Les Etats-Unis accusent le Rwanda de chercher à « déstabiliser » le Burundi

https://i1.wp.com/www.bourse-des-vols.com/commun/images/cartes/carte-etats-unis.gifLes Etats-Unis ont accusé mercredi le gouvernement du Rwanda de chercher à « déstabiliser » le Burundi voisin, notamment en recrutant des réfugiés burundais pour les enrôler dans une opposition armée contre le régime du président burundais.

« Nous avons vu un certain nombre de rapports de nos collègues sur le terrain qui laissent penser que le gouvernement rwandais est impliqué dans des activités déstabilisatrices au Burundi« , a déclaré la secrétaire d’Etat adjointe pour l’Afrique Linda Thomas-Greenfield, devant la commission des Affaires étrangères du Sénat américain.

« Réfugiés recrutés »

Devant cette même commission du Congrès, Thomas Perriello, émissaire spécial du gouvernement américain pour l’Afrique des Grands lacs, a fait état d' »informations crédibles sur le recrutement de réfugiés burundais dans des camps au Rwanda afin de participer à des attaques armées conduites par l’opposition burundaise armée contre le gouvernement burundais« .

Ce diplomate s’est dit « préoccupé » par le « comportement déstabilisateur du Rwanda dans la crise au Burundi« .

C’est la première fois que le gouvernement américain met en cause directement et publiquement les autorités de Kigali dans la crise qui secoue le Burundi voisin.

Washington est historiquement un allié du Rwanda mais les relations se sont beaucoup refroidies ces dernières années en raison du rôle jugé néfaste du régime du président Paul Kagame dans la stabilité de l’Afrique des Grands lacs.

Les relations entre le Rwanda et le Burundi sont au plus bas, Bujumbura accusant Kigali de soutenir ses opposants, voire de servir de base arrière à une rébellion naissante. Kigali a rejeté ces accusations.

Il y a une semaine, des experts de l’ONU avaient déjà accusé dans un rapport le Rwanda de recruter et d’entraîner des réfugiés du Burundi afin de renverser son président Pierre Nkurunziza. Ces experts ont interrogé 18 réfugiés burundais, dont six mineurs, qui ont fourni des informations sur leur formation dans un camp au Rwanda en mai et juin 2015.

Crise profonde

Le Burundi est plongé dans une profonde crise politique depuis la candidature fin avril 2015 du président Nkurunziza – réélu en juillet – à un troisième mandat. Plus de 400 personnes ont été tuées depuis le début de la crise, qui a poussé 230 000 personnes à l’exil.

Les Etats-Unis avaient vivement condamné la candidature à un troisième mandat du président burundais, jugeant, comme pour nombre de pays africains, que le chef d’Etat devait respecter la Constitution limitant à deux le nombre de mandats présidentiels.

Washington a posé les mêmes exigences pour Paul Kagame au Rwanda et Joseph Kabila en République démocratique du Congo.

Belga, le mercredi 10 février 2016 à 21h24, http://www.rtbf.be/info/monde

Advertisements

6 réflexions sur “Les Etats-Unis accusent le Rwanda de chercher à « déstabiliser » le Burundi

  1. Nkurunziza ari guteza isoni no guta mu kaga, Uburundi be no kubeshyera Urwanda yamara! Biteye agahinda, kubona US ibeshwa n, imbonerakure, nyuma igasohora Raport, itabonye ko bayikinye (voir imbonerakure zahawe irangamuntu za DRC, ngo zibeshye zihishe….imitego ya nkurunziza government !!!! Duhaye «  »pole » » US, kubeshwa n, umuntu muto nk, uyo nguyo!!!!!

    J'aime

  2. Mana ngo impunzi ugwanda rugiye gusaba ibindi bihugu kugira zirungike abarundi!!!!! Ntaco bizohera Imana ntishobora kwibagira impunzi.tugira tube nkimpunzi zo muri siliyaaa mana!!!Birunvikana ugwanda rugeze kure muri dvlpement ntirushaka gusubira inyuma.Ndibaza ko ikibazo cabarundi bategerezwa kugihiza bonyene.

    J'aime

  3. Leta zuze ubumwe za America ZIRIGOGONYOYE! Je les encouragerai à accueillir les réfugiés burundais se trouvant au Rwanda et comme cela, ce dernier n’aura plus de Burundais à entraîner sur son sol! Cependant, même avec cette solution, Nkurunziza continuera à zigouiller la jeunesse burundaise! Quelle honte pour cet homme!

    Sur Radio Humura, le CNARED vient de révéler les détails selon lesquels, les 18 burundais à qui on aurait attribué de fausses cartes d’identité congolaises pour « les besoins de la cause », sont des IMBONERAKURE au service du pouvoir burundais afin de témoigner contre le Rwanda voisin! Si cela est réel, les USA seraient tombés dans le piège de Nkurunziza comme des souris! Bwabundi Peter ni hatali mlangoni comme dirait Babubacu!

    J'aime

  4. Ce Burundi qu’on préfère en sang,de quoi se mèle les USA au Burundi, vu que la paix règne à 98%??
    Certains pays ne sont plus capables de cacher leur soutien et participation au génocide au Burundi!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s