Qu’est ce qui explique la suspension de l’administrateur de la commune Mukaza ?

https://i2.wp.com/www.rpa.bi/media/k2/items/cache/b567dae5cb7e9adbc0464bd4a5df766b_XL.jpgL’administrateur de la commune Mukaza a été suspendu par le Ministre de l’Intérieur ce lundi 4 janvier 2016. Cette mesure de suspension de Suzanne Ndayisaba cache pas mal de non-dits. Selon nos informations, au-delà des raisons officielles, la suspension par mesure d’ordre de Suzanne Ndayisaba est liée également à son opposition contre les assassinats des personnes opposées au troisième mandat du Président Nkurunziza qui habitent dans les quartiers dits contestataires de la capitale Bujumbura.
 .
Dans une ordonnance du Ministre de l’intérieur Pascal Barandangiye de ce 4 janvier 2016, il suspend Suzanne Ndayisaba de son poste d’administrateur de la commune urbaine de Mukaza. Selon cette ordonnance, Suzanne Ndayisaba est accusée de célébrer les mariages en violation de la loi, de mal gérer les caisses de la commune et d’avoir délocalisé sans autorisation les bureaux de la commune Mukaza en louant des locaux. Selon des sources à la Mairie, l’ancienne administrateur de Mukaza aurait loué des bâtiments pour 4 millions de francs par mois.
 .
Toutefois, des sources au sein du parti au pouvoir CNDD-FDD indiquent que la raison principale de la suspension de Suzanne Ndayisaba est qu’elle est devenue « un obstacle » au plan macabre d’éliminer systématiquement les gens habitant les quartiers qui ont manifesté contre le troisième mandat du Président Pierre Nkurunziza.
 .
Cet ancien administrateur, avait ainsi intercédé à plusieurs reprises en faveur de jeunes hommes par la police et les agents du Service National des renseignements, des jeunes qui devaient sans doute être tués par la suite. Suzanne Ndayisaba aurait témoigné pour plusieurs d’entre eux « invoquant qu’elle les connait bien afin d’obtenir leur libération, ce qui ne plaisait  pas du tout aux concepteurs de ce plan de répression » poursuivent nos sources.
 .
Selon toujours nos sources, Suzanne Ndayisaba, qui est aussi une militante du parti CNDD-FDD, aurait exprimé dans plusieurs réunions son refus de vois assassiner des supposés opposants au troisième mandat.  « Le parti CNDD-FDD a voulu alors se débarrasser d’elle  pour continuer son plan machiavélique » nous indiquent nos sources qui ajoutent qu’au sein du parti au pouvoir, « l’élimination systématique des opposants va se poursuivre et quiconque osera dénoncer sera suspendue de ses fonctions comme l’administrateur de Mukaza ».
 .
mercredi, 06 janvier 2016 09:10, http://www.rpa.bi
Advertisements

2 réflexions sur “Qu’est ce qui explique la suspension de l’administrateur de la commune Mukaza ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s