Beate Klarsfeld accuse le Président Nkurunziza de « dicter » lui-même les tueries

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/f1/Beate_Klarsfeld_(Dresden_2012)_3.jpg

Beate Klarsfeld, Ambassadrice honoraire et envoyée spéciale de l’UNESCO pour l’enseignement de l’Holocauste et la prévention du génocide

Après une mission de travail au Burundi, l’Ambassadrice honoraire et envoyée spéciale de l’UNESCO pour l’enseignement de l’histoire de l’Holocauste et la prévention du génocide livré sur la radio de l’ONU ses impressions. Beate Klarsfeld, réputée dans la traque aux nazis, affirme qu’il existe bien des milices au Burundi au service du pouvoir et accuse le Président Nkurunziza d’entretenir ces milices qui tuent des populations civiles.

Il s’agissait de la première mission pour l’Ambassadrice honoraire et envoyée spéciale de l’UNESCO pour l’enseignement de l’Holocauste et la prévention du génocide. Selon Beate Klarsfeld, dans une interview accordée à la radio des Nations Unies, ce qu’elle a vu sur place à Bujumbura « confirme tout ce qu’on lit dans la presse ». Cette spécialiste dans la traque des nazis dit avoir rencontré plusieurs responsables au sein du pouvoir : « le message des autorités était le même : nous sommes innocents, il y a une révolte ici chez nous, c’est eux qui tuent » rapporte Mme Klarsfeld

Mais l’Ambassadrice honoraire ne semble pas avoir été convaincue. Elle explique avoir rencontré de nombreuses autres personnes membres des associations qui ne sont pas d’accord avec ce que fait le Président Nkurunziza, vu de nombreuses photos relatant des faits qui se déroulent à Bujumbura. Beate Klarsfeld indique aussi : « même dans la capitale quand vous vous promenez vous voyez la pauvreté. J’ai participé à une fête pour les enfants en difficulté et j’ai vu une pauvreté insupportable. Au Burundi, 60% sont des jeunes de moins de 14 ans ».

La spécialiste dans la traque des nazis ne mâche pas ses mots et accuse directement le Président Pierre Nkurunziza de semer la division et de tuer : « un Président qui tue et qui essaie de mettre les tutsis contre les hutus pour créer un problème en disant ‘’c’est eux qui s’entretuent’’. Mais c’est lui qui dicte les tueries !! ».

Beat Klarsfeld s’inquiète aussi du mutisme des autorités face à toute demande de dialogue. Elle met en doute également l’efficacité de l’entourage du Président Nkurunziza à pouvoir le convaincre car étant eux-mêmes surveillés : « son entourage, ce sont des gens qui peut-être aussi ne sont pas d’accord qu’il organise les tueries. La campagne est surveillée pas sa police. On voit la milice dans la ville : il y a les uniformes bleus avec eux des jeunes. On ne sait même pas qui tue dans la rue. C’est la milice ou des individus qui agissent au nom du gouvernement ! » poursuit l’envoyée spéciale de l’UNESCO pour l’enseignement de l’Holocauste et la prévention du génocide.

Mme Klarsfeld regrette que ce soient les populations les plus pauvres qui soient les plus victimes. Elle dénonce aussi l’inaction des dirigeants africains face au drame qui se joue au Burundi et propose l’intervention d’une « police internationale » de l’ONU : « vous voyez les pays africains disent ‘’oh là c’est pas la peine d’y aller, le président a dit que s’ils arrivent on va les chasser’’. Il faut quand même une force qui ne demande pas au Président pour dialoguer. Il ne va pas dialoguer ! Il a son point de vue et aussi longtemps qu’il pourra tenir le pouvoir, il le tiendra ! » conclut-elle.

bSelon l’ONU, plus de 450 personnes ont déjà été tuée depuis le début de la crise déclenchée avec l’annonce du Président Nkurunziza de vouloir briguer un troisième mandat. Mais le nombre de victimes serait largement supérieur car de nombreuses disparitions forcées sont régulièrement dénoncées. Aussi, plus de 250.000 se sont réfugiées dans les pays de la sous-région.

mardi, 02 février 2016 09:21, http://www.rpa.bi

Publicités

7 réflexions sur “Beate Klarsfeld accuse le Président Nkurunziza de « dicter » lui-même les tueries

  1. C’est r votre intervention en tant qu’une personne de ton rang soit disant cultivé! Effectivement la honte ne tue pas! « Des blancs menteurs » et toi donc?
    Je dois te jurer que nous sommes devant politiciens menteurs. L’Ex président Pita a commencé de mentir depuis qu’il a été hissé au pouvoir. Ses discours durant ses déplacements aux pays étrangers sont témoins oculaires. Aucun pays ne peut se développer à base des mensonges et voilà maintenant que tu pleurniches. « Wanka kuvuga ukuri abandi bakakugutanga » kandi ukaruhira kuba « Umugabo Niryo. Abagabo ba Niryo nabo ntibakwiye nokugendera mumutamana kuko bitwa abakungu. Umugabo w’ibugakuri ntagira mkunzi canke ntavugira mu ntamatama, yama avuga ukuri naho ibihe vyoba bigoye. Kwishimikiza amacakubiri vyovyo ni nk’umucumvyi afise ifu n’amazi akabura umucumbisho!

    J'aime

  2. Ewe Bigirimana: Aho urashimitse utuke uyo mukecuru afise Presque 80 ans ngo « on fini a mettre à nu son cul »? Ariko mwe na Nyamitwe ntaco mwigera ndake! Iyo musumira inda zanyu mucishije mu bwicanyi mwibaza ko bose ariko bameze? Uyo mukecuru be numugabo we bafise amahera batazopha bahejeje! Ariko ico bihaye gukora ni ukurondera aba genocidaires kwisi yose kuva kubagize ihonyabwoko ryabayahudi! None ubu bageze kwihonyabwoko rigezweho: iryabatutsi rikorwa na Petero Nkurunziza ashigikiwe nabakunzi binda nkawe! Teshwa ute lero Genda urye udufaranga ukura muri OTB ariko bitebe bitebuke amaraso yivyo bibondo azobahumira! Imuryango wawe warawuhungishije none wirirwa urabira ngo igihugu cuzuyemwo umutekano! Ba bahungu bawe nabo baramaze kukukemura aho bukera bazogutera ivyatsi bakwihakane! Bo bariko bakurira mu gihugu cubahiriza agateka ka muntu! Urunganwe rwabo ntirusiba guhanura!

    Aha ndaguhanuye mugabo! Ariko niwaba waranyoye umufa wa Nkurunziza, ndarutaye!

    Intagondwa zaba patriotes bafise vyose mu ntoke: abantu bose bashigikiye Nkurunziza mwihonya bwoko, baba abahutu canke abatutsi, baba muri leta canke mu bindi turabazi! Igihe kizogera ku tubishuza abapfuye bazira kurwanira demokarasi canke bazira ubwoko!

    J'aime

  3. Pingback: Beate Klarsfeld accuse le Président Nkurunziza de « dicter » lui-même les tueries – alobutlos

  4. Ewe Bigirimana, uzopfa mukanwa kawe hasohoka umuriro n’umwotsi. Ndabikubwiye. Ako karimi kawe, ni wewe nyenye Jacques, monsieur qui fait la communication pour les cndd qui d’après toi ne savent pas s’expliquer.

    Mais je te dis que tu n’es pas un meilleur communicateur. Cira uwo muriro uri mu kanwa kawe gusa.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s