!)

    Nkuru a bel et bien montré ses vrais couleurs! Il ne bronchera pas! HE DOES NOT LIKE TO COMPROMISE! Things have to be HIS WAY OR THE HIGHWAY! Quant au contingent de 5000 militaires que l’UA a l’intention d’envoyer, Nkuru a bel et bien déclaré à haute et intelligible voix que tous les burundais se leveront comme une seule personne pour combattre cette force! Therefore, like Nike logo says: « JUST DO IT »! Si vous continuez à attendre l’autorisation de Bujumbura, C’EST PAS DEMAIN LA VEILLE!

    J'aime

    • Nkurumbi, yarabonyeko abahutu turi Inijuju kweri.twaramutoye Ariko libera twabonyeko yahonyanze amategeko agenga igihugu, twaramwiyamirije, yaciye atangura kutumarira abacu.gushika uyumusi, igihugu kuri mumarira namaganya atagira uko avurwa. None, Ariko avuga ngo tuvire hasi rimwe turwanye MIPROBU? Mukirundi bavuga » uwuwukajije yowota » nawote wenyene, ndateye Álamo abarundi twese hamwe, abahutu nabatutsi,kutumvira. Uwo mwicanyi.mwiyumviriye neza, musanga atarukundo adufitiye agomba kutwicarako uturya imitsi yacu. Turabihakanye ukwama duhendwa ngwabahutu turibenshi. Ubu gerageze ko duca akenge tukabona icatsi nururo.tuzokwameturiko duhururwa twicwa kandi dufise ubwenge? Abantu yishe, kugira tugire ico tumufashije, nabatugarukanire abadusubize aribazima yanyuma twemere ivyatubwiye. Bahutu batutsi, abarundi twonse rimwe, muze dufatane munda Ahubwo turwanye umwicanyi yatumariye abacu,MILTON niyaza tuyakirane igidhika, kugira dukureho uriko aduhonyangira igihugu cacu muguhonyanga amategeko twaritwariyemereje. Nkurumbi ndamugereranya numucangero. Kandi sukumugereranya gusa, numucangero akwiye. Ni ndabirye nigire basigare mubusa. Gerageze rero barundi ko tubona imbere, bwabwoko bahora baduhendesha ko ataribwo bwatumerera nabi, yaba ari umuntu nintwaro yiwembi. Nkurumbi jewe ndamwita umuhemu, umumenja yamaze abahutu. Ejo aho bukera, dukeneye kumutantamura abona agatoke, ino, ururimi, ugutwi, gushika asigare arigikankara tugiterere harta inyoni zinobagure ududigayeko wawundi yamwitako Sri imbwebwe, imbwebwe rero dije yarubona.arivyimbisha yibaza tilo azoguma azungagiza abahutu uko agomba, ubu twarabahinyuye. Ntimusubire guhendwa na riryaterabwoba ryiwe, harya nukwihagararako asigaye arubusa gusa. Numuyaga harya wohenura. Jewe nkumukurambere, ndabasavye ntumwumve ivyo yababwiye, nkaba mboneyeho bujumbura abajejwe umutekano naho bamaze imisi batugandagurira abana bacu, ko batosubira gukurikira ubwije. Uwomucangero agomba kubakoresha ngo muhere nkifu yimijira nkuko yabivuze.mwikebuke rero. IMANA YARABAHAYUBWENGE, mubukoreshe mukurikije cuyo yagize.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s