Ban-Ki Moon à Bujumbura

12715298_1033304380042172_3927339576827581807_nLe Secrétaire Général de l’ONU est dans nos murs ce lundi 22 février 2016. Il a entre autres mission de tenter de convaincre le gouvernement burundais à entamer des négociations inclusives avec l’opposition.

Ban-Ki Moon rencontrera le numéro un burundais Pierre Nkurunziza mardi dans la matinée. Mais avant leur entretien, il devait rencontrer ce lundi-même, notamment les acteurs politiques et les responsables de organisations de la société civile.

A son arrivée le Secrétaire Général de l’ONU a été accueilli par des foules des militants du parti au pouvoir, le CNDD-FDD, portant des pancartes avec des messages faisant éloge aux actions du gouvernement tels que « Tous les défis doivent trouver solution à travers le dialogue inter-burundais », des messages hostiles au Rwanda tels que  » Le Burundi dénonce l’entrainement militaires des rebelles par le Rwanda », parmi tant d’autres.

Cette visite succède à celle du Conseil de sécurité des Nations-Unies en janvier dernier. Ledit Conseil n’a pas réussi à convaincre le président de la République sur la nécessité de l’envoi des troupes de l’Union Africaine sur le sol burundais, mais aussi sur les pourparlers avec des opposants en exil.

Par ailleurs, le sommet des chefs d’Etats et de gouvernements de l’UA qui s’est tenu les 30 et 31 janvier à Addis-Abeba en Ethiopie n’est pas parvenu à s’entendre sur ces deux points. Des opinions s’interrogent sur la stratégie que va utiliser le numéro un de l’ONU pour réussir là où plus d’une organisation de la communauté internationale ont échoué.

Isanganiro , lundi 22 février 2016  à 20 : 57 : 46

Publicités

Une réflexion sur “Ban-Ki Moon à Bujumbura

  1. Ces étrangers ont roulé le peuple burundais quand ils ont pris le devant à dénoncer le 3ème mandat de Nkurunziza et quand les burundais leur ont emboité le pas, ils se sont retirés en reconnaissant la légitimité d’un pouvoir qu’ils avaient annoncé illégitime dès le 26 août 2015. Pour dire qu’il faut exiger une seule chose  » faire les élections » dans un climat apaisé et pas reconnaitre les élections qui se sont déroulées les imbonerakure terrorisant la population. Elle est sous le même terrorisme qu’il faut arrêter le plus tôt possible.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s