Au moins huit policiers périssent dans une attaque armée à Jabe

https://i2.wp.com/www.rpa.bi/media/k2/items/cache/75505b88ea9e360c587f56225dfdb627_XL.jpgLes habitants du quartier JABE ont passé une mauvaise nuit ce mardi 26 janvier 2016. Un concert de tirs mélangés aux explosions de grenades a rythmé la nuit depuis 20 heures. Les habitants de Jabe parlent d’au moins 8 policiers morts lors d’une attaque armée que revendique  le groupe rebelle de RED-Tabara. La police ce mercredi matin a arrêté des jeunes hommes.

Depuis 18 heures de ce mardi, la population de JABE  était inquiète de l’incursion de policiers dans leur quartier. Des appels téléphoniques se succédaient pour alerter les amis et connaissances de leur présence dans le quartier. Les premiers tirs  mélangés aux explosions de grenades ont commencé vers 20 heures, comme le témoigne ces habitants qui ont passé une mauvaise nuit.

Ce mercredi matin, comme continue à le dire ces habitants traumatisés, ils ont vus 8 policiers étendus, morts, avant qu’ils ne soient évacués par leur collègues tout comme d’autres blessés rassemblés la nuit de ce mardi durant les tirs. «  Ce sont les policiers qui ont commencé à tirer tout en ignorant contre qui  ils se battaient. Le matin au quartier 2 près de l’endroit dit MUTOYI nous avons vu 8 corps de policiers tués la veille avant d’être évacués par un Pick-up de la police. Le quartier était bouclé depuis tôt le matin de ce mercredi » affirme un témoin de la scène à Jabe.

Concernant cette attaque revendiquée via son compte Twitter par la nouvelle rébellion qui se nomme RED-Tabara, celle-ci donne cependant une version différente des habitants : « 21 policiers sont morts dont 4 sous les balles de RED-Tabara mais 17 autres tués par les collègues de la police qui sont venus à leur renfort » lit-on sur ce Tweet.

 Les bourreaux de JABE et Musaga identifiés.

Le matin de ce mercredi, tout le quartier JABE surtout le quartier 2 qui est était le foyer de ces tirs nocturnes a été bouclé par la police. Les jeunes garçons et des hommes ont été arrêtés par la police mais relâchés par après. Selon des témoins, le lieutenant-Colonel Darius Ikurakure et le Commandant Guillaume Magorwa, très cités dans de nombreuses cas d’exactions, étaient aux commandes des opérations d’arrestations : « ils ont arrêté beaucoup de jeunes, je ne connais pas leur nombre mais certains sont déjà au SNR et d’autres je ne sais pas où ils ont été emmenés. Le lieutenant-colonel Darius se promène dans notre quartier dans son pick-up et le commandant Magorwa fait la pluie et le beau temps ici chez nous. Nous sommes inquiets du traitement que le gouvernement nous fait subir » se plaignent ces habitants.

A Musaga, un homme égorgé a été retrouvé

Dans la zone Musaga de la commune MUHA, un jeune homme a été retrouvé mort sur la 1èreavenue près de l’Eglise Pentecôte du quartier à côté de la rivière Nyakizu. La victime était un rabatteur de bus de la ligne Bujumbura-Jenda du parking de Musaga. Là aussi, la police a arrêté un certain Amédé et un élève qui se rendaient aux cours. Cet habitant de Musaga déclare avoir reconnu la victime : « il a été ligoté et égorgé, la tête et les autres membres de son corps séparés. Il est originaire de Rusaka province Mwaro. Il a été tué ailleurs et son corps jeté ici » termine notre source de Musaga.

Que ce soit dans la zone Musaga ou dans le quartier Jabe, les habitants de ces quartiers dits contestataires du troisième mandat du Président Nkurunziza demandent le déploiement de forces d’interventions internationales pour les protéger « car la liste des innocentes victimes de ce troisième mandat va continuer à s’allonger ».

jeudi, 28 janvier 2016 14:56, http://www.rpa.bi/

Publicités

4 réflexions sur “Au moins huit policiers périssent dans une attaque armée à Jabe

  1. Pacifique, ivyo wiyumvira 5% ni vyo. ariko uwutema urwiwe bamutiza umuhoro. uwanka abarundi cane n’abarundi nyene kandi si benshi bonona, benshi ni abononerwa n’akagwi gashira imbere ukwihora, ihonyabwo n’ukudashaka gusangira n’abandi bavukanyi basangiye guteza imbere igihugu.

    J'aime

  2. voilà ce qui est louche: l’arrestation arbitraire des jeunes sous pretexte qu’il ya eu des tirs? si tu n’as pas vu quelqu’un tirer sur toi pourquoi l’arreter?

    J'aime

  3. Ego turumvise ko intambara zari zishushe, mugabo nikuki muca muvuga ngo ni genocide y’abatutsi? Banze mudutohoreze neza ni bande bateye? Mbega ariwewe wokwivuna gute? canke woreka bakakugenza uko bashaka? Intambara ntimuzi ico arico!

    J'aime

  4. barundibarundikazi,bahutu batutsi,ndababwire neza,munyumve kandi muntegere ivyo mbabwira. muri ubu burundi bwacu,twamye turi abantu bameze neza. ivyo ni ukuri ndabishingira intahe. kandi,nubu ndazi yuko harimwo abakiri beza batagiye mubirigito nkivyo turiko turabona.rero,ntimwibaze ngo biva ahandi,umwansi wambere nambere,mube muramenya ko ari umuzungu.kandi si umuzungu uwariwe wese, numuzuingu wumufaransa.umuzungu wumufaransa tumwanke tumwanke nkakanuka.{IL FAUT HAIR ET HAIR LE FRANCAIS.} uwo muzungu niwe ariko aratumarira abana bacu abicishije kuri mujeri mujeri nigikoresho cabo bazungu,arinabo baguma bamushigikiye muriyo manda ya3.muti bivuye hehe?

    1]abo bafaransa,nibo bagirishije entrainement yimbonerakure muri kongokugira uzoryogora wese bamumese nkuko bamye bivugira.abafaransa, nibo baguma baha amafaranga mujeri kugira atumare,kagira agume ananye kurubwo butegetsi,aho hose ngo kugira bazokure kagame.kagame sindamukunda,aruiko murumva igituma abana bacu bariko bahona.

    2]murwanda, murazi yuko habaye ihonya bwoko.kandi iryo honyabwoko ryabaye kubera abafaransa bigishije interahamwe igisirikare kugira bakureho abatutsi babamare.kirya gagize ngo citwa zone turquoise, irya yari uburyo batoye bwuko abahutu binterahamwe bica abatutsi bagira ngo bariko bakingirta abanyagihugu.

    nico gituma,dusavye ko abarundi boooose,bazogume babazanya ko hari umuzungu wumufaransa yaje mumurwi wabazoza ngo baje gutabara abanyagihugu, muzovire hasi rimwe mtubarwanye tuzoba twinjiranywe na shetani nkurumugume mugavye kuko ntawuzi umwanya umusuma azozanana.muirakoze kuguma tugavye.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s