Alternance d’individus !!! alternance de partis !!! alternance d’ethnies !!! Quel fond ???

franckQuand le peuple burundais, la jeunesse en particulier réclame une vision politique !!!! Quand le politicien tâtonne, change de veste, change de place, perd de repère, accuse et se protège !!!!

Chers compatriotes, l’année 1992, le 9 ième jour du mois de mars, a vu le referendum sur une nouvelle constitution qui adoptait le multipartisme politique dans notre pays. Le oui l’emporta sur le non avec 89%, ce qui fit la joie des partisans de La Baule, et d’une certaine manière une imposition au peuple de changer même quand on y comprend rien. Un mécanisme de plus sans que les acteurs en adoptent les risques

Quand je parle de peuple, les uns voudront comprendre les non instruits, pourtant le Mouvement Orange parle de nous les instruits et surtout nous qui nous nommons activistes politiques jeunes ou vieux. Nous qui traitons les autres de bêtes, de paysans.

Avec la même année, nous avons vu la naissance des nouveaux partis politiques à commencer par le PRP, le PP, le RADES, le FRODEBU et le RPB à la suite de l’UPRONA. La liste s’est allongée en 1993 par l’ANADDE, le PL, le PIT, l’ABASA, le PSD, … Juste une multitude d’abréviations en respect de la Constitution mais sans fond d’idées que de façades ethniques. Tout ça pour n’avoir que deux partis à l’Assemblée Nationale dans une logique de pour ou contre Buyoya ou Ndadaye.

Avec l’assassinat du Président Ndadaye et la crise qui a suivi, la société s’est scindé automatiquement en deux pôles hutu et tutsi. En définitive les ethnies que voici sont devenues des macro partis sous lesquels on devait se soumettre sous peine d’être « traître » et traité comme tel. Dans le silence des bons pereux, les méchants déciderent.

Une violence inouie égorgea le Burundi, le privant de ses meilleurs filles et fils, une récidive fratricide, un sacrilège, une honte pour chacun de nous tous. Et ici je sais qu’en me lisant, chacun se dit être victime, mais je vous invite à penser à l’autre à qui vous ne pensez jamais.

Plus de dix ans plus tard par la grâce des négociations et signatures de différents accords sous la houlette de l’imperturbable Mandela ; eh oui, on a CHANGE  d’individus mais pas de Mécanismes, de partis mais pas de Système, d’ethnie mais pas de Pensées, de région mais pas de Règne. Et malheureusement, le Burundi pleure encore au lieu de travailler et d’investir.

Actuellement à entendre toutes les bouches, on sent la fatigue, la peur du lendemain,  et l’envie de s’asseoir s’impose. Cela nous fait plaisir au Mouvement Orange, que toutes les tendances y croient même si elles divergent en vocabulaires : dialogue, pourparler, négociation, … interne, externe, … qu’on aille de l’avant.  Dommage que pour ça, chacun soit capable de tuer, parce que sans place au dialogue, pas de place dans les institutions, et dès lors, tous les coups sont permis au sein des groupuscules des « pro » comme des « contre ».

Chers compatriotes et surtout vous les jeunes, le Mouvement Orange a l’insigne honneur de vous dire qu’aucun dialogue, pourparler, négociation, … ne sauvera ce pays tant que les individus qui y vont, jeunes et vieux, n’auront pas le Respect, la Compassion, … les uns envers les autres pour Comprendre que ce pays appartient à tous ses habitants sans distinction aucune.

Seul, le « leadership » au fond de notre personnalité, peut et pourra sauver ce pays sans aucune nécessité de négocier. La capacité de tendre la main et de comprendre qu’on est rien sans les autres, la création des rendez-vous du donner et du recevoir, la pensée aux dix millions de burundais qu’aux seuls intervenants politiques, la maîtrise de soi et la confiance en l’autre, la remise en question qu’on ne sera pas toujours là, … voilà entre autres les ingrédients d’une réussite possible.

Espérons juste que cette nième assise (probablement longue) entre protagonistes burundais, puisse permettre une absence de violence, et partant une opportunité aux Cultivateurs d’Amour, de faire asseoir leur leadership  plutôt que d’attendre la conversion des incrédules.

Francis ROHERO pour le Mouvement Orange

Publicités

5 réflexions sur “Alternance d’individus !!! alternance de partis !!! alternance d’ethnies !!! Quel fond ???

  1. Cher Francis, votre analyse est vraiment à caractère patriotique. Je penses que grâce à compatriotes comme vous, le Burundi pourra retrouver la paix avec la contribution de toutes ses filles et fils, quel que soit leur tendance. Merci beaucoup pour ce message d’espoir

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s