Burundi: l’Onu veut enquêter sur des charniers

https://i2.wp.com/www.ihsnews.net/wp-content/uploads/2016/01/Burundi-Fosses-communes.jpgL’ONU veut envoyer au Burundi des experts indépendants pour aider les autorités à enquêter sur des charniers présumés découverts dans le pays, selon un haut responsable de l’ONU. Le mois dernier, le Haut commissariat de l’ONU aux droits de l’homme avait réclamé une enquête sur « l’existence possible d’au moins neuf charniers » à Bujumbura et dans ses environs, y compris un dans un camp militaire. Selon des témoins, les fosses communes contiendraient au moins 100 corps, tous tués à la suite d’attaques lancées le 11 décembre contre trois camps militaires.

Le secrétaire général adjoint chargé des droits de l’homme Ivan Simonovic a indiqué à des journalistes qu’un procureur burundais avait ouvert une enquête sur ces charniers et que l’ONU avait proposé son aide. « Il faut que quelqu’un ouvre ces fosses, nous aimerions être présents quand cela se fera et nous proposons de fournir des experts en médecine légale », a-t-il expliqué.

Le gouvernement, qui a rejeté les accusations de l’ONU concernant ces charniers, n’a pas répondu pour l’instant à cette proposition. Des experts de l’ONU examinent actuellement des images prises par satellite des sites des charniers présumés et l’ONU demande au gouvernement burundais d’enquêter rapidement. Plus de 400 personnes ont été tuées depuis le début de la crise au Burundi, qui a poussé 230.000 personnes à l’exil.

Lefigaro.fr avec AFP, le 10/02/2016 à 23:35

 

Publicités

3 réflexions sur “Burundi: l’Onu veut enquêter sur des charniers

  1. Narigushima Burundi uvuze ko ivyo binogo rusangi bavuga ngaho hejuru kwatarivyo!!! Nimba arivyo none ubabajwe niki? Nuko abantu basemereye bati hariho abantu bishwe bagatabwa mukinogo kimwe? Wari kunezerwa aruko banumye? Urateye isoni!!! Ukuri nikwiza kandi kurakiza!!! Ntagihugu nakimwe kwisi gitera imbere cubakiye kubinyoma surtout ibinyoma vy’ubwicanyi ku bantu b’inzirakarengane!!! Ukuri guca muziko ntigusha! Rya umutima amenyo uvugishe ukuri ntaco uba atari ugukira n’ugukiza abarundi batazi ico bariko barazira! Kuba ubwicanyi nkubwo bwarabaye namnistie internationale cangwa ababijejwe bagahora of corse n’amakosa kuko ntawoja ngaho ngwashigikire amakosa! Mugihe hazobaho wa murwi de vérité et Reconciliation uzotangura gukora kandi wigenga uzoheze rero werekane ivyo bindi binogo uriko uravuga kandi jewe nibaza kwariko bitegerezwa kugenda!! Vyanka vyakunda dutegerezwa gutangura kuvugisha ukuri atarivyo naho ntamahoro ndiko ndabona unomunsi canke ejo sinon bonjour la guerre et bonjours les problèmes pour nos arrières enfants!

    J'aime

  2. Sinotangara igihe botora ivyo binogo vya vuba birimwo abantu benshi. Ntimwirengagize ko ba Sindumuja bari kunyuruza abantu ku musi ku musi. Kubera bakorana na Amnestie Internationale, nick gituma ivuga ko yabonye ivyo binogo. Ni kuki itari bwerekane ibindi binogo vyahambwemwo abantu benshi muri Kahise? Ni kuko yari ishigikiye ababishe. N’ivyo Amnestie iri gukorana n’abarwanya ubutegetsi vyo kwica abantu igomba kuvyegeka kuri reta. Ariko bibagiye ko Imana iruta ingabo

    J'aime

  3. Les charniers ou les fausses communes se trouvent partout dans notre pays.Voir dans toutes les Provinces sur les collines surtout ou se trouvaient les positions militaires et les positions des gendarmes.Il faut que les Burundais disent l’histoire vivante .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s