Les FOREBU fustigent le communiqué du CPP Edouard Nibigira

cpp_nibigira_edouard_dgpc_et_p

Commissaire de Police Principal (CPP) Edouard Nibigira

Le communiqué lu récemment par le Commissaire de Police Principal (CPP) Edouard Nibigira, au nom du Général-Major Godefroid Niyombare, pour le compte des Forces Républicaines du Burundi (Forebu), continue de susciter beaucoup de commentaires contradictoires au sein de l’opinion, tant au niveau national que dans la diaspora burundaise. Si pour beaucoup d’observateurs non avisés, les Forebu décident désormais d’avancer à visage découvert, un autre son de cloche retentit dans les milieux proches de ce mouvement rebelle. A en croire un haut gradé de ce mouvement, positionné dans les bananeraies du Burundi profond, « il s’agit, ni plus ni moins, d’une stratégie de positionnement par rapport aux prochaines négociations, choisie par les auteurs de ce communiqué. »

Un chef rebelle doit être un combattant sur terrain

Dans cette logique, poursuit ce chef rebelle, « le Général-Major Godefroid Niyombare a joué une mauvaise carte, inopportune et le discréditant sensiblement au niveau de la troupe ! Même si nous n’avons pas encore toutes les preuves qu’il serait parmi les véritables auteurs de ce communiqué. » C’est en tout cas, l’idée générale ressortie dans les causeries morales organisées en urgence, après la diffusion de ce communiqué. Pour les Forebu, « il ne sert à rien de multiplier des communiqués et publier des noms des instances dirigeantes du mouvement, de manière non consensuelle, sans encore peaufiner toutes les stratégies efficaces susceptibles de renverser dans les plus brefs délais, Pierre Nkurunziza et son 3e mandat. Avant de s’autoproclamer leader des Forebu, poursuit ce chef rebelle, il faut impérativement se transformer en combattant, aller sur terrain et connaitre réellement les motivations profondes de cette lutte politico-militaire contre le 3e mandat !»

Visiblement, il s’agit d’un clin d’œil lancé en direction de ceux qui veulent diriger les Forebu de l’extérieur, avec leur carte de réfugié dans la poche. Une manière aussi de désavouer totalement ce communiqué lu par le CCP Edouard Nibigira ! Pendant ce temps, d’après nos informations recueillies dans les corridors de la présidence de la République et au sein de l’Etat-Major Général de la FDN, ce communiqué attribué au Général-Major Godefroid Niyombare aurait un autre objectif. Il sonnerait comme une diversion machiavélique, orchestrée contre les instances gouvernementales de sécurité, en vue de permettre une avancée sur terrain, des rebelles des Forebu.

Pour un officier du bureau en charge de renseignement militaire (G2) au sein de la FDN, « personne ne peut prendre au sérieux ce communiqué pour l’instant. Il nous faudra du temps, quelques jours, pour analyser effectivement tous ses contours. » Selon une autre source, au moins deux officiers cités dans ce communiqué, ne seraient pas de connivence avec les Généraux Godefroid Niyombare et Edouard Nibigira dans leur démarche biaisée! C’est le cas notamment du Colonel Jules Ndihokubwayo, présenté par ce communiqué, comme le Chef d’Etat-Major des Forebu. Il a tenu à démentir formellement sur son compte facebook, son appartenance aux Forebu. « A ceux qui croient pouvoir faire adhérer quelqu’un à leur idéologie par force, ils se trompent fort et misérablement. On se range derrière quelqu’un de sa propre volonté et non par force, » a rappelé le Colonel Jules Ndihokubwayo. Il en est de même du Lieutenant-Colonel Edouard Nshimirimana qui n’a jamais été contacter par les auteurs de ce communiqué, pour occuper le poste dans lequel il est « nommé ! »

A la question de savoir pourquoi la FDN doute sur le sérieux de ce communiqué, notre officier du G2, lui-même ancien rebelle, nous répond en ces termes : « nous sommes persuadés, depuis longtemps, avec des preuves à l’appui, que le Général-Major Godefroid Niyombare et le CCP Edouard Nibigira, n’ont pas du tout une quelconque influence chez les Forebu. On voit très mal comment ils seraient parmi les principaux dirigeants de ce mouvement, connu pour recruter principalement les vieux loups de la guérilla, ainsi que des militaires expérimentés, issus des ex-Fab. A notre connaissance, ce n’est pas le cas pour le Général Edouard Nibigira, encore moins pour son ami, Godefroid Niyombare. Ce dernier serait d’ailleurs considéré, comme tué dans sa fuite, après l’échec de son coup d’Etat de mai dernier.»

Le seul médicament efficace contre le 3e mandat

Mais qui commande réellement les Forebu ? A cette question, la réponse d’un haut gradé de ce mouvement est sans équivoque. « Ce qui est important pour nous et pour tout le peuple burundais, ce n’est pas le nom du commandant en Chef de notre mouvement. Ni de son Etat-Major. Notre mission est de multiplier et coordonner nos sorties militaires, nos contacts politiques et nos rencontres diplomatiques, sans faire des bruits ni procéder par des revendications fantaisistes. Au moment opportun, nous allons vous annoncer les noms de nos dirigeants. Chaque combattant connait son chef et ses missions. Et jusqu’à présent, la chaîne et notre unité de commandement sont religieusement respectés. La discipline est de rigueur au sein de nos troupes. Nous nous félicitons simplement du communiqué lu par le CCP Edouard Nibigira. Il nous a permis de démasquer à temps, ceux qui veulent exploiter à leur propre profit, notre lutte. Cela ne peut que renforcer Pierre Nkurunziza et sa clique. »

Sans s’écarter complètement de la recette des négociations avec le gouvernement illégal, illégitime et terroriste du despote Pierre Nkurunziza, ces rebelles promettent d’intensifier la lutte armée, « le seul médicament efficace contre le 3e mandat, » selon toujours ce chef militaire des Forebu. « Nous pouvons toujours appuyer sur les deux pédales, les négociations et la lutte armée. Elles ne sont pas incompatibles. Nous nous concentrons sur tout ce qui peut faire partir Nkurunziza et alléger la souffrance du peuple burundais dans les meilleurs délais, » poursuit ce haut gradé de la rébellion. Quant aux pourparlers intérieurs initiés par le pouvoir de Bujumbura, « ils ne sont pas inclusifs et laissent sur le trottoir, les vrais leaders de l’opposition politique et de la société civile burundaise. Ils ne sont que stériles, » constate ce leader de la rébellion.

« Des Hommes d’actions qui agissent en Hommes de pensée »

Les Forebu fustigent aussi le despote Pierre Nkurunziza et le Cndd-Fdd dans leur discours laissant entendre que la Paix règne sur une bonne partie du territoire nationale. Un discours qui sert souvent à la consommation internationale. A en croire ce chef rebelle, « au-delà de tous ces cadavres ramassés chaque matin à Bujumbura et ailleurs dans le pays, l’instabilité sécuritaire du Burundi, l’absence de la paix et la monstruosité de ce 3e mandat se mesurent par le nombre des prisonniers politiques, celui des déplacés intérieurs, ainsi que la qualité des exilés politiques et l’importance des réfugiés burundais, traversant régulièrement nos frontières vers les pays de la sous-région. Sans oublier naturellement, l’effectif toujours croissant des militaires et des policiers rejoignant les rangs de notre mouvement, avec leurs armes et leurs munitions ! D’ici peu, Pierre Nkurunziza ne restera qu’avec ses milices. Et un petit noyau de militaires et de policiers qui n’ont plus où aller, compte tenu de l’importance de leurs crimes, liés à ce 3e mandat illégal et illégitime !»

Quoi qu’il en soit, le communiqué lu par le CPP Edouard Nibigira n’a produit qu’un feu de paille. Considéré comme une grimace ridicule dans les rangs des Forebu, cette action attribuée à tort ou à raison au Général-Major Godefroid Niyombare, aura également, accouché d’une souris dans les milieux gouvernementaux. Peut-être qu’il s’agissait d’un amuse-gueule pour accueillir la délégation onusienne du Conseil de Sécurité. Pourquoi pas d’un apéro à la Médiation ougandaise, avant les prochaines négociations ?

Le peuple burundais est trop fatigué

Ce qui est certain, le peuple burundais est trop fatigué de ces communiqués indigestes, de ces déclarations irréfléchies et inopportunes ! Pour paraphraser le leader panafricaniste ghanéen, le Dr Kwamé Nkrumah, nous avons aujourd’hui besoin des rebelles qui « pensent en Hommes d’actions et agissent en Hommes de pensée, » avec moins des tapages médiatiques, mais plutôt, avec beaucoup d’opérations sur terrain pour réhabiliter la Constitution et l’Accord de Paix d’Arusha (Tanzanie) pour la Paix et la Réconciliation Nationale.

Le reste n’empêche pas ce 3e mandat illégal, illégitime et terroriste du despote Pierre Nkurunziza, de continuer ses atrocités inhumaines, dégradantes et criminelles. Voilà pourquoi le despote Pierre Nkurunziza occupe toujours illégalement, le palais présidentiel du Burundi. A bon entendeur salut !

« La Patrie ou la Mort, nous vaincrons ! Malheurs à ceux qui bâillonnent le peuple ! »

Thierry Ndayishimiye

Advertisements

8 réflexions sur “Les FOREBU fustigent le communiqué du CPP Edouard Nibigira

  1. Je voudrais préciser ce qui suit à l´endroit de la personne qui se nomme SOLUTION. Je ne sais pas si tu es rangé ou pas mais c´est gênant de causer avec une personne qui cache son visage. Nonobstant, ce que j´ai dit n´est qu´une simple analyse de l´article de Thiery Ndayishimiye dans le font et la forme. Chose sur est que je veux que Nkurunziza parte et laisse les politiciens parler au peuple sans menace de mort par les terroristes de Nkurunziza. Je voudrais aussi que mon analyse soit un conseille à ceux qui voudraient donner conseille pas à Nkurunziza, consciemment ou inconsciemment, mais à ceux qui pensent, cherchent, et sont à l´œuvre pour le faire. Je ne sais pas si Alexis Sinduhije dispose des combattants sur terrain car il n´est pas à moi de le dire à sa place pour conclure qu´il y a mésentente entre lui et Niyombare. Et l’article de Thiery Ndayishimiye ne s´ai pas penché sur un conflit quelconque entre les deux personnalités que je respecte pour leur différents engagements au service de notre nation. Au cas ou il y aurait un quelconque conflit dont tu serais au courant, il ne servirait pas à grand-chose de le dire à nous qui espèrent le salut en leurs œuvres, encore moins aux combattants sur terrain dont ce genre d´affirmations risquent de désorganiser. Plutôt puis ce que tu prétends le savoir, je te conseillerais de les approcher et de leur faire discrètement tes honorables suggestions et ne pas en faire des lamentations. Impliques toi plus discrètement comme nombreux le font, faits quelque chose au lieu de faire des critiques destructives. Deviens actif, si non, il n y a que ceux qui font quelque chose qui font des erreurs. Rangeons nous derrière celui qui a une vision qui nous semble claire et salvatrice au lieu de nous tenir en observateurs non concernés et médisants.

    J'aime

  2. Nama mvuga ko les rebellions à la burundaise font pitié depuiis FNL , PALIPEHUTU, CNDD, FDD; aucun district de 30 gendarmes bari bwigere bafata mu Burundi atari ugutegera les bus bagasobanuramwo abo badashaka bakaniga , abandi bakabareka bakabandanya urugendo. Mbarira umusozi umwe mu Burundi bari bamaze gufata. None izo rebellions zubu nazo zisimbiye ku ma reseaux sociaux avec des déclarations inutiles au lieu de stopper la machine repressive de la police et d’ une partie de l’armée. Le FPR , le 1-10-1990, nta numwe yarazi ko ibaho kugeza iyo taliki. Même après, aucune déclaration de leur part n’ avait jamais été entendue jusqu’à la prise de KIGALI. None les fameuses rebellions burundaises lancent des déclarations sans qu’ils aient au moins annexé , ne fut-ce qu’une seule colline burundaise . Pourtant, le FPR avait commencé à annexer une partie frontaliere avec Ouganda et s’y sont installés. Curieusement , ces rebelles burundais disent qu’ils sont établis a Bujumbura rural, ; warabonye rebellion ivuga aho icumbitse? Ndashimiye ivyo iyi commentaire ya Tubayabande yanditse ati: aho gutera ama camps 3 yose le 11 decembre 2015 , pourquoi ne pas se concentrer sur un seul camp isolé de l’intérieur du pays au lieu d’attaquer ceux de la capitale? warabonye rebellion itangura kurwanira muri capitale y’igihugu ata n’umusozi n’umwe wo hagati mu gihugu irafata? c’est de la farce. Warabonye rebellion itagira lieu de repli au cas où son ennemi le repousse? FPR yarifise l’Ouganda pour se replier en cas de difficultés. namwe muri hagati mu gihugu , au milieu de 40.000miliciens imbonerakure et FDLR , la police , militaires, S’ils vous encerclent ,où est ce que vous vous replieriez , si réellement vous existez sur terrain, bien sûr? Arrêtez, s’il vous plaît de remuer le couteau dans la plaie déjà faiche du peuple burundais avec vos déclarations.
    elles ne réduisent en rien la douleur de notre jeunesse en phase terminale d’execution par la machine à tuer. Pourtant la rebellion de notre voisin du nord, le FPR devrait vous servir d’exemple, de comment ils sont arrivés au pouvoir. Arrêtez, svp, arretez ces declarations. on n’a pas besoin de connaître les leaders de vos mouvements , on a besoin des faits. les declarations auront leur temps. Le FPR a fait la premiere declaration une fois arrivé au pouvoir a KIGALI puisqu’ils pouvaient échouer sur terrain apres les declarations . c’est pourquoi ils ont préféré la prudence en évitant les declarations : car, On ne vend pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué. À bon entendeur, salut !

    J'aime

  3. Yewe NDIBARUYE JEAN, tu parles comme si tu étais NIBIGIRA lui meme! A voir les declarations du RED TABARA par un inconnu du nom de David Ihotorirwa, et on ajoute les analyses de RUKINDIKIZA, et enfin Thierry NDAYISHIMIYE, il est tout à fait clair de conclure ce qui suit:
    1. Le groupe qui a attaqué le 11 a été divisé en deux: FOREBU et RED-TABARA!
    2. Mais la vraie réalité est la division NIYOMBARE/SINDUHIJE;
    3. Les officiers sur terrain des deux côtés FOREBU/RED qui normalement se connaissent ne veulent pas de cette division car ce sont eux qui souffrent!
    4. D’où, cette analyse de Thierry qui, diplomatiquement, essai de conseiller (GUKEBURA) les leaders politiques en « zone de comfort », de ne pas diviser les combatants au profit du CNDD-FDD! Rien à voir avec Buyoya!
    5. Et quand est-t-il des autres mouvements armés basés au Congo? Est ce que FOREBU et/ou RED s’autosuffisent? Car on a le même scenario, les combatants eux se connaissent et aimeraient travailler ensemble, mais sont divisés par les politiciens qui font des calculs politiques!

    Bref, on commence à sentir la volonté des politiciens y compris le CNARED, FOREBU…:
    1. Négociations d’Arusha entre CNDD-FDD/CNARED/FOREBU,…
    2. Entente et transition CNDD/FDD-CNARED
    3. Nouvelles elections et victoire du duo CNDD-FDD / FNL-Rwasa;
    4. Les FOREBU et les putshistes retournent au travail, et on oubli 2015!

    Hum, et la situation reste inchangée à part les alliances régionales! Qui vivra verra!
    J’encourage Thierry à kubandanya ukebura!

    J'aime

  4. On ne combat pas le visage voilé car la lutte n´est pas seulement au maquis, il doit être partout pour être totale, globale et obtenir un maximum de chances d´aboutir à la victoire. Il est bon alors de se ranger derrière celui dont on connait la bravoure et l’empathie. Je comprends que cette article de Thierry Ndayishimiye soit un discrédit. A le voir de prêt, c´est une commande qui sert qu´à démoraliser et décourager ceux qui enfin commençaient à espérer et voir leur salut s´approcher. C´est pour leur dire attention, n approchez pas et surtout ne soutenez pas, en d´autres termes attendaient toujours pour qu´on en tue d´autres innocents sans secours. En grande partie, il apparait nettement qu´il a été inspiré par une personne qui ne voudrait pas que le Général Niyombare Godefroid soit à la tête des FOREBU pour des raisons propres aux intérêts de cette personne contactée par l´auteur ce qui est légitime, et que d´autres vérifications ont été dangereusement faites au prêt des personnes proches à Nkurunziza. Etrange nést ce pas ! Peut-être que cette personne aurait aimé voir le Major Buyoya ou un de ses garçons de course à la place de Niyombare. Mais pour ´des raisons d´actualité et de lutte pour que notre nation recouvre la paix, il ne sert à rien de servir les nostalgiques qui par ailleurs sont responsables de la situation dans laquelle notre pays se trouve pour le moment. Faisons preuve de retenu et laissons les autres essayer, ne leur mettons pas les bâtons dans les roux. Des articles du genre retardent la révolution, découragent le dévouement, dispersent les combattants, brisent les soutiens, et favorisent l´ennemie. Réfléchissons avant de diaboliser. A qui servons nous ?

    J'aime

  5. On ne fait pas la guerre en silence. On ne demande pas de soutien à un mouvement qui n’ a pas de chef et qui est muet sur ce qu’ il fait.
    Cela serait une escroquerie d’ une bande organisée.
    Remarquons aussi que n’ importe qui peut mettre la photo et le nom d’ une autre personne et écrire et démentir ce qu’ on veut.
    Malheur à ceux qui ne font pas d’ analyse du texte ou du discours. La source d’ information est très importante.

    J'aime

  6. Je suis de plus en plus convaincu que le FOREBU est téléguidé par Nkurunziza lui-même et que certains militaires professionnels membres de ce mouvement et qui ne rêvent qu’à sauver le pays du chaos, sont tout simplement tombés dans le piège des Bunyoni et autres Nyamitwe. L’attaque simultanée des camps militaires aurait ainsi été planifiée et coordonnée par ceux-là mêmes qui voulaient trouver un prétexte en vue du massacre de centaines de jeunes civils et àutres militaires tutsi dans les casernes. Si ces attaques visaient l’approvisionnement en armes, il aurait été facile de concentrer l’attaque sur un seul camp militaire isolé quelque part à l’intérieur du pays. Uwarushe ntaruhuka!!!!!!!!

    J'aime

  7. Ces declarations sont soit motivees par le pouvoir en place ou l’opportunisme de certains qui ont entendu la declaration de Kiyonga que le dialogue doit inclure les rebelles! La classe politique Burundaise est pourue depuis Micombero et je ne suis pas surpris de ce comportement ( Akari mu ba civils niko kari mu basoda). Abarundi barapfuye bufuni na buhoro bazire ubukunzi bwinda bwabanyepolitike. Nouvelle info: Gen. Niyombare serait un mythe? Il n’est plus???? Ntaco bihindura kuko les rescapes doivent se tailler un avenir! Rwagasore yarishwe igihugu kiabandanye nabi nabi, imbunuza ziravuka, Ndizeye yarishwe igihugu kirabandanya nabi nabi, abamwishe baratarika ngo nabo babaye abantu bubashwe. Ndadaye yarishwe, abandi bahutu bararwana kugira bikureko intwaro yagahoto ibakumira! Dans l’entre-temps igihugu cariko gitobera indura zamakari menshi none zatokombeje igihugu! Zirica ata kinya, zirasokora n’imitima yabamaze gupfa! None aho mubona za declarations, za dialogue, za negociations arivyo bikenewe? Banza muhagarike izo ndura niho muzovuga tugashime! Vous nous jugerez a nos actes et votre satisfaction sera la notre! Yari yarababwiye umuganwa atari umugani Rudoviko Rwagasore! Nous ne sommes pas satisfaits! A luta continua!

    J'aime

  8. Jewe Ndababazwa nimirwi yigira imirwi atariyo murafuma mureka kutumena amatwi.gabanya akarimi mukomeze ibikorwa.mujeri Nkurumbi yirirwa arica abanyagihugu. Namwe not mugomba kumurwanya. Naheze igihe kinganiki umurwi uvutse? Abantu bamaze umusi bicwa na mujeri ibamara muriko mukora iki? Kuvuga gusa kugira tubahayagize ko mwagize umurwi Uraziko urakora turiko turicwa.murafuma muhira hanyuma mwicare mureke mujeri Nkurumbi itumare muraba. On en a assez avec lea blabla.merci

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s