« Le Monde » demande la libération de ses deux envoyés spéciaux au Burundi

https://i2.wp.com/s2.lemde.fr/image/2016/01/29/768x0/4855828_6_474f_a-gauche-le-photographe-philip-moore-a_51d2e0c26e77d6d7d8f9992625d90ced.jpgLe Monde a appris, jeudi 28 janvier au soir, l’arrestation de ses deux envoyés spéciaux au Burundi, Jean-Philippe Rémy, 49 ans, et le photographe Philip Edward Moore, 34 ans, de nationalité britannique.

D’après nos informations, ils ont été interpellés à Bujumbura dans l’après-midi de jeudi par les services de sécurité burundais alors qu’ils rencontraient des opposants. Dans la soirée, un porte-parole de la présidence a confirmé publiquement leur arrestation.

Le Monde demande la libération immédiate de ses deux envoyés spéciaux. Jean-Philippe Rémy est entré légalement dans le pays le 19 janvier et Philip Edward Moore le 21 janvier. Ils étaient tous deux munis de visas et ne faisaient qu’exercer leur métier en rencontrant toutes les parties concernées par les tensions en cours au Burundi.

Par Jérôme Fenoglio (Directeur du « Monde »), LE MONDE Le 29.01.2016 à 09h31

Publicités

Une réflexion sur “« Le Monde » demande la libération de ses deux envoyés spéciaux au Burundi

  1. Mukunda ku niga, abo bazungu bobo bazo bahumira, mugabo ko atari Abatutsi, canke Abahutu » badakora neza »,ngira muzo barekura, aha mbwira les génocidaires CNDD – FDD

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s