« Pas de dérive ethnique au Burundi »

https://i1.wp.com/ichef-1.bbci.co.uk/news/ws/660/amz/worldservice/live/assets/images/2016/02/04/160204115818_didier_reynders_512x288_getty.jpgLa Belgique a estimé qu’il n’y a pas d’indications d’une dérive ethnique dans la crise qui secoue le Burundi depuis près de neuf mois.

« Il n’y pas d’évolution ethnique sur le terrain, avec des violences qui viseraient particulièrement une communauté » a déclaré, le ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders dans une interview à la chaine française France 24.

« C’est surtout un conflit à l’intérieur du pouvoir, parfois même à l’intérieur de l’armée », a souligné M. Reynders.

« Il ne s’agit pas de pointer du doigt exclusivement les violences du pouvoir, il y a aussi des violences commises par des rebelles armés « , a poursuivi le chef de la diplomatie belge.

M. Reynders a jouté que la Belgique conseille la plus grande prudence à ses ressortissants qui se rendent au Burundi et de ne pas s’y rendre sauf « si c’est indispensable ».

 » Il n’y a pas non plus jusqu’à présent de violence à l’égard des expatriés, mais on le sait, les dérapages dans la région sont toujours possibles », a indiqué le ministre belge.

Didier Reynders a par ailleurs déclaré que son pays est prêt à participer à une force d' »interposition » au Burundi, si elle est votée par l’ONU.

4 février 2016, http://www.bbc.com/afrique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s