Embuscade mortelle à Gihanga sur la route Buja-Rugombo

https://i1.wp.com/www.isanganiro.org/IMG/arton10580.jpgUne personne a été tuée, une autre grièvement blessée pendant la nuit de mardi à Gihanga en province Bubanza, sur la RN5 (la route nationale numéro cinq). Des hommes en uniformes militaires ont tendu une embuscade à la huitième transversale de Gihanga, blessant grièvement une femme qui a succombé après quelques minutes alors que son enfant a également été blessé.

C’était vers vingt heures de ce mercredi au moment où des tirs intermittents ont été entendus à la huitième transversale de la commune Gihanga. Des hommes armés et en uniformes militaires avaient érigé des barricades en pleine route, des barricades constitués de troncs d’arbres et de troncs de bananiers.

Une ambulance de l’hôpital de Mabayi en provenance de Bujumbura y est arrivée, les agresseurs l’ont obligée de s’arrêter mais elle a foncé, a brisé la barricade et elle a roulé à toute allure. C’est ainsi qu’elle a été suivie par des balles qui ont grièvement blessé une femme et son enfant qui rentraient à Mabayi.

Le véhicule a continué à fuir et arrivé à Kagwema sur la limite entre Cibitoke et Bubanza, la première victime est tombée, la femme qui avait trop saigné, son enfant aussi grièvement blessé se trouve pour le moment dans un état très critique selon des informations recueillies auprès des policiers qui qui sont arrivés sur les lieux.

L’un des rescapés se dit étonné de voir comment les militaires qui étaient proches du lieu du drame n’ont pas répliqué ne fusse que pour repousser l’ennemi.

« Je ne comprends pas pourquoi ces militaires n’ont pas voulu intervenir alors qu’ils étaient encore sur ce tronçon », regrette-t-il.

Pour lui, ces malfaiteurs seraient ceux qui avaient l’habitude de kidnapper des gens à Gihanga, un phénomène qui s’est arrêté depuis quelques. « Et voilà qu’il refait surface ! Oui, je m’en souviens, on enlevait des gens et pour les relâcher, on exigeait des rançons à leurs familles, et en terme des millions’’, raconte un rescapé de cette embuscade.

Isanganiro , mercredi 6 janvier 2016  à 16 : 52 : 35

Advertisements

Une réflexion sur “Embuscade mortelle à Gihanga sur la route Buja-Rugombo

  1. La reprise du banditisme sur les principaux axes routiers est un signe qui ne trompe pas: l’Etat perd de jour en jour le contrôle de la sécurité dans certaines parties du pays. On chemine inexorablement vers le chaos où les civils seront pris en étau entre la police et la milice Imbonerakure de Nkurunziza d’un côté, et la rébellion de l’autre. A cela, il faudra ajouter les bandits des grands chemins. Pas facile de vivre au Burundi par les temps qui courent!
    Des embuscades contre des citoyens paisibles, c’est un vrai gâchis.
    Par contre une embuscade contre le dictateur auto-proclamé de Bujumbura, ce serait pas mal. On nous dit qu’il passe son temps à errer entre Gitega et Ngozi; qu’il préfère la voiture et déteste l’hélicoptère. On dit aussi qu’avant de prendre la route il fait bloquer la circulation de la route à emprunter pendant deux heures minimum. Ainsi, dès qu’un route est fermée à la circulation, on est sûr que le véhicule présidentiel va passer d’une minute à l’autre. Attention, il paraît que ça roule très vite, à tombeau ouvert!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s