Erreur de France 3 sur « des images de massacre au Burundi »

https://i2.wp.com/scd.observers.france24.com/files/imagecache/1024x576/article_images/capture%20teaser.PNG


Capture d’écran du reportage de France 3, montrant un extrait de la vidéo présentée à tort comme une preuve de violences au Burundi.

Dans un sujet diffusé mercredi 13 janvier dans le programme le Grand soir 3, la chaîne de télévision France 3 a présenté des extraits d’une vidéo extrêmement violente comme ayant été tournée en début de semaine au Burundi. Or, il apparaît que la vidéo est plus ancienne et que la langue qui y est parlée est le hausa, pratiqué en Afrique de l’ouest et non au Burundi.

France 3 a obtenu ces images auprès de l’avocat belge Bernard Maingain, spécialiste du Rwanda et du Burundi. Dès le début du sujet (voir la vidéo ici), intitulé « Preuves d’exactions au Burundi », le commentaire affirme qu’elles ont été tournées il y a « deux jours », soit le 11 janvier. Or, une vidéo dont elles sont extraites a été postée sur YouTube le 22 décembre 2015. Elles datent donc au moins d’il y a trois semaines. Ces captures d’écran, réalisées à partir de la vidéo postée sur YouTube, correspondent exactement aux images diffusées par France 3.

https://i1.wp.com/scd.observers.france24.com/files/imagecache/observers_portrait_width/rfi_multimedia_element_image/capt%202.PNGCapture d’écran de la vidéo postée le 22 décembre sur YouTube. Une des vicitmes est prise par les pieds pour être jetée dans une petite fosse, la même image est visible au début du reportage de France 3.

Deux des vicitmes sont allongées. Ce plan extrait de la vidéo YouTube est visible dans le sujet de France 3, le short jaune de la vicitme et le tshirt bleu du bourreau permettent aisément de l’assurer.

Un des bourreaux au t-shirt bleu frappe une des victimes. Cette capture d’écran de la vidéo YouTube, cette image est visible dans le sujet de France 3.

Par ailleurs, France 3 affirme que les images ont été tournées à Karuzi au nord-est de Bujumbura. « L’horreur absolue. Trois jeunes opposants [au pouvoir burundais] assassinés, égorgés et émasculés par des bourreaux enthousiastes » dit le commentaire de la vidéo, qui ajoute que les scènes ont été filmées « sur un terrain appartenant au parti du président burundais ».

Or plusieurs de nos Observateurs au Burundi sont formels : la langue que l’on entend dans la vidéo n’est pas du kirundi, la langue officielle et majoritaire du Burundi. France 24 a pu identifier la langue parlée : il s’agit du hausa, une langue usitée notamment au Nigéria et au Niger, à des milliers de kilomètres du Burundi. Il y a donc très peu de chances que cette scène ait été tournée à Karuza, sur un « terrain du parti au pouvoir « , comme l’indique le sujet diffusé par la chaine française.

Violences quotidiennes

Contacté par France 24, Bernard Maingain explique avoir dit à France 3 qu’il avait reçu ces images « 48 heures auparavant » mais ne pas avoir affirmé qu’elles avaient été tournées le 11 janvier. Il ajoute : « ma source au sein de l’armée burundaise m’a dit avoir reçu ces images d’une personne se trouvant à Karuzi, et qu’elles étaient montrées dans le cadre de l’entraînement des Imbonerakure [milice de jeune ultra violente favorable au régime de Pierre Nkurunziza] à Karuzi.

« J’ai donc d’abord supposé qu’elles avaient été tournées là-bas. Plus tard dans la soirée de mercredi j’ai été informé que la langue utilisée dans le vidéo n’était pas le kirundi, et j’ai donc douté que les images aient été tournées au Burundi » dit-il. Bernard Maingain ajoute ne pas avoir affirmé à France 3 que les images avaient été tournées à Karuzi, et avoir incité la chaine à en vérifier l’origine. L’avocat assure n’avoir jamais mentionné à France 3 que les personnes torturées étaient des opposants au pouvoir burundais.

La rédaction en chef du Grand Soir 3 ne s’est pas encore exprimée sur le sujet. Nous publierons leur réaction si elle nous parvient.

Dans l’après-midi de jeudi, la présidence burundaise a affirmé qu’elle comptait « porter plainte « contre la chaîne française et Bernard Maingain, sans préciser le motif juridique.

Il reste qu’à la fin du sujet de France 3, l’historien David Gakunzi estime que « chaque jour dans tout le pays, on enlève des jeunes, on les torture, on les tue, on les mutile. Cela est fait par des miliciens ou la garde présidentielle ». Cette analyse correspond à une réalité que confirment nos Observateurs depuis plusieurs mois. Depuis la tentative avortée de coup d’Etat le 13 mai, contre le président Nkurunziza, lequel a finalement été réélu pour un troisième mandat en juillet, les exactions, y compris contre des civils, sont quotidiennes au Burundi, comme nous le relatons régulièrement.

14/01/2016, http://observers.france24.com/fr

Publicités

9 réflexions sur “Erreur de France 3 sur « des images de massacre au Burundi »

  1. Muragwaye mu mitwe! Nimwiyambure agashambara mwibaza ngo amakuru azozana amahoro . Les montages fausses ne font que aggraver la situation. Chercher d’ abord a vous assoir ensemble et regler vos problemes.
    Crier au genocide ne chargera rien. Le sois disant communaute international n existe qu en nom.
    Merci

    J'aime

  2. GENOCIDE NI UKUVUGA IKI???? KO DD YATANGUYE KWICA ABAHUTU BATAVUGA RUMWE KUVA MURI 2007 GUSHIKA MURI 2014 DONC IMYAKA INDWI YOSE HAPFA ABAHUTU GUSA KO MUTIGEZE MUVUGA KO ARI GENOCIDE?????

    J'aime

  3. Burundais, il n’ya pas de génocide au Burundi, en Kirundi on dit  » ntakubandanya musongera isibe, kandi muriko murimaramaza kw’isi mu tukisha igihugu canyu, igihugu cabavyaye ntasoni mbega. Ntanakimwe bizobamarira muriko murerekana ibitarivyo.

    J'aime

  4. Mr. Nkurumbi Bonis,
    Vous allez montrer les fausses communes parce que vous savez bien là où se trouvent ces fausses parce que vous les avez creusé, vous avez tué les gens et enfin vous les avez mis dans ces fausses communes.
    Les enquêtes doivent commencer avec toi!

    J'aime

  5. Ariko les cndd-fdd baratwengeje nukuri! Porter plainte nico kintu babonye ko cokwihutirwa?

    Mbega ko ataco bavuga kuvyerekeye les autres vidéos et photos qui circulent depuis bientôt 8mois? Itandukaniro riri hehe? Nabo ngo bararonse abo bitwarira. Mbega Adolphe Nshimirimana, igihe yicwa ko ata panic nkiyi bagize? Ntawatubwiye ko même une plainte contre X igiye kugirwa.

    La délégation ya ONU izoza ino iwacu irafise leurs sources et leurs informateurs bikwiriye, l’ONU n’a pas besoin des preuves données par Maître Maingain,et celui-ci n’a pas besoin de mentir pour attirer l’attention de qui que ce soit, il a déjà montrés assez de preuves et témoignages. D’autres sont sûrement en cours(« Last Minute » = ce qui sortira au bon moment).

    Cndd-fdd igomba kumenya que la visite des représentants de l’ONU N’EST QU’UNE FORMALITE DIPLOMATIQUE; CAR LEUR DECISION A DEJA ETE PRISE. Souvenez-vous du rapport qui avait fait fuite et donnez-vous une réponse.

    Mbega kuvyerekeye irya rapport ya ONU, la présidence ko ata tanganzo yatanze nkiryo?

    S’en prendre à Maître Maingain dit beaucoup(urubuze …ruvumbukana…).

    J'aime

  6. la question de la langue  » HAUSA » implique peu! les miliciesn INTERAHAMWE , les FDLR venus pour appuyer les miliciens IMBONERAKURE de nkurunziza parle ces langues là , car ils voyagent tout le continent ! ces images sont réelles car cette m^me scène a eu lieu à Nyakabiga et musaga où plus de 200 jeunes ont eu le sors pareil !

    il faut tout simplement enquêter à base de ces images !

    J'aime

  7. si le gouvernement porte plainte et que la France parvient à montrer d’autres images similaires même si ça ne date pas du 11 janvier 2016, que dira Bujumbura ? car , je suppose, ce ne sont pas les preuves qui manquent; nous sommes près à montrer la fausse communes où le pouvoir à enterrer plus de 200 jeunes tutsi tués le 11 au 12 décembre 2015 soit disant que ce sont eux qui ont attaqué les camps militaires. ces fausses communes se trouvent à kanyosha ( mairie), dans le cimetière se trouvant derrière l’Eglise Catholique de kanyosha! le génocide est bel et bien en cours au Burundi!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s