Burundi : les Etats-Unis félicitent le président Nkurunziza pour sa dernière intervention publique

https://pbs.twimg.com/media/Cbu8u7PUkAAByM8.jpg:largeL’envoyé spécial des Etats-Unis dans la région des Grands Lacs, Thomas Perriello a félicité dimanche le président burundais, Pierre Nkurunziza, pour sa dernière intervention publique en province de Cibitoke (Ouest du Burundi) dans laquelle il a condamné fermement la rhétorique « violente » et « haineuse ».

M. Perriello, dans un communiqué de presse publié dimanche après avoir assisté à cette déclaration publique du président Nkurunziza faite à l’issue des travaux communautaires pour ériger les fondations d’une nouvelle école locale, a précisé que les Etats-Unis ont accueilli aussi favorablement le fait que des sanctions exemplaires seront appliquées aux auteurs d’un tel langage.

« Les Etats-Unis apprécient également la déclaration publique du président Nkurunziza selon laquelle, tous les Burundais, y compris ceux qui ont fui le pays, doivent participer au dialogue politique inclusif afin de tracer le chemin de paix pour le Burundi », insiste le communiqué.

Les Etats-Unis ont salué également la décision gouvernementale autorisant la réouverture de deux chaînes de radios privées.

En effet, vendredi dernier à Bujumbura, le président du Conseil National de la Communication (CNC), Richard Giramahoro, a présidé une cérémonie de relance des émissions de la radio ISANGANIRO et de la radio-télévision REMA FM, deux stations radiophoniques privées dont les installations avaient été saccagées au lendemain du coup d’Etat avorté du 13 mai 2015.

M. Perriello a également demandé que cette réouverture soit accordée à toutes les stations de radios privées au Burundi ainsi que soient établies les conditions favorables pour le retour des journalistes indépendants.

Pour M.Perriello, les prochains déplacements au Burundi du secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies (ONU), Ban Ki-moon, et d’une délégation de plusieurs chefs d’Etat africains mandatés par l’Union Africaine (UA), prévus respectivement du 22 au 23 février, et du 24 au 25 février à Bujumbura, « attestent l’importance de faire rapidement un pas vers la réconciliation de tous les Burundais, indépendamment de leur orientation politique ».

La restauration de la paix nécessite un avancement immédiat, a-t-il martelé.

Le gouvernement américain a demandé instamment au gouvernement burundais, de faire en sorte qu’au cours de période de valse diplomatique où il recevra des délégations de très haut niveau de l’ONU et de l’UA avant le sommet de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE) du 29 février prochain, de « ne pas rater cette occasion pour aller de l’avant sur la voie de la restauration de l’espace démocratique, de permettre l’entrée d’observateurs indépendants de l’UA, et de se mettre d’accord sur la reprise du dialogue régional ».

Pour M. Perriello, le temps est venu au Burundi, de « prendre des mesures concrètes » pour restaurer à la fois l’esprit et la lettre de l’accord d’Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi (AAPRB).

L’accord d’Arusha ayant consacré le partage du pouvoir politico-militaire entre les deux principales ethnies burundaises (hutu et tutsi) dont les élites politiques respectives se sont battues pour l’accès au pouvoir depuis le lendemain de l’indépendance recouvrée en juillet 1962 jusqu’en mai 2008, a été signé le 28 août 2000 sous l’égide de l’ancien président sud-africain, Nelson Mandela.

French.china.org.cn|le 22-02-2016

4 réflexions sur “Burundi : les Etats-Unis félicitent le président Nkurunziza pour sa dernière intervention publique

  1. Que notre Président(Nkurunziza) que nous aimons(parce que créé à l’image de Dieu) fasse attention avec les réactions de la masse partisane. Etant encore rassemblés sur les lieux de manifestation, ils disent la même chose. Après avoir regagné chacun sa case, ils parlent autre chose évidemment à voix basse: » Twagiye gushigikira abihagiye natwe inzara itwishe nta n’utwijoro rimwe baduhayeko ».Preuve de la non conviction! Certains peuvent faire croire aux organisateurs qu’ils sont pour une décision quelconque, d’autres montrent l’excès de zèle en chantant et en scantant des slogans stéréotypés inopportuns et compromettants. Bref, des éloges illusoires et trompeuses Monsieur le Président.

    J'aime

  2. Le charlatanisme de Nkuru n’a pas impressionné abo yariko arahenda! Yibaza ko arusha abandi ubwenge. Sinzi ko yoba azi uko abantu bamwe bamwe bakora! Hariho ukuntu abazungu batangura bakaguha ama compliments! Naho atayariho, bakora uko bashoboye bakarondera ikintu de positif bakubwira hanyuma rero bagaca BAGUSOMERA! Nivyo bakoze ngaha! Bahereye ku ma félicitations ngo pour avoir condamner la rhétorique « violente et haineuse »! MON OEIL! Barazi neza ko ariwe yari yadometse umuriro yifatira ku gahanga u Rwanda! Kurya yamaze imyaka ikwiye mw’ishamba, arazi GUKINA BUYOKA! Yamara abantu benshi BARAMAZE KUMUTAHURA y compris les étrangers!

    Sur la photo, mbona amenyo yose ari hanze yamara mwabonye neza ko les dignitaires Onusiens bahavuye bamubwira bimwe adashaka kwumva! Bamugaruriye LES ACCORDS D’ARUSHA kandi adashaka kuzumva d’autant plus que ariko akora uko ashoboye kwose pour changer la constitution kugirango abone ingene afuta tout ce qui a rapport avec Arusha BISESWE!

    Bongeye baramukeza kubona yararetse radios REMA na ISANGANIRO zikugururwa, ariko bamubwira ko areka TOUTES LES RADIOS INDEPENDANTES zicugaye nazo zigakora kandi ko n’aba journalistes bazo qui sont en exil bagataha gukora! Ukuntu yoba yarishuye nikwo ntazi kandi nimba azokurikiza ivyavuzwe mu biganiro ntavyo twomenya. Une chose est sûre, Autism Spectrum Disorders Symptoms ziracahI! Gushika n’ubu, ndibaza ko la communauté internationale iramaze kubona ko ivyiwe ARI UGUTEGERA KU MUNWA NK’AMANGATI! Ntaco babwirizwa kwemera batabonye ko kibaye. Bareke bacacaneko et on verra si notre autiste finira par FLECHIR ou qu’il VA LES ENVOYER PROMENER!

    J'aime

  3. Je souhaite moi aussi à Pierre NKURUNZIZA de manifester un esprit doux pour sortir le Burundi de cette impasse politique et économique. Que vous constatiez Monsieur le Président avec votre opposition que le bras de fer que vous avez engagé depuis un certain temps ne profite à personne, ni aux pro ni aux anti 3ème mandat de votre pouvoir.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s